34% des Français ont la phobie de la batterie de smartphone vide

 

Un tiers des Français souffrent de la phobie de la batterie de smartphone vide, révèle un sondage Opinion Way. D'après l'étude, les Français craignent de ne plus pouvoir consulter les réseaux sociaux, de rater un SMS ou d'être privé de GPS. Ce phénomène touche essentiellement les plus jeunes. Pour soulager les angoisses des utilisateurs, les fabricants de téléphones ont développé des technologies de recharge rapide. 

batterie lithium-s
Crédits : Unsplash

D'après un sondage Opinion Way, une entreprise de sondages politiques et d'études marketing française, réalisé pour Oppo, un tiers des Français souffre de la phobie de la batterie de téléphone vide. 34% des personnes interrogées dans le cadre de l'étude estiment qu'il s'agit de “la nouvelle phobie contemporaine”. Dans le cadre du sondage, Opinion Way a interrogé 1002 individus représentatifs de la population Française par le biais d'un questionnaire en ligne.

Pour ces Français, la perspective de se retrouver à court de batterie génère une véritable angoisse. Les raisons de ce stress quotidien sont multiples. Ainsi, 39% des individus atteints de la phobie craignent de rater un SMS ou un coup de fil important. 18% des sondés ont peur de se retrouver privé de GPS et d'arriver en retard à leur destination. 10% des participants sont angoissés à l'idée de se retrouver bloqués pendant que leur smartphone est en train de recharger.

Sur le même sujet : la moitié des Français font leurs achats avec leur smartphone

64% des jeunes Français sont atteints de la phobie de la batterie vide

Enfin, 9% des utilisateurs ont plutôt peur de rater un changement d'organisation de dernière minute tandis que 5% des sondés paniquent à la perspective de ne plus pouvoir consulter leurs réseaux sociaux. Plusieurs études montrent que les Français sont devenus très attachés à leur réseaux sociaux. Selon Mediamétrie, 24 millions de Français se connectent chaque jour sur Facebook. La batterie de smartphone vide peut aussi servir de prétexte. 42% des 18-24 ans ont déjà assuré à leur interlocuteur que leur smartphone allait tomber à court d'autonomie pour mettre un terme à une conversation désagréable.

Comme on pouvait s'y attendre, la phobie de la batterie touche davantage les jeunes. 64% des les 18-24% ressentent une forte angoisse à l'idée que leur téléphone se retrouve à court de jus. D'ailleurs, 42% des jeunes sondés admettent préférer se mettre en retard plutôt que de partir de chez eux avec une batterie qui n'est pas rechargée. Notez que 53% des sondés de 25 à 34 ans souffrent de la même phobie. Un tiers (34 %) des 35-49 ans se disent tout de même préoccupés par l'autonomie de leur téléphone mobile. Les cadres et CSP + sont les plus touchés par cette nouvelle phobie. 40% des cadres admettent être angoissés à l'idée que leur smartphone tombe à plat dans la journée. Par contre, seules 73% des personnes inactives ressentent un stress à la perspective d'être privé de téléphone.

Les Français souffrent du phénomène FOMO

Interrogé par nos confrères du Parisien, Michael Stora, fondateur de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, décrypte les résultats de cette étude. “Le smartphone est un doudou sans-fil et son hyperutilisation vient pallier nos inquiétudes et combler notre incapacité naturelle à être seul. Voir sa batterie diminuer, c'est comme un enfant qui voit qu'il ne reste plus qu'une seule page du livre à lire ou qu'on lui enlève son doudou, cela crée une vraie angoisse qui renvoie aux traumatismes de la petite enfance” explique Michael Stora. L'expert pointe aussi du doigt le phénomène FOMO (de l'anglais : fear of missing out, « peur de rater quelque chose »). Cette anxiété sociale est apparue au début du XXIe siècle. Elle se caractérise par la crainte irrationnelle de passer à côté d'un événement ou d'une occasion importante.

Comme on s'en doutait, Oppo a commandé cette étude Opinion Way dans le but de mettre en avant la technologie de recharge rapide de ses smartphones. “La vitesse de charge est clé, elle fait partie d'ailleurs des trois critères de sélection d'un smartphone avec la vitesse et l'autonomie” explique David Chauvaud, chef produit chez OPPO France. Dans ces conditions, le constructeur chinois a mis au point plusieurs technologies de recharge, dont la Flash Charge. Pas encore disponible sur le marché, cette recharge rapide 125W permet de recharger une batterie de 4000 mAh en seulement 20 minutes. Sur le Oppo Find X2 Pro notamment, Oppo inclut la Super VOOC 2.0 65W. D'après notre test, il faut moins de 40 minutes pour une recharge complète. Est-ce assez rapide pour soulager les angoisses des Français ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Le Parisien



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !