Android : le NFC permet de voler les mots de passe de n’importe quel smartphone, voici comment se protéger

Le NFC permet de voler les mots de passe de comptes de n’importe quel smartphone Android compatible, alerte la société en sécurité informatique Checkmarx, qui a réussi à étendre son champ d’action à plusieurs dizaines de mètres. Inquiétant, alors que la technologie ne cesse de se démocratiser ?

paiement sans contact nfc android

Les chercheurs de la société spécialisée en sécurité informatique Checkmarx ont trouvé un moyen de pirater à distance n’importe quel smartphone Android équipé d’une puce NFC et de subtiliser les données personnelles (identifiants et mots de passe des comptes) qui s’y trouvent. Une méthode présentée lors de la conférence annuelle Hack.lu 2018 organisée au Luxembourg du 16 au 18 octobre cette année.

Le NFC sur Android permet de connecter deux appareils entre eux. Contrairement au bluetooth, pas besoin d’appareillage ou de validation, il suffit que les deux dispositifs soient très proches l’un de l’autre (pas plus de 10 cm). Mais Checkmarx a réussi à trouver une méthode permettant d’étendre largement ce champs à plusieurs dizaines de mètres, rendant possible le hack à distance.

Le NFC permet de pirater à distance les smartphones compatibles

La principale difficulté réside finalement en l’installation d’un virus sur le smartphone cible, sans quoi récupérer les mots de passe par cette méthode n’est pas possible, explique le scientifique Pedro Umbelino. Mais d’après lui, avec tous les moyens à disposition de nos jours pour piéger les utilisateurs et les faire installer de fausses apps, le danger est réel. On ne parle bien sûr pas d’un piratage de masse mais de celui d’individus spécifiques susceptibles de détenir des informations confidentielles importantes (politiques, services de renseignement, cadres d’entreprises…)

Inquiétant alors que le NFC a tendance à se démocratiser. Plus que pour le partage de fichiers entre smartphones, cette technologie permet surtout le transfert d’informations dans le cadre du paiement sans contact par smartphone, dont Apple Pay contrôle le marché pour le moment. Plusieurs villes de France ont également mis en place les infrastructures nécessaires pour rendre possible la validation d’un titre de transport par NFC. Le ticket de métro sur smartphone sera par exemple disponible à Paris dès novembre 2018.

Le NFC devrait s’imposer sur un nombre toujours plus élevé d’objets connectés dans les années à venir et devenir une technologie au centre de nos usages. Elle peut être utilisée pour déverrouiller une voiture plutôt que d’utiliser ses clés, d’utiliser son smartphone comme carte de fidélité, d’accéder à des informations sur des produits, de se connecter facilement à des accessoires. Reste à savoir si la question de la sécurité va freiner son ascension.

Pour se protéger de cette faille de sécurité, le mieux est encore de désactiver la fonctionnalité de communication en champ proche sur vos appareils si vous ne vous en servez pas, surtout lorsque vous êtes en public. Mais même chez vous, vous n’êtes pas à l’abri étant donné la distance permise par cette solution. Si vous pensez être une cible potentielle, le mieux est encore d’avoir un smartphone professionnel sans NFC par mesure de sécurité en plus d’un mobile personnel, sur lequel vous ne vous connectez donc à aucun compte sensible. Sinon, un moyen simple d’éviter tous ces désagréments : ne téléchargez absolument aucun fichier qui ne provient pas d’une source de confiance. Si le virus n’est pas installé, la vulnérabilité ne peut pas être exploitée.

Lire aussi : Malware Android : les smartphones moins chers sont infectés lors de l’assemblage à l’usine

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android Q : votre adresse MAC sur les réseaux WiFi va être aléatoire

Avec Android Q, l’adresse MAC de votre smartphone sera par défaut aléatoire en fonction des réseaux WiFi sur lesquels vous vous connectez. La fonctionnalité était déjà disponible dans les dernières versions d’Android. Il fallait non seulement l’activer dans les options…

Malware Android : +58 000 smartphones infectés par un logiciel espion en 2018

Un malware espion a été repéré dans plus de 58 000 smartphones Android en 2018, rapporte Kaspersky Lab. D’après les chercheurs, 35 000 des utilisateurs touchés n’avaient pas conscience qu’un logiciel malveillant espionnait leurs conversations, leur localisation et leurs photos.   Dans un nouveau rapport, les…

Android : une faille de sécurité permet de vous espionner depuis 2013

Android est victime d’une grave faille de sécurité. Grâce à cette brèche, un pirate peut facilement installer un malware sur votre smartphone pour collecter vos données personnelles, dont votre historique de navigation. Toutes les versions d’Android, à partir de Kit Kat…

Android : un malware ruine l’autonomie des smartphones

Des nombreux utilisateurs se plaignaient de problèmes d’autonomie et de data lorsqu’ils lançaient certaines applications Android. Les enquêtes ont conduit à la découverte d’un malware publicitaire qui diffuse des annonces vidéo que personne ne voit jamais et qui ont un…

La plupart des antivirus Android sont inefficaces contre les malwares !

Les antivirus Android servent-ils à quelque chose ? AV-Comparatives s’est penché sur 250 antivirus disponibles sur le Play Store. Or, plus de 55% d’entre eux s’avèrent inefficaces contre les malwares et seules 23 des applications testées (9%) offraient une protection…

Apex Legends : cette fausse application Android cache des malwares

Apex Legends, le jeu vidéo du moment, n’est pas encore disponible sur Android. Bien décidé à profiter du succès du titre, des pirates ont mis en ligne de fausses applications sous forme d’APK. Sans surprise, ces applications factices sont parfois…

Google Play Store : 17 000 applications Android vous espionnent en permanence

17 000 applications Android du Google Play Store espionnent leurs utilisateurs en permanence, révèlent des chercheurs en cybersécurité. En opposition totale avec les règles de confidentialité mises en place par Google, elles collectent les données de votre smartphone à votre insu. Leur but…