Apple lance la version finale de macOS Big Sur le 12 novembre 2020

 

macOS Big Sur a enfin une date de sortie : le 12 novembre prochain, a annoncé Apple lors de sa dernière keynote. Pour son nouveau système d’exploitation, la firme de Cupertino s’est inspiré du design d’iOS et a boosté les performances de Safari. iMessage s’est également doté de quelques nouvelles fonctionnalités. Afin d’assurer la transition de ses utilisateurs vers les nouveaux processeurs Apple Silicon, la marque a mis en place Rosetta 2, un émulateur capable de lancer les applications pour processeurs Intel.

macOS big sur

Les prédictions étaient donc vraies : Apple a bel et bien révélé macOS Big Sur, son nouveau système d’exploitation pour ses ordinateurs équipés de processeurs Apple Silicon, lors de sa keynote « One More Thing ». Date de sortie prévue pour le 12 novembre prochain. La firme également officialisé ses nouvelles puces, intitulées M1, qui équiperont les futurs MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini. Ce dernier se révèle d’ailleurs déjà au-dessus de la Surface X Pro dans les benchmarks.

Big Sur sera ainsi disponible sur les appareils cités, mais également sur les iMac à partir de 2014 , les MacBook Air à partir de 2013, les iMac Pro, les MacBook Pro à partir de fin 2013, les Mac Pro à partir de 2013, les MacBook à partir de 2015 et enfin les Mac mini à partir de 2014. Refonte de son design, améliorations apportées à Safari et iMessage, Rosetta 2… De nombreuses annonces ont été faites. Résumé.

À lire également : MacBook ARM – écran 12 pouces, autonomie incroyable et un prix inférieur à 900 dollars

Le design de macOS Big Sur inspiré d’iOS

Difficile de ne pas voir où les graphistes d’Apple ont puisé leur inspiration pour le design de Big Sur. Angles arrondis, couleurs vives, effets d’opacité : on reconnaît de suite la patte d’iOS, ce qui est encore plus flagrant quand on jette un coup d’œil aux icônes d’applications. Le centre de contrôle est quant à lui quasiment le même que sur iPhone et iPad. Les boutons de Bluetooth, WiFi, et autres paramètres se retrouvent désormais au centre.

La volonté d’uniformité d’Apple ne s’arrête pas là, puisque les logiciels se dont tous dotés d’une barre latérale à leur gauche servant à rendre à rendre accessible les différentes sections de l’application. Photos, Calendrier, Contacts, Notes, Home, FaceTime, Music et le Finder se sont toutes vues ajouter ce nouvel élément.

macOS Big Sur design

Safari devient plus rapide et sécurisé

Apple n’y est pas allé de main morte en présentant son navigateur, affirmant qu’il est maintenant 50% plus rapide que celui de Google. La firme avance une gestion plus rapide et plus simple des sites fréquemment visités, ainsi qu’une meilleure autonomie avec 3 heures de vidéo en streaming et 1 heure de navigation en plus.

Dorénavant, Safari permet aussi de traduire directement le texte d’un site web grâce à un tout nouveau module intégré. Apple a également travaillé sur la protection des données et de la vie privée, en mettant à disposition un rapport sur les cookies activés et traceurs qu’il a bloqué sur les sites visités. Le navigateur est enfin capable de vous informer lorsque l’un de vos mots de passe n’est plus sécurisé, en analysant les bases de données ayant fuité.

Safari macOS Big Sur

iMessage s’équipe de nouvelles fonctionnalités

Sur le nouveau système d’exploitation, iMessage propose de nouvelles fonctionnalités à ses utilisateurs. Ces derniers pourront désormais épingler leurs contacts favoris, ainsi que citer un message d’une conversation pour y répondre directement. Les groupes de discussion pourront enfin s’habiller d’une photo au choix.

Jusqu’ici disponible uniquement sur iPhone et iPad, Memoji débarque sur l’application Mac pour pimenter les conversations. Dernier ajout, et non des moindres : il sera possible de rechercher message et média au sein d’une conversation grâce à un tout nouveau moteur de recherche.

iMessage macOS Big Sur

Des applications universelles et Rosetta 2 en attendant de passer sur ARM

En annulant son partenariat avec Intel pour fabriquer ses propres processeurs ARM, Apple a dû revoir le fonctionnement de ses applications. Pas d’inquiétude cependant pour les utilisateurs n’étant pas encore passés sous Apple Silicon : la firme a mis en place un système d’applications universelles, qui fonctionnent sur les deux types de processeurs.

En attendant que les développeurs adaptent leurs logiciels pour les Mac ARM, la marque propose également Rosetta 2, un émulateur donnant accès aux applications tournant sur processeur Intel, disponible sur tous les Mac ARM. Apple a notamment déclaré que les jeux et applications lancé sur Rosetta affichaient de meilleurs résultats que sur Intel, grâce aux cartes graphiques des derniers ordinateurs de la firme.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
macbook pro arm
Macs M1 (ARM) : Windows 10 est plus rapide que sur une Surface Pro X 2

Les Macs avec une puce M1 basée sur une architecture ARM sont capables de faire tourner Windows 10 plus rapidement qu’une Surface Pro X2. En effet, plusieurs benchmarks apparus sur Geekbench montrent que les nouveaux ordinateurs d’Apple sont nettement plus…

macbook touch bar force touch
Les MacBook Pro 2021 auraient une Touch Bar sensible à la pression

Apple vient de déposer un nouveau brevet autour de la Touch Bar des MacBook Pro qui pourrait se retrouver dans le très attendu refresh 2021 du modèle. La particularité de cette nouvelle Touch Bar, d’aspect identique à la génération actuelle…

test apple iphone 12 pro performance 1
iPhone 12 Pro : le coût de production est estimé à 406 dollars

Les iPhone 12 et iPhone 12 Pro sont passés entre les mains des experts de Fomalhaut Techno Solutions pour un démontage. Après avoir analysé le coût des composants utilisés par Apple, ils ont pu déterminer leur coût de production. La…

iphone 12 mini magsafe
iPhone 13 : Apple abandonnerait le port lightning dès 2021

L’iPhone 13 pourrait être dépourvu de port Lighting, révèle un informateur. Plutôt que de passer à l’USB-C, Apple préférerait proposer un iPhone dépouillé du moindre port de charge. Pour charger la batterie du terminal, les utilisateurs devront passer par la…