Android : les prochains smartphones vendus en Turquie n’auront pas accès aux applications Google

Les prochains smartphones Android vendus en Turquie n’auront pas accès aux services et applications Google. Le pays est en conflit ouvert avec l’entreprise américaine, suite à un refus de la firme de Mountain View de changer le navigateur par défaut d’Android et de proposer plus d’applications et services locaux. De fait, Google a décidé de suspendre ses licences Android en Turquie. Une affaire qui rappelle le cas de Huawei.

Le dialogue est rompu entre la Turquie et Google. Pour rappel, la firme de Moutain View entretient des rapports houleux avec le pays depuis l’année dernière. En 2018, l’Autorité de la Concurrence turque avait condamné la firme de Mountain View à payer une amende de 93 millions de lire (soit 17,4 millions d’euros) pour des comportements anti-concurrentiels. L’institution avait exigé que Google propose plus de services et applications locaux, ainsi que le changement du moteur de recherche par défaut, en l’occurrence Google Chrome.

Malgré les sanctions, il s’avère que l’entreprise américaine n’a pas procédé aux changements attendus. Les autorités turques ont donc décidé d’infliger une amende quotidienne à Google, à hauteur de 0,05% des revenus totaux du géant du web. Tant que le problème ne sera pas réglé, Google devra payer. Hors de question pour l’entreprise, qui a préféré suspendre l’ensemble de ses partenariats avec le pays : 

« Nous avons informé nos partenaires commerciaux que nous ne pourrons pas travailler avec eux sur les nouveaux smartphones Android destinés au marché turc. Les consommateurs pourront acheter des modèles déjà existants et pourront utiliser les services et applications normalement. Les autres services de Google ne seront pas affectés », précise l’entreprise dans un mail à destination de tous ses partenaires. Concrètement cela veut dire que Samsung, Xiaomi, Huawei et tous les autres ne sont plus en mesure d’obtenir une licence Android pour leurs prochains smartphones vendus en Turquie.

À lire également : Huawei – Trump veut aller plus loin et lui barrer l’accès à 100% des technologies américaines

La Turquie vit la même situation que Huawei

Sans licence Android, vous connaissez la chanson, plus d’accès aux applications et services Google. Néanmoins ce changement de politique ne s’applique qu’aux appareils à venir, et non ceux d’ores et déjà commercialisés sur le marché turc. Cette situation devrait néanmoins se débloquer rapidement. Google a 60 jours pour déposer une pétition et contester la décision de l’Autorité de la Concurrence turque. Ce que l’entreprise va probablement faire.

Selon nos confrères du site Android Central, Google serait allé chercher des soutiens du côté des milieux d’affaires turques pour inciter l’organisme à revoir sa décision. Par ailleurs, dans son mail adressé à ses partenaires commerciaux, l’entreprise américaine aurait communiqué les coordonnées téléphoniques du ministre du Commerce turque et du directeur de l’Autorité de la Concurrence. De quoi faciliter les négociations et la prise de contact.

Dans tous les cas, la Turquie se retrouve en quelque sorte dans la même situation que Huawei. L’origine du problème n’est pas le même, mais les conséquences pour les consommateurs le sont. Pour l’heure, les utilisateurs turques ne pourront plus accéder à Google, Youtube, Gmail et le Google Play Store sur les nouveaux smartphones Android vendus sur le marché turc.

Source : Android Central



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
MIUI 12 est en cours de déploiement sur 12 smartphones Xiaomi

Xiaomi est en train de déployer MIUI 12 sur une douzaine de smartphones. La plupart des modèles de la liste bénéficient d’une version stable, mais de nombreux modèles restent pour l’instant en bêta en Europe. MIUI 12 débarque enfin sur…

Nearby Share : comment tester le transfert de fichiers du futur sur Android

Google commence à tester Nearby Share, l’alternative Android à AirDrop, le transfert de fichiers ultra-rapide des iPhone. On vous explique comment rejoindre le programme de bêta. Google confirme que Nearby Share, sa fonctionnalité de partage simplifié entre smartphones Android, entre…