Assurance auto : la vignette verte pourrait bientôt être dématérialisée

 

La vignette verte de l’assurance auto va-t-elle bientôt disparaître de nos pare-brises ? La question se pose en tout cas au sein des ministères de l’Économie, des Transports et de l’Intérieur, qui réfléchissent en collaboration avec la fédération des assureurs à opter pour une version dématérialisée. Les informations sur la vignette seront alors accessibles sur le Fichier des véhicules assurés.

Voiture volant conducteur

Après des décennies de bons et loyaux services, la vignette verte de l’assurance automobile pourrait en fin prendre sa retraite bien méritée. Cette dernière est apparue il y a 73 ans exactement. Depuis, ce sont plus de 50 millions d’exemplaires qui sont produits chaque année, à destination des Français qui renouvellent la leur ou qui cherchent à assurer leur véhicule. C’est donc tout autant de papiers qui sont stockés à l’intérieur des voitures, et qui pourraient être voués à disparaître.

En effet, la fédération France Assureurs affirme que ses différents adhérents ” travaillent sur la suppression de la carte verte depuis plusieurs années ». Le projet vient de passer la seconde puisque des discussions avec les ministères de l’Économie, des Transports et de l’Intérieur ont été ouvertes, nous a appris hier le Parisien. Mais pour l’heure, rien n’est fait, car de nombreux détails sont encore à régler.

Sur le même sujet : Tesla lance sa propre assurance auto qui espionne les conducteurs et punit les mauvais

Vers la fin de la vignette verte de l’assurance auto ?

Parmi les craintes des services publics, il y a le fait de « s’assurer de la pleine fiabilité du fichier dématérialisé, de la simplicité d’utilisation du nouveau dispositif pour les automobilistes et les forces de l’ordre, et de son articulation avec la politique de sécurité routière », comme le fait savoir le ministère de l’Économie. Sans compter les bugs qui peuvent frapper le Fichier des véhicules assurés (FAV), la base de données créée en 2016 sur laquelle seront stockées les informations des automobilistes.

Reste que les avantages sont multiples. À commencer par la fin des versions papier, nécessairement moins respectueuses de l’environnement, mais aussi beaucoup moins pratiques puisqu’il faut à chaque fois l’envoyer par courrier puis l’installer sur son pare-brise, en plus des autres vignettes telles que la récemment obligatoire Crit'Air. De plus, le FAV compte d’ores et plus de 56 millions de véhicules et offre la possibilité d’être mise à jour en temps réel par n’importe quelle compagnie d’assurance.

Source : Le Parisien



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !