Android : une faille permet de vous espionner grâce à vos écouteurs Bluetooth

Une faille de sécurité Android permet à des pirates de vous espionner grâce à des accessoires Bluetooth et USB, comme des écouteurs, des casques audio, des enceintes, des montres ou des bornes de recharge. D’après les chercheurs de l’université de Purdue et de l’Iowa, cette importante brèche laisse un attaquant écouter vos conversations téléphoniques et collecter vos SMS à votre insu. 

android faille espionner écouteurs blueooth

Selon l’étude relayée par nos confrères de TechCrunch, 10 smartphones Android populaires, dont le Pixel 2, le Nexus 6P et les Samsung Galaxy S8+, Galaxy Note 2 et Galaxy S3, peuvent être piratés en exploitant une grave faille de sécurité du micrologiciel de la bande de base.

Certains smartphones Android permettent en effet aux accessoires Bluetooth et USB, tels que des écouteurs, de communiquer avec la bande de base, la puce qui gère toute la partie téléphonie d’un smartphone. Le dispositif permet au modem du téléphone de communiquer avec le réseau cellulaire pour passer des appels, envoyer des SMS ou se connecter à internet. Normalement, ce micrologiciel n’est pas accessible à des accessoires connectés à votre smartphone.

Afin de prouver l’existence de la faille, les chercheurs ont mis une point une application de piratage destinée à communiquer avec la bande de base : ATFuzzer. Grâce à cette application, ils sont parvenus à lancer 14 commandes sur une dizaine de smartphones différents. Il est notamment possible d’écouter les appels téléphoniques d’un smartphone, de collecter son numéro d’identification IMEI, d’intercepter les SMS échangés ou de rediriger les appels vers un autre téléphone.

Pour exploiter cette faille, les pirates doivent impérativement se trouver à proximité de leur victime. « Si votre smartphone est connecté à un casque ou à un autre appareil Bluetooth (NDLR : comme une montre ou une enceinte connectée par exemple), l’attaquant peut d’abord exploiter une faille de la connexion Bluetooth avant de lancer des commandes malveillantes » mettent en garde les chercheurs. Il est aussi possible d’accéder à la bande de base via une appareil branché en USB à votre téléphone, comme un ordinateur ou une borne de recharge, précise l’étude.

Lire également : un bug Android permet de pirater un smartphone grâce au NFC

Les constructeurs réagissent

Alerté par les chercheurs, Samsung a reconnu l’existence de la faille. Le constructeur sud-coréen s’engage à déployer un correctif sur les smartphones concernés dès que possible. De son côté, Google affirme que les smartphones Pixel équipés du dernier patch de sécurité ne risquent rien. Huawei n’a pas encore répondu aux sollicitations des chercheurs. Les auteurs de l’étude dévoileront les détails de leur découverte le mois prochain lors d’une conférence.

Source : ATFuzzer, TechCrunch



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque

Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque. Ce maliciel est un cheval de Troie bancaire appelé Cerberus. Les chercheurs en sécurité informatique d’Avast l’ont découvert dans un convertisseur de devises disponible en téléchargement sur le…