Amazon met discrètement fin à un accord controversé imposé aux vendeurs

Maj. le 12 mars 2019 à 15 h 35 min

Amazon vient de mettre fin à une clause abusive portant sur une « parité tarifaire ». Elle obligeait les vendeurs de la Marketplace à proposer leurs produits à un prix inférieur sur Amazon comparativement aux prix pratiqués sur d’autres plateformes. Les attaques médiatiques de deux personnalités politiques aux États-Unis ont poussé l’entreprise à mettre fin à cette condition contraignante et anti-concurrentielle.

Amazon

Depuis quelques jours, une sénatrice américaine candidate aux élections présidentielles aux États-Unis a entamé une offensive médiatique anti-GAFA, estimant que les géants du Web et de la technologie sont trop puissants. Ils profitent selon elle de leur position dominante pour étouffer la concurrence et empêcher les petites entreprises d’émerger. C’est le moment qu’a choisi Amazon pour retirer une clause très critiquée de son partenariat avec les vendeurs de la Marketplace.

Amazon : les vendeurs se libèrent d’une condition contraignante

En raison d’une clause de « parité tarifaire » inscrite dans les conditions d’utilisation d’Amazon, les vendeurs étaient forcés de commercialiser leurs produits à des prix inférieurs à ceux qu’ils affichaient sur des plateformes concurrentes. Cette pratique lui conférait un réel avantage concurrentiel.

En décembre 2018, un autre sénateur américain, Richard Blumenthal, écrivait à la FTC, une agence gouvernementale qui veille au contrôle des pratiques commerciales anticoncurrentielles, pour se plaindre des conditions imposées par Amazon et qui selon lui mènent à « étouffer la concurrence et à augmenter artificiellement les prix ».

Lire égalementGoogle Shopping va concurrencer Amazon marketplace en France dès 2019

Amazon est d’autant plus critiqué que les vendeurs qui venaient à ne pas respecter cette clause étaient systématiquement déréférencés ou moins visibles sur la plateforme. Face à la pression des deux sénateurs, l’entreprise a été poussée à abandonner cette condition coercitive aux États-Unis où il le pratiquait encore.

En ce qui concerne l’Europe, le géant du e-commerce avait arrêté d’imposer cette parité tarifaire aux vendeurs depuis 2013, à la suite d’une enquête lancée par les autorités britanniques et allemandes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Wikipédia est désormais banni en Chine, dans toutes les langues

Wikipédia n’est plus accessible en Chine. Le gouvernement chinois a décidé de bannir intégralement l’encyclopédie en ligne qui subissait déjà des mesures restrictives. Il n’est désormais plus possible d’y accéder dans l’Empire du Milieu, quelle que soit la langue utilisée….

Ebay : payer en Bitcoin bientôt possible ?

Ebay pourrait bientôt permettre de payer vos achats en Bitcoin. Une affiche publicitaire placardée dans le métro new-yorkais tease en effet l’arrivée d’une nouvelle option de paiement en cryptomonnaies.  Une immense affiche publicitaire Ebay a fait son apparition dans le…

Firefox va bloquer les extensions qui contiennent du code malicieux

Mozilla apporte des changements à la politique de sécurité et de confidentialité de Firefox. Dès juin 2019, de nombreux modules complémentaires seront bannis du store du navigateur. Les extensions qui contiennent du code malicieux sont particulièrement visées. Mozilla a fait…

La 5G pourrait rendre les prévisions météo moins fiables

La 5G utilise des fréquences semblables à celles observées par une partie des instruments des satellites d’observation météorologique. Des scientifiques s’inquiètent dans Nature de l’impact que ces ondes peuvent avoir sur la collecte de données. Ils estiment que les prévisions…

Avengers Endgame est déjà disponible en téléchargement illégal

Avengers : Endgame est assuré de faire un carton au cinéma. Mais le film pourrait bien également battre des records de piratage. D’ailleurs, quelques heures après sa sortie au cinéma, il était déjà disponible en téléchargement illégal par torrent. Seulement…

Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…