Android : un classement dévoile les marques qui ne jouent pas le jeu des mises à jour de sécurité

Maj. le 1 mars 2018 à 12 h 17 min

Android et les mises à jour, c’est souvent une histoire compliquée. Un classement nous montre quels sont les bons et les mauvais élèves en matière de mises à jour de sécurité en fonction de plusieurs critères dont la réactivité et la durée du support logiciel. Forcément, Google s’en sort très bien avec ses Pixel. Pour les autres, c’est déjà plus compliqué. 

smartphone android

Un rapport sur les mises à jour de sécurité des principaux constructeurs de smartphones pour les mois de janvier et février 2018 est proposé sur Twitter par l’utilisateur SecurityLab. En émerge un classement construit à partir de plusieurs critères comme la rapidité à laquelle arrivent les mises à jour et la durée du support logiciel assuré.

Forcément, sur Android, c’est Google qui s’en sort le mieux en la matière. Ses smartphones Pixel bénéficient d’un excellent support logiciel sur le long-terme et constituent d’ailleurs leur principale force. Essential se démarque également et est le seul constructeur à venir concurrencer Google sur son propre terrain.

Google champion des mises à jour de sécurité sur Android

Derrière, on retrouve un tir groupé de grandes marques comme Samsung, LG, Huawei, Nokia, Sony et Blackberry. Ils sont tous beaucoup moins réactifs que Google et Essential et proposent un support logiciel moins conséquent qui ne dure pas plus de 30 mois. Et encore, ce n’est que pour certains haut de gamme de chez Samsung, Huawei et LG. Forcément, les smartphones entrée et milieu de gamme ne reçoivent pas autant d’attention.

En bas du classement, on retrouve deux poids-lourds chinois : Honor et OnePlus. Il est vrai que les deux constructeurs proposent des smartphones à l’excellent rapport qualité-prix, mais qui sont souvent abandonnés un peu tôt. Cependant, Huawei a indiqué qu’il allait faire des efforts pour les mises à jour de ses appareils Honor. Concernant OnePlus, le rapport tout de même paraît assez sévère par rapport à la réalité des faits.

HTC et Wiko font aussi partie des constructeurs ayant certaines difficultés en la matière. En ce qui concerne ce dernier, c’est assez compréhensible : il propose essentiellement des smartphones pour petits budgets. Il faut aussi prendre en compte le fait que plus les marques proposent des gammes éclatées, plus il est compliqué de proposer un suivi logiciel de qualité et sur le long-terme.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
WhatsApp : un simple GIF permet de pirater votre smartphone

Une faille découverte dans l’application WhatsApp et qui affecte les smartphones Android permet d’accéder à vos photos privées et autres données personnelles. Il suffit d’un GIF modifié pour exploiter cette vulnérabilité qui vient d’être découverte par un chercheur en sécurité….

Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…

NordVPN : des faux sites propagent un dangereux malware bancaire

Des pirates profitent de la popularité de NordVPN pour diffuser Win32.Bolik.2, un malware bancaire sur l’ordinateur de leurs victimes. Des faux sites, imitant à la perfection l’interface de celui de NordVPN, propagent en effet des versions vérolées du célèbre VPN. Une…