Amazon : bannis pour avoir acheté de faux avis, des vendeurs chinois portent plainte

 

Plusieurs entreprises chinoises ont déposé une plainte en recours collectif contre Amazon. Ces compagnies ont été bannies du marketplace d'Amazon après avoir violé les conditions d'utilisation de la plateforme. Pour les entreprises plaignantes, le problème vient du fait qu'Amazon retient leurs gains déclarés depuis leur évincement.

amazon proces
Crédits : Unsplash

Amazon rencontre depuis de nombreuses années des problèmes réguliers avec les vendeurs tiers. Les faux avis restent le principal fléau de la plateforme de e-commerce, les vendeurs tiers n'hésitant pas à acheter de faux avis à des entreprises spécialisées pour augmenter leur visibilité sur Amazon. Seulement, la compagnie américaine peut difficile lutter contre ce phénomène, à un tel point qu'elle estime ne pas être responsable de l'armada de faux avis sur son site.

Bien entendu, tous les moyens sont bons pour obtenir de bons avis (aussi faux soient-ils). Certains vendeurs tiers préfèrent par exemple donner des cartes cadeau aux clients qui publient des avis positifs. Et comme vous vous en doutez, cette méthode viole les conditions d'utilisation d'Amazon. Et en 2021, Amazon a frappé fort en bannissant 3000 comptes de vendeurs (proposant plus de 600 marques chinoises) habitués de ce genre de pratique.

Les entreprises bannies se liguent contre Amazon

Et justement, nos confrères de The Verge nous apprennent ce jeudi 30 septembre 2021 que plusieurs entreprises chinoises ont déposé une plainte en recours collectif contre Amazon. Elles font justement partie des compagnies qui ont été bannies dans le courant de l'année pour avoir recouru à des évaluations payantes.

Bien qu'elles ne démentent pas avoir violé les conditions d'utilisation d'Amazon, elles reprochent au géant américain de retenir une grande partie de leurs gains déclarés en 2021. “Nous cherchons à récupérer les fonds qui sont illégalement et abusivement retenus par Amazon et nous déposons une action collective pour mettre fin à tout autre détournement et utilisation abusive des fonds qui sont légalement et légitimement dus à des milliers de vendeurs et de marchands Amazon”, précisent les plaignants.

D'après ces entreprises, Amazon retient actuellement entre plusieurs centaines (pour les vendeurs les plus modestes) et plusieurs centaines de milliers de dollars. Depuis 2016, Amazon a interdit de recourir à des “évaluations incitatives” et se montre intransigeant à ce sujet. Dans les conditions d'utilisation du programme Expédié par Amazon (programme qui permet aux entreprises tierces de s'appuyer sur les infrastructures Amazon pour expédier et livrer leurs produits), les règles fixées sont claires : Amazon se réserve l'entière discrétion pour décider de retenir définitivement ou non des fonds si une entreprise viole ses politiques. À quoi va aboutir cette plainte ? L'avenir nous le dira.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !