5G : le gouvernement écarte la demande de moratoire de la Convention Citoyenne

 

La 5G ne fera pas l'objet d'un moratoire avant son lancement. Le gouvernement a écarté la demande de la Convention Citoyenne pour le climat, qui souhaitait la tenue d'un moratoire pour déterminer les risques environnementaux potentiels de la 5G. Les enchères ne sont donc pas repoussées et se tiendront toujours en septembre 2020.

5g refus gouvernement moratoire
Crédits : Flickr

C'est un revers pour la Convention Citoyenne pour le climat. Le groupe, qui a pour mission de proposer 150 mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France de 40% d'ici 2040, souhaitait également s'attarder sur les effets potentiels de la 5G sur l'environnement. La CCC a donc demandé à ce qu'un moratoire soit effectué sur le sujet, avant le rendu de leur rapport prévu en 2021.

Refus catégorique de la part du gouvernement, qui ne veut pas que les enchères pour l'attribution des fréquences 5G soient à nouveau repoussées. L'exécutif préfère donc garder le cap et maintenir les enchères au mois de septembre 2020 comme prévu. Le Sénat a confirmé la décision du gouvernement ce mercredi 1er juillet lors d'une table ronde dédiée aux impacts sanitaires et environnementaux de la 5G : pas d'évaluation ou de moratoire avant le lancement de la technologie.

À lire également : Vitesse limitée à 110 km/h sur autoroute, aides à l’achat… Le gouvernement étudie les propositions des écologistes

Le gouvernement tente de rassurer

La secrétaire d'État à l'économie Agnès Pannier-Runacher a tenu à rassurer la CCC et les députés inquiets à l'Assemblée nationale. “Nous avons pris nos responsabilités sanitaires et environnementales, nous nous sommes appuyés sur les agences, l'ANSES, l'ARCEP et l'ANFR”, a-t-elle confirmé dans l'Hémicycle.

Pour rappel, les voix et les doutes concernant la 5G et ses effets potentiels sur la santé et l'environnement s'élèvent depuis plusieurs mois. En mai 2020, 500 militants écologistes ont décidé de porter plainte contre Orange, Bouygues SFR et Free. Les militants réclament que le principe de précaution soit appliqué, à l'heure où aucune étude ne certifie à 100% que la 5G n'est pas sans risque, quel qu'il soit.

À lire également : 5G – la technologie est « extrêmement consommatrice d’énergie » affirme Julien Bayou (EELV)

Source : Sud Ouest



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

EsEJpFLW4AUS2vB
Windows 10X fonctionne parfaitement sur la Surface Pro 7, la preuve en vidéo

Windows 10X a totalement fuité sur le net et peut être téléchargé par les utilisateurs. Nous avons vu le système d’exploitation installé sur différents terminaux, parfois étonnants, mais qu’en est-il de son utilisation réelle ? Aujourd’hui, un développeur nous montre…