Amazon vend des dizaines de drogues illégales sur son site

 

Amazon a vendu des dizaines de drogues illégales pour le dopage sur son site web, révèle une enquête. Très néfastes pour la santé, ces hormones sont massivement utilisées par les sportifs pour se remettre d'un effort intense.  Les produits dopants identifiés ont été supprimé de la plateforme. 

Amazon Colis

Ce 17 septembre, une enquête de The Mark Up, une organisation américaine à but non lucratif, a révélé la présence de 66 articles contenant des produis dopants sur Amazon. Les articles en question contenaient des peptides de dopage. Ces hormones sont naturellement synthétisées par le corps afin de favoriser la production de testostérone, d'hormones anabolisantes ou anti-inflammatoires.

Reproduites artificiellement en laboratoire, les peptides sont prisées par les athlètes pour améliorer la récupération après l'effort ou après une blessure. Les peptides ne figurent pas sur la liste des médicaments approuvés par la Food and Drug Administration (FDA), l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments. Pourtant, des dizaines de variétés de peptides étaient disponibles à la vente sur Amazon jusqu'à récemment.

Pour contourner la législation, et la vigilance d'Amazon, les vendeurs affirmaient sur la page produit que les peptides étaient réservés à des recherches en laboratoire. Dans les commentaires de clients, plusieurs internautes expliquent pourtant s'être injectés les hormones. Les peptides sont dangereuses pour la santé. En cas d'abus, ces hormones peuvent provoquer cancers, nécroses, maladies cardiaques, pneumonie ou méningite. Pire, les injections conçues dans des environnements non-contrôlés sont souvent bourrées d'impuretés,  de bactéries, de produits de coupe ou de métaux lourds.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !

Sur le même sujet : Amazon supprime 20 000 faux avis 5 étoiles de son site

Amazon a banni les 66 produits dopants de son site

Contacté par nos confrères de The Verge, Amazon affirme avoir promptement banni les articles de son site web après l'enquête de The Markup. “Les produits en question étaient auparavant autorisés dans notre magasin à des fins de recherche uniquement et non pour l'injection ou la consommation humaine. Cependant, par prudence, nous avons décidé de ne plus autoriser ces produits” explique un porte parole d'Amazon.

Récemment, Amazon a déjà été accusé de vendre des produits dangereux et défaillants sous le label Basics. L'an dernier, une enquête du Wall Street Journal dévoilait la présence de plus de 4000 produits dangereux et illégaux sur le site de ecommerce.

Source : The Markup



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
molotov 12 millions utilisateurs
Molotov compte 12 millions d’utilisateurs et améliore ses offres payantes

Molotov revendique désormais jusqu’à 12 millions d’utilisateurs. Pour marquer le coup, la plateforme française a décidé d’enrichir ses offres payantes, Molotov Plus et Molotov Extended, sans augmenter le prix de l’abonnement. On fait le point sur les nouveautés de Molotov.  Quelques jours…

attestation couvre feu coronavirus
Attestation de déplacement couvre-feu : où télécharger la dérogation ?

Une attestation dérogatoire est mise en place pendant le couvre-feu en vigueur depuis le samedi 17 octobre 2020. Elle est obligatoire pour les déplacements en Île-de-France et dans huit autres métropoles pendant les heures de restriction, mais pas pour n’importe…