Une arnaque sur internet piège les chômeurs avec de fausses offres d’emploi

Une nouvelle arnaque sur internet vise actuellement les chômeurs. Pour endormir la méfiance de leurs victimes, les escrocs n’hésitent pas à promettre un CDI dans le secteur du ménage ou de la vente d’articles à domicile. Au final, de nombreuses personnes sans emploi se sont retrouvées délestées de plusieurs centaines d’euros. Explications. 

arnaque internet pige chomeurs fausses offres emploi

De nombreux demandeurs d'emploi ont été victimes d’une escroquerie par mail, rapportent nos confrères du Parisien. Pour commencer, les pirates vont tout simplement offrir à un chômeur un emploi à temps plein voire un complément de salaire. « Les personnes qui reçoivent ces mails et qui accrochent sont souvent des personnes en difficultés pour lesquelles cette offre d’emploi est une aubaine » explique le commissariat de Meaux (Seine-et-Marne) à Actu.fr.

Une arnaque sur internet promet un faux CDI pour dépouiller les chômeurs

Pour appâter leurs proies, les escrocs mettent en avant la perspective d’un CDI et un salaire attrayant. « Il peut s’agir d’une place d’agent d’entretien, par exemple. Dans le mail, le correspondant, qui indique être envoyé par Pôle emploi, demande au chômeur d’acheter le matériel ou la tenue avant de prendre son poste » précise un policier. D’après les autorités, les plaintes pour ce genre d’arnaques ne manquent pas. « Nous recevons plusieurs plaintes de ce type par semaine » souligne le commissariat. Après être entré en contact avec leur victime, les cybercriminels vont d’abord demander une copie de la carte d’identité et un justificatif de domicile. Grâce à ces documents, ils sont en mesure de souscrire des prêts bancaires. Dans un second temps, les auteurs de l’arnaque vont tenter de soutirer plusieurs centaines d’euros à leur proie.

Lire aussi : Carrefour n’offre pas un bon de 250€ sur Facebook et WhatsApp, c’est une arnaque !

Toujours par mail, ils vont demander au chômeur d’acheter une blouse, des produits d’entretien ou des échantillons de produits à vendre afin de commencer à travailler au plus tôt. Pour rassurer la victime, ils vont lui envoyer un chèque de 1500€. « Puis ils demandent que, dès l’encaissement du chèque, vous remboursiez via un mandat cash à l’entreprise ce que vous ne dépenserez pas pour acheter le matériel qui s’élève à environ 200 euros » explique la police de Meaux. Quelques jours après, une fois l’argent renvoyé, le demandeur d'emploi va apprendre qu’il s’agit d’un chèque volé, qui est donc refusé par sa banque. « La banque peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour vérifier manuellement les chèques. Comme il ne s’agit pas de transferts de banque à banque, il est quasiment impossible de tracer et de récupérer l’argent volé » explique le site Zataz.

« Tout est intraçable. Sur les mails, il n’y a ni adresse, ni numéro de téléphone. Les adresses mail sont farfelues et on ne peut rien remonter par les virements » regrette la police. « Il ne faut jamais accepter d’argent dont une partie est à renvoyer par mandat cash. Il faut toujours demander à rencontrer les personnes avec lesquelles on a des échanges surtout pour de l’argent et du travail » conseille le commissariat de Meaux.

Les arnaques de cet acabit sont légions. En décembre dernier, Zataz dénonçait déjà la recrudescence des arnaques à l'emploi, qui sont envoyées par e-mail ou postées sur les réseaux sociaux ou sur des sites comme Le Bon Coin. Là encore, la stratégie des pirates impliquait l’envoi d’un chèque volé ou sans provision. Afin d’éviter de tomber dans le piège, on vous invite à découvrir ces quelques astuces pour repérer les arnaques sur internet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Firefox 66 est disponible : les nouveautés et comment le télécharger

Firefox 66 est désormais disponible au téléchargement. Cette nouvelle version permet notamment de bloquer automatiquement l’autoplay des vidéos, comme Google Chrome le fait déjà. On fait le tour ensemble sur les nouveautés proposées par Mozilla.  Près de deux mois après…