Amazon arrête les Dash Button : la firme estime qu’ils n’ont jamais été aussi inutiles

Maj. le 1 mars 2019 à 21 h 27 min

Amazon ne vendra plus de Dash Button, ces appareils connectés en WiFi et qui permettent de commander un produit simplement en appuyant sur un bouton physique. Ces derniers continueront néanmoins à exister en version virtuelle. Ces derniers sont devenus particulièrement inutiles avec la popularisation des enceintes Echo qui permettent aussi de réaliser facilement des achats à la voix. Les utilisateurs actuels des boutons Dash pourront cependant continuer à utiliser leur(s) appareil(s).

Les Boutons Dash Amazon

Vous connaissiez les boutons Dash ? Ces appareils commercialisés par Amazon sont des sortes de sonnettes WiFi brandés avec le logo d’un produit. Appuyez sur le bouton, et hop ! le produit en question est instantanément commandé sur Amazon. Avec les Dash Button il est ainsi possible de mettre un bouton à côté des brosses à dents, par exemple, pour pouvoir commander sans trop y penser un nouveau tube dentifrice dès que ce dernier est vide. La cible de ces objets connectés était justement des produits de consommation courante pour lesquels les utilisateurs rechignent à aller acheter en magasin.

Amazon annonce la fin des Dash Buttons

Les Dash Button on été lancés en 2015 : à l’époque, les objets connectés étaient beaucoup moins nombreux qu’aujourd’hui. Les enceintes Amazon Echo venaient juste d’être lancées – et leur succès international restait encore à démontrer. L’idée plutôt originale des Dash Button avait alors beaucoup plus de pertinence en permettant de réaliser des achats sans passer par son ordinateur. Or au fil des ans les Dash Button se sont fait « cannibaliser » par le succès des enceintes connectées de la firme – qui permettent de réaliser des achats à la voix – et l’existence de Dash Button virtuels (sans bouton physique) avec lesquels on peut interagir aussi bien sur ordinateur, smartphone, tablette que sur les enceintes connectées Echo.

Lire également : Arnaque Amazon – il se fait facturer 360 euros pour un peigne acheté 3 euros

Reste que l’on peut s’étonner que ces derniers soient supprimés, alors qu’Amazon les a lancé en France il y a moins d’un an. Ceux qui possèdent déjà des Dash Buttons pourront néanmoins continuer à les utiliser : « les clients actuels des Dash Button pourront continuer à utiliser leurs appareils Dash Button. Nous sommes impatients de continuer à soutenir les besoins de nos clients, ce qui inclut faire croître notre gamme de produits Dash Replenishment et étendre la disponibilité des Dash Button virtuels », explique la firme dans un communiqué.

Utilisiez-vous des boutons Dash ? Allez-vous regretter leur disparition ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Ikea reporte la sortie de ses stores connectés à aout 2019

Ikea a annoncé l’arrivée de ses stores connectés, intitulés Kadrilj et Fyrtur, pour le mois d’août 2019 dans les magasins. La marque suédoise a en effet décidé de reporter une nouvelle fois la sortie de cette nouvelle gamme en France.  « Hej! Kadrilj et…

Fitbit a piqué 10% de parts de marché à l’Apple Watch en 2018

Les Apple Watch représentaient 50% du marché des smartwatch en 2018. Un chiffre impressionnant mais qui est en baisse de 10% par rapport à l’année précédente. La concurrence, en particulier de Fitbit,  commence à provoquer un rebattement des cartes. Fitbit…

Apple Music bientôt disponible sur Google Home

Apple Music pourrait bientôt faire son entrée sur les Google Home, les enceintes connectées équipées de Google Assistant. L’option a en effet été repérée par plusieurs utilisateurs de l’application dédiée sur iOS.  Une icône Apple Music vient d’apparaître dans la…

Linky : vers une suspension de l’installation des compteurs ?

Une action en justice exigeant la suspension de l’installation des compteur Linky est en cours au tribunal de Paris. Enedis est accusé de récolter et d’exploiter les données personnelles de leurs utilisateurs à des fins autres que le simple suivi énergétique. …