Google Shopping va concurrencer Amazon marketplace en France à partir de début 2019

Google Shopping, le comparateur de prix devenu marketplace, va venir concurrencer Amazon sur le marché français à partir de début 2019. Le géant de l’informatique vient en effet de déployer son programme Google Shopping Actions en version bêta auprès d’une série de commerces en ligne. 

google shopping

Google s’apprête à rivaliser avec Amazon, Cdiscount et d’autres sites de vente en ligne, annoncent nos confrères de LSA, qui se sont même procurés des captures d’écran de la version bêta du service. La firme américaine a en effet déniché plusieurs bêta testeurs français pour tester Google Shopping Actions.

Google va rivaliser avec Amazon avec son propre marketplace, voici comment ça marche

Comme Amazon, Google Shopping permettra d‘acheter en ligne diverses catégories de produits : des objets high tech, des produits santé ou beauté, des jeux ou des jouets, mais aussi de la nourriture. Sans surprise, vous pourrez remplir votre panier avec des produits en provenance de différents vendeurs. Pour effectuer un achat, il suffit de cliquer sur « Acheter avec Google ».

Vous réglerez ensuite votre panier en seule fois : Google va gérer tout le paiement et dispatcher l’argent aux vendeurs. Sur chaque vente, le géant du net récupérera une commission, qui varie évidemment en fonction du produit vendu. Selon LSA, la commission demandée par Google est généralement plus faible que celle exigée par Amazon. C’est par contre l’inverse dans la section high tech.

Google Shopping sera accessible via Google Search mais aussi via Google Assistant. Le marketplace sera évidemment proposé sur tablette, smartphone et ordinateur. Plusieurs grosses enseignes participent actuellement à la version test, en voici la liste non exhaustive :

  • Auchan
  • Boulanger
  • Carrefour
  • Fnac Darty

On peut aussi y croiser des commerces plus modestes, précise LSA. Néanmoins, Google a mis en place certaines exigences d’un point de vue logistique, qui risquent de limiter l’accès à certains vendeurs. Pour conclure, on précisera qu’à cause du RGPD, Règlement Général sur la Protection des Données,  Google ne pourra pas vous recommander des produits sans avoir obtenu votre accord au préalable.

Lire aussi : l’Europe est-elle vraiment anti-Google ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…

Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…