Android : 98% des applications qui espionnent les appels et les SMS supprimées du Play Store

98% des applications Android qui espionnent les appels et les SMS des utilisateurs ont été bannies du Play Store au cours de l’année 2019, annonce Google. La firme de Mountain View affirme que les 2% d’applications toujours disponibles sur la boutique ne peuvent fonctionner correctement sans avoir accès aux données des appels et des SMS. Explications. 

android faille sécurité espionner appels

Dans une directive publiée en octobre 2018 à l’intention des développeurs Android, Google annonçait la suppression des applications Android qui collectent sans raison les SMS et l’historique d’appels. La firme laissait une période de 90 jours aux développeurs pour s’adapter à cette nouvelle politique. Au cours de l’année écoulée, Google a donc mis sa menace à exécution. Résultat : 98% des applications qui demandent l’accès aux appels et SMS ont été supprimées du Play Store, annonce le géant de l’informatique dans un billet de blog ce 11 février 2020. « Nous avons constaté une diminution significative de 98% des applications accédant aux données SMS et du journal des appels » annonce Google.

Certaines des applications contrevenant aux règles de Google ont simplement été mises à jour par leurs développeurs pour rentrer dans les clous. Google assure que les 2% d’applications qui n’ont pas été bannies ni modifiées ont vraiment besoin de l’accès aux appels et SMS pour « exécuter leur fonction principale ». De facto, les 98% applications supprimées ou adaptées demandaient donc l’accès à vos appels et SMS sous des prétextes fallacieux dans l’unique but de voler vos données personnelles.

Malgré les nouvelles règles de Google, on trouve régulièrement sur le Play Store des applications Android malveillantes qui exigent l’accès aux données privées de votre smartphone. Récemment, une étude de VPN Pro a d’ailleurs levé le voile sur la présence de 24 applications chinoises, dont des jeux ou des antivirus factices, qui collectaient les appels et SMS des usagers. Les découvertes de cet acabit sont légions. Selon Google, le Play Store a pourtant bloqué 790 000 applications Android qui viole ses règles avant leur publication sur la boutique en 2019.

Google a bloqué l’installation de 1,9 milliard de malwares sur Android en 2019

Google poursuit son rapport en assurant avoir bloqué l’installation de 1,9 milliard de malwares provenant d’une plate-forme tierce ou d’un APK vérolé en 2019. L’année précédente, seuls 1,6 milliard de virus avaient été repérés avant d’infiltrer les smartphones de leurs victimes. D’après la firme, le Google Play Protect, son mécanisme de protection contre les logiciels malveillants, s’est donc largement amélioré au cours des trois dernières années.

« Google Play Protect analyse quotidiennement plus de 100 milliards d’applications, fournissant aux utilisateurs des informations sur les problèmes de sécurité potentiels et les actions qu’ils peuvent entreprendre pour assurer la sécurité de leurs appareils » explique Google. Á ses débuts, le Play Protect n’analysait que 50 milliards d’applications par jour. Est-ce suffisant pour protéger les internautes des nombreux malwares qui rôdent ? On attend votre avis dans les commentaires ci-dessous.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : 24 000 applications du Play Store mettent vos données en danger

24 000 applications Android disponibles sur le Google Play Store mettent les données de leurs utilisateurs en danger, révèle une étude de Comparitech. L’enquête a révélé la présence d’une négligence au sein de Firebase, la plateforme d’hébergements d’applications rachetée par…

LineageOS : le système d’exploitation Android open source a été piraté

LineageOS, le système d’exploitation open source basé sur Android, a été piraté au cours du week-end. Des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans les serveurs de l’OS pendant un court instant. Les attaquants ont visiblement exploité une faille de Salt, le…

Ce malware Android vole votre compte Facebook, même s’il est bien protégé

Un dangereux malware Android vient d’être repéré par les experts en sécurité informatique de Kaspersky. Baptisé Cookiethief, le logiciel malveillant cherche à pirater le compte Facebook de ses victimes en deux étapes. D’abord, le virus collecte les cookies générés par…

Ce malware Android vole les codes double facteur de Google Authenticator

Une variante du malware bancaire Android Cerberus détourne les paramètres d’accessibilité pour voler les codes d’authentification double facteur à usage unique directement dans Google Authenticator. Les chercheurs de Threatfabric en concluent que la fonctionnalité vise à casser la sécurité 2FA…