WhatsApp : cessez toute utilisation d’application tierce, les comptes sont interdits !

Après les avertissements, place à la sanction permanente ? C’est en substance le message lancé par WhatsApp Messenger. De nombreux témoignages se font désormais l’écho d’une impossibilité totale de se connecter au service de messagerie. La firme sévit donc, à l’heure où plusieurs clients tierces dits « anti-ban » sont apparus sur la toile. Le message est clair, méfiez-vous !

Pour rappel, cela fait plus d’un mois que WhatsApp a déclaré la guerre aux applications tierces permettant de se connecter à son service. Plusieurs d’entre-elles, comme WhatsApp + ou bien encore WhatsAppMD, étaient particulièrement connues et utilisées. Ces dernières proposent de converser avec ses contacts tout comme l’appli officielle mais en ajoutant des fonctionnalités inédites.

WhatsApp, le ban permanent
Attention, le ban permanent est arrivé !

Citons par exemple la possibilité de régler la taille des fichiers envoyés entre ses contacts. Très utile pour envoyer une vidéo ou une photo en bien meilleure qualité que la taille par défaut. Ou bien encore la possibilité de personnaliser l’ensemble de l’interface au niveau des couleurs, des cadres. Autre option utile, la possibilité de se connecter et d’utiliser le service en mode « invisible », un peu comme sur Skype.

Cette dernière est bien évidemment impossible sur le client officiel de WhatsApp Messenger. La société, consciente que son réseau est utilisé par de nombreux autres clients, a décidé de passer à l’offensive fin janvier après plusieurs avertissements. A cette date, WhatsApp a alors commencé par distribuer des bans temporaires de 24 heures dès détection d’un client non autorisé.

Et si les principaux développeurs de l’ombre ont décidé d’arrêter les applications officieuses (suite aux procédures légales lancées par WhatsApp), d’autres ont repris le code pour contrer les procédures de bannissement lancées. L’espoir aura été de courte durée, puisque ces applications « reborn » sont désormais toutes aussi dangereuses que les autres applis tierces.

Après un mois, WhatsApp passe désormais la seconde vitesse et opte pour des bans permanents. Dans les faits, il devient alors impossible d’activer son numéro de téléphone et donc d’envoyer le moindre message. Le message est clair. Il faut donc repasser sur l’application officielle au plus vite afin d’éviter … de se retrouver sans voix. C’est la fin d’une époque.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google Pay : sortie en France en octobre 2018 avec les Pixel 3

Google Pay s’apprête enfin à débarquer en France. D’ici la fin de l’année 2018, la solution de paiement mobile de Google va venir marcher sur les plates bandes  de Samsung Pay et Apple Pay. Tous les indicateurs pointent vers une arrivée en France…

Gmail : Google admet qu’il laisse d’autres applications espionner les mails

Gmail permet aux développeurs d’applications tierces d’accéder au contenu des mails échangés, admet Google dans une lettre d’explication pour le Sénat américain. Les messages sont scannés et même parfois lus directement pour permettre d’améliorer les algorithmes. Produits achetés, endroits visités,…