Apple Watch Series 6 : non, le capteur d’oxygène dans le sang n’est pas reconnu par les médecins

 

Les Apple Watch Series 6 et SE sont munies d’un nouveau capteur appelé « oxymètre ». Il mesure le taux d’oxygène dans le sang. Contrairement à l’ECG, Apple n’a pas fait homologuer l’oxymètre auprès de l’autorité américaine en charge de la santé. En qualifiant l’oxymètre de fonction liée au « bien-être », la firme échappe donc à un processus long et rigoureux.

test apple watch series 6
Apple Watch Series 6. Crédit : PhonAndroid

Nous avons publié cette semaine le test complet de l’Apple Watch Series 6. Durant ce test, nous avons bien évidemment testé les différentes fonctions liées aux données biométriques : le cardiofréquencemètre, l’électrocardiogramme et, nouveauté de cette année, l’oxymètre. Ce dernier sert à mesurer la saturation d’oxygène dans le sang (SPO2), c’est-à-dire le volume d’oxygène que votre sang transporte. Cette mesure est réalisée grâce à un ensemble de « LED et de photodiodes » placés au dos du boitier de la montre. Les premières illuminent les vaisseaux sanguins. Les seconds analysent les signaux lumineux.

Lire aussi – Oppo Watch : une montre connectée qui ressemble à l’Apple Watch en moins cher

Dans sa communication interne, Apple explique que l’oxymètre sert à réaliser « une mesure essentielle de votre bien-être général » qui aide à « comprendre la façon dont votre corps absorbe l’oxygène », mention prise ce matin sur la fiche produit de l’Apple Watch Series 6 sur le site de l’Apple Store français. On ne parle pas de données médicales ici, mais de bien-être. C’est différent de la mention associée à l’électrocardiogramme qui « détecte des signes de fibrillation auriculaire », une maladie cardiaque grave, et « permet de transmettre des données cruciales à votre médecin ».

Pas d'homologation pour le capteur de taux d'oxygène

Un article de nos confrères The Verge explique pourquoi Apple n’a pas choisi d’associer l’oxymètre à la santé, mais au bien-être. La raison est simple : Apple n’a pas fait homologuer l’oxymètre auprès de l’autorité sanitaire américaine, la fameuse FDA (Federal Drug Administration), comme elle l’a fait pour l’électrocardiogramme. La firme de Cupertino a simplement déposé un dossier expliquant que l’oxymètre n’est pas une fonction médicale, mais bien-être uniquement, échappant ainsi à un processus long et rigoureux.

Il y a un problème soulevé par cette information : outre le fait que l’absence d’homologation jette un doute sur l’efficacité du capteur, associer dans un seul et même produit un oxymètre non certifié et un électrocardiogramme homologué peut être trompeur. En effet, le discours marketing d’Apple estompe parfois les lignes entre médecine et bien-être. Et l’application commune, qui gère les données de l’oxymètre et de l’électrocardiogramme, s’appelle Santé. L’utilisateur pourrait donc faire confiance à ces données au-delà du raisonnable.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !