Asus veut faire tourner Windows 11 sur de vieux processeurs grâce à une mise à jour de ses cartes mères

 

Asus travaille sur une mise à jour du BIOS de certaines de ses cartes mères embarquant des processeurs non compatibles avec Windows 11. Cela permettrait à beaucoup d'utilisateurs qui n'étaient pas concernés de profiter du nouveau système d'exploitation de Microsoft.

Asus Motherboard

Windows 11 veut miser sur la sécurité et pour cela, ses configurations requises sont particulièrement strictes. Si bon nombre de PC récents pourront faire tourner l'OS, beaucoup d'utilisateurs risquent de se retrouver sur le carreau. Asus veut apporter des solutions et est en train de travailler sur une mise à jour du BIOS de ses cartes mères qui permettrait à des processeurs non compatibles de le faire tourner. Cela concerne les cartes de la série Z270. Celles-ci disposent bien entendu d'une puce TPM 2.0, condition sine qua non pour lancer Windows 11. Avec cette solution, elles pourraient le lancer avec un processeur Intel Corte de 6e ou de 7e génération.

Cette mise à jour fait clairement mention du nouveau système d’exploitation, évoquant une compatibilité sans aucune action requise. Une manière d’étendre quelque peu les ordinateurs compatibles.

Windows 10 est compatible avec les CPU Intel de 7e génération

Notons que Microsoft a déjà cédé en ce qui concerne la compatibilité de son OS avec dix processeurs Intel de 7e génération :  les Intel Core i5-7640X, Core i7-7740X, Core i7-7800X, Core i7-7820HQ, Core i7-7820X, Core i7-7900X, Core i7-7920X, Core i9-7940X, Core i9-7960X et Core i9-7980XE. Les SoC AMD Ryzen de la série 1000 étaient également concernés par cette extension. De quoi permettre de faire tourner la Surface Studio 2, le all-in-one de la firme de Redmond dédié aux créatifs.

Nous n’en avons donc pas fini d’entendre parler des problèmes de compatibilité de Windows 11, beaucoup plus exigeant que ses prédécesseurs en ce qui concerne votre matériel. La nécessité de la puce TPM 2.0 est vitale pour Microsoft, qui veut garantir une sécurité maximale aux utilisateurs. Notons qu’il existe des moyens de contourner ces restrictions, notamment en installant l’OS directement via un fichier ISO. Toutefois, cette méthode a ses limites, puisqu’il faudra se passer des mises à jour. Sinon, Windows 10 est théoriquement suivi jusqu’en 2025 minimum.

Pour rappel, Windows 11 sortira le 5 octobre prochain et sera déployé pour tous les utilisateurs de Windows 10 dans la première moitié de l’année 2022.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !