Android vs iOS : la CNIL a rendu son verdict sur l’exploitation des données personnelles !

Maj. le 16 mars 2018 à 10 h 51 min

La semaine dernière nous vous parlions de la publication à venir d’un rapport de la CNIL en partenariat avec l’Inria sur l’exploitation des données sur les appareils Android, l’étude Mobilitics. Aujourd’hui les résultats de cette étude ont été dévoilés.

Cela en étonnera peut-être certains, Android étant plus ouvert qu’iOS mais les utilisateurs de l’OS de Google voient leurs données personnelles moins exploitées que ceux d’iOS. Néanmoins, le rapport souligne que ces pratiques restent trop présentes et atteignent des scores parfois surréalistes.

données personnelles android ios

Avant d’analyser les résultats, précisons que les deux versions des OS comparés sont iOS 5 puisque l’étude pour le système made in Apple a été effectuée entre novembre 2012 et janvier 2013, et Android Jelly Bean testé de juin à septembre 2014.

Ainsi concernant l’exploitation de l’identifiant unique de l’appareil, 46% des applications iOS utilisent ces données contre 34% pour Android. Précisons tout de même que depuis l’étude, iOS a revu sa copie sans néanmoins communiquer de chiffres.

cnil données personnelles android ios

Mais les données les plus souvent récoltées et en plus grande quantité sont celles liées à la géolocalisation. Et sur ce point les résultats sont parfois vraiment impressionnants. Pourquoi parfois ? Parce que globalement les applications testées justifient l’utilisation des données de localisation. Ainsi 31% des 184 applications testées pour iOS exploitent ces données. Sur Android ce sont 24% des applications testées qui le font.

Par exemple, sur une période de 3 mois, une application a accédé plus de 1 million de fois à la géolocalisation et une deuxième application plus de 700 000 fois. Ce la représente en moyenne près d’un accès par minute sur une période de 3 mois. – CNIL –

Néanmoins, l’intensité de l’exploitation de ces données atteint des sommets sur Android. Une application a ainsi eu accès aux données de géolocalisation 1 million de fois en 3 mois seulement, soit un accès par minute !

Le plus troublant c’est que pour certaines applications la géolocalisation est presque inutile, c’est un prétexte pour pouvoir cibler plus facilement la publicité. Et tout cela au détriment de l’utilisateur puisque cette récolte des données a un impact non négligeable sur l’autonomie des appareils.

Finalement, même si l’OS de Google exploite moins les données de ses utilisateurs, la firme de Mountain View laisse moins le choix aux utilisateurs puisqu’un bon nombre de ses services, comme le Play Store, est intégré directement aux smartphones Android et récolte les données personnelles à des fréquences parfois impressionnantes. La bibliothèque d’applications par exemple a accédé à la localisation cellulaire en 3 mois et pour un seul utilisateur 1 300 000 fois !

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !