Amazon vend aussi des jeux PC piratés

 

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur Amazon reconditionnent ainsi des jeux sans DRM, sans l’autorisation de l’éditeur. Amazon n’a pas réagi officiellement, mais a rapidement retiré les annonces incriminées.

amazon jeux pirates

Vous aviez envie de vivre sans piratage ? Et si on vous disait que vous pourriez vous retrouver quand même avec des jeux pirates sur votre ordinateur alors que vous les aviez commandés sur Amazon ? Ce weekend on trouvait sur Amazon plusieurs jeux vidéo PC populaires comme Frostpunk ou Surviving Mars à des prix défiant toute concurrence – quelques euros tout au plus. De quoi attirer les soupçons de certains internautes américains sur Reddit. Dans ce thread lancé samedi 14 juillet 2018, un utilisateur anonyme s’émeut ainsi que Frostpunk se retrouve à seulement 2,99 dollars.

Des jeux piratés sur Amazon

Dans le même fil, un autre redditeur, CodependentlyWealthy, décide d’acheter le jeu et de mener l’enquête. Il raconte : « j’ai décidé de payer 3 dollars pour jouer au détective. C’est du piratage. Quelqu’un a pris la version GOG du jeu, et l’a reconditionné avec leur propre programme d’installation signé et publié par ‘Ace Media Group LLC’ puis soumis à Amazon. Le programme d’installation ressemble à quelque chose d’officiel, mais la désinstallation ne fonctionne pas. Ils ont laissé des fichiers metadata spécifiques à GOG et Galaxy64.dll (pour l’intégration client GOG Galaxy) dans le dossier d’installation ».

Pour ceux qui ne connaitraient pas, GOG.com (anciennement Good Old Games) est une plateforme de vente de jeux vidéo sans DRM donc vulnérable à ce genre de vendeurs peu scrupuleux Amazon a rapidement supprimé les annonces incriminées mais n’a pour l’heure publié aucun communiqué sur le sujet. Alors, dans la foulée de ce thread, les éditeurs des jeux en question ont été interpellés directement par les redditeurs sur Twitter.  Ainsi l’éditeur de Surviving Mars a rapidement confirmé sur Twitter qu’aucune autorisation n’avait été donnée au vendeur pour distribuer son jeu : « ce n’est effectivement pas une vente que nous avons approuvée et nous soupçonnons son illégalité. Nous pouvons confirmer qu’aucune mise à jour ne fonctionnera et conseillons de s’en tenir éloigné ».

Kotaku cite également un message édifiant issu d’un responsable de Numatian Games, qui explique que ce genre de pratique a régulièrement cours sur Amazon, en grande partie parce que les plaintes des éditeurs ne sont pas toujours suivies d’effet : « nous essayons de faire bloquer ce vendeur, mais Amazon nous demande quantité de documents […] tout se passe comme si vous pouvez vendre un jeu piraté sans problème, mais que si le propriétaire de la licence se plaint de piratage,  il lui faille fournir quantité de documents complexes. Quelle honte ». Morale de l’histoire, si vous souhaitez rester du côté de la loi, méfiez-vous des offres trop alléchantes, même sur Amazon…



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…