Acheter une voiture électrique en leasing à 100 €/mois sera possible en 2023

 

La France annoncera avant la fin de l’année un nouveau dispositif pour aider les Français à acquérir une voiture électrique. Il s’agit d’une offre de leasing pour laquelle le bénéficiaire paiera 100 euros chaque mois. Les modalités du dispositif, notamment le nombre de bénéficiaires et le montant maximal de leurs revenus, seront annoncées avant fin 2022 pour une mise en place en 2023. Mais certains problèmes coincent toujours.

voiture electrique leasing 100 euros
Crédit : Unsplash

En 2020, à la sortie du premier confinement suite à l’épidémie de COVID, l’État français a mis en place plusieurs dispositifs pour accompagner les Français qui souhaitent acquérir une voiture électrique. Deux dispositifs financiers : le bonus écologique et la prime à la conversion. Et un dispositif d’aide à l’électrification pour installer une borne de recharge domestique. Deux ans plus tard, un million de foyers français en ont bénéficié. Un succès considérable.

Lire aussi – Tesla pourrait ouvrir son réseau de bornes Superchargeurs à la concurrence pour un tarif dérisoire

Mais un succès en demi-teinte. En effet, malgré ces aides, l’acquisition d’une voiture électrique reste trop onéreuse pour le budget de certains ménages. Pour aider ces derniers à franchir le pas, Emmanuel Macron, alors candidat à sa réélection à l’Élysée, annonçait la mise en place d’un dispositif de leasing permettant d’acheter une voiture électrique pour 100 euros par mois. Maintenant qu’Emmanuel Macron est de nouveau président de la République, il est temps de reparler de cette promesse de campagne.

Voiture électrique à 100 € par mois : les modalités bientôt dévoilées

Gabriel Attal, ministre délégué en charge des comptes publics, était ce week-end l’invité du Grand Jury, émission politique animée par nos confrères de LCI, RTL et Le Figaro. Durant cette interview d’une heure, très orientée sur le pouvoir d’achat et la hausse des prix de l’énergie, Gabriel Attal a confirmé que le dispositif sera présenté avant la fin de l’année 2022 (rendez-vous à la 38e minute de l’interview). Il sera intégré à la loi de Finances 2023 pour une mise en application l’année prochaine.

Dans le cadre de cette interview, le ministre n’a pas dévoilé les contours de cette offre de leasing facilitée : le nombre de personnes concernées, les conditions de revenues pour en bénéficier, la durée du dispositif, etc. Mais il assure que cette promesse sera tenue, car elle répond à l’engagement du gouvernement à réduire les émissions de CO2. En revanche, il est conscient qu’elle rencontrera certaines difficultés.

Le coût de l'énergie sera un frein pour l'achat d'une voiture électrique

Il cite l’approvisionnement en voiture électrique, freiné par la pénurie en composants. Il annonce que deux « gigafactory » (reprenant le terme de Tesla) seront construites en France, afin de créer une filière 100 % tricolore, réduisant ainsi certains problèmes logistiques et géopolitiques. Il cite aussi l’explosion des prix de l’énergie. Il rappelle que le gouvernement a bloqué la hausse de l’électricité à 4 % jusqu’en fin 2022.

Après cette échéance, l’État « continuera de protéger les Français », comme l’indiquait la semaine dernière la première ministre, Élisabeth Borne. Gabriel Attal avoue cependant que l’augmentation en 2023 ne pourra pas être totalement contrebalancée. Et certains économistes craignent que la facture d’électricité pourrait être plus élevée de 45 % à 50 %. De quoi refroidir l’enthousiasme des amateurs de véhicules électriques.

Source : RTL



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !