Amazon Prime Air : la livraison par drone ne décolle pas

 

Présenté en 2013 par Jeff Bezos, le service de livraison par drone Amazon Prime Air n'est toujours pas disponible. Pourtant, il s'agissait de l'une des promesses phares du PDG. Malgré les 2 milliards de dollars dépensés et une équipe de plus de 1000 personnes, le développement du service s'enlise, entre crashs, problèmes techniques et de nombreux départs dans les rangs d'Amazon.

amazon prime air
Crédits : Amazon

En 2013, Jeff Bezos participe à l'émission britannique 60 minutes et annonce le lancement imminent d'un service de livraison par drone baptisé Amazon Prime Air. Après plusieurs années de silence, le géant du e-commerce a donné des nouvelles du projet et a dévoilé en 2019 le drone qui sera en charge de livrer votre colis en moins de 30 minutes à votre domicile.

Seulement et quasiment dix ans après l'annonce initiale du programme, le lancement d'Amazon Prime Air se fait toujours attendre. Pourtant, Jeff Bezos était formel et avait promis que le service ferait ses débuts durant le courant de l'année 2019. Ce n'est pas toujours pas le cas, malgré des investissements colossaux à hauteur de 2 milliards de dollars et une équipe de plus de 1000 personnes réparties à travers le monde.

À lire également : Amazon imagine un camion capable de déployer des dizaines de drones de livraison

Amazon Prime Air : un projet qui s'enlise

Pourquoi un tel retard ? Nos confrères du site Bloomberg ont mené l'enquête et ont obtenu quelques éléments de réponse. Comme l'a révélé des documents internes, des rapports gouvernementaux et des entretiens avec 13 employés actuels et anciens, les équipes d'Amazon Prime Air doivent composer avec une multitude de défis techniques, d'un turn-over élevé et de sérieux problèmes de sécurité.

Un grave incident en juin 2021 a incité les régulateurs fédéraux à remettre en question la navigabilité du drone, car de nombreux dispositifs de sécurité n'ont pas fonctionné et l'appareil a perdu le contrôle, provoquant un incendie de forêt au passage. D'après les employés, cet accident était inévitable. Selon eux, la pression appliquée par la direction d'Amazon a poussé les gestionnaires du projet à prendre des risques inutiles. 

D'après Cheddi Skeete, ancien chef de projet du drone Amazon, l'entreprise a décidé d'accélérer le développement au détriment de la sécurité.Il va falloir que quelqu'un soit tué ou mutilé pour qu'ils prennent ces questions de sécurité au sérieux. Comment pouvons-nous accélérer ces tests alors que nous savons que nous avons des problèmes”, assure ce précédent employé, licencié d'après lui pour avoir fait part de ses inquiétudes à ses responsables. Sans surprise, Amazon ne tient pas du tout le même discours. “Personne n'a jamais été blessé ou lésé à la suite de ces vols, et chaque test est effectué en conformité avec toutes les réglementations applicables”, garantit Av Zammit, porte-parole d'Amazon.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !