Une application de cryptage pour Android conçue en collaboration avec la NSA !

Après avoir fortement dénoncé la multiplication des échanges cryptés, la NSA s’était attaquée aux géants de la Silicon Valley dont Google et Apple qui utilisent de plus en plus le cryptage des données comme un argument marketing.

Plus complexes à déchiffrer, les messages transitant sur des réseaux cryptés demandent plus de ressources et de temps à la NSA pour être analysés correctement. L’agence Américaine avait même réussi à faire changer de position Google, qui souhaitait activer par défaut le chiffrage des données sous Android, rendant plus complexe la consultation des données présentes au sein même d’un smartphone. En revanche, Android étant le système d’exploitation mobile où la fragmentation est la plus importante, il ne faut pas oublier que cette solution ne se serait appliqué qu’à proportion réduite de smartphones en circulation.

Lire : Android Lollipop : Google cède face à la NSA et au FBI et retire le chiffrement par défaut

serveurs-données

Plus récemment, la NSA avait changé de camp en annonçant être pour le chiffrage des communications, à condition cependant d’avoir accès à quelques backdoors. Était-ce là une manière d’annoncer l’arrivée prochaine d’une application permettant de créer des réseaux sécurisés conçue en partenariat avec l’agence de renseignement ? Rien n’est moins sûr.

Vendue sous la forme d’un abonnement mensuel de 10$, cette application créera des réseaux sécurisés à l’intérieur même d’autres réseaux non cryptés. D’après Jon Hanour, cofondateur d’USMobile, cette application utiliserait la technologie conçue lors du projet Fishbowl, et utilisée pour sécuriser les échanges du ministère de la Défense.

nsa

Jon Hanour va jusqu’à annoncer que  » la NSA ne peut pas casser ce cryptage « . Une hypothèse impossible à vérifier dans la pratique mais il semblerait surprenant que l’agence de renseignement offre aux utilisateurs un moyen de crypter de manière infaillible tous leurs fichiers, sans avoir la possibilité d’y accéder par un quelconque moyen.

 » Depuis ses débuts, la NSA a créé des systèmes de sécurité tellement performants que même elle ne peut pas y pénétrer de l’extérieur « , précise Jon Hanour

Cette application pourra également être installée au sein des serveurs d’une entreprise afin de sécuriser les données de cette dernière et permettre l’échange de messages cryptés.

Réagissez à cet article !
  • Charles

    J’ai bien rigolé

    • Cpasjuste

      Idem :)

      • M76

        +1

  • Aldwyr Ephraem de Az

    Donc si je résume bien, la NSA propose une application pour crypté nos messages et ils se gardent une backdoor pour eux et en plus, ils demandent qu’on paient pour cela ?

    Ils sont… fou ? Juste pour éviter d’être grosser. :/

    • JackBro

      Complètement con ouai !! (Bonjour NSA)

    • Alors que le but est justement de ce caché d’eux et d’autres. Ils sont bons en troll.

  • J’ai vérifié 2 fois l’adresse du site, j’ai cru que c’était une news du Gorafi

  • Technology

    Le 1er avril, c’était il y a deux mois pile…..

    • Plumplum

      Oui, à la NSA, ils ont du fumer leur premier joint…

  • Vaykadji

    Un seul mot : « lol »

  • CNNN

    Pas mieux que Vaykadji : LOL

  • L’application avec un send mail automatique du mot de passe. Hehehe ! Il faut ressortir de la naphtaline le source de PGP et PGP phone pour les challenger… Surtout avec un cryptage en 4096 bits.

  • nono

    hahahahaha ils sont marrant quand meme en plus de se foutre de la gueule des gens il faut payer .le vrai cadeau sa serait que la nsa disparaisse et qu ont pendent tout ceux qui y ont travailler

  • Noel Flantier

    « Jvous mets de la vaseline avec tout ça ? »

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google : découvrez 2 nouvelles applications photo étonnantes pour Android

Google présente deux nouvelles applications photo étonnantes pour Android, découvrez notre prise en main de Storyboard et Selfissimo. Chacune joue un rôle différent, l’une permet d’obtenir des images à la manière d’une bande dessinée en partant d’une vidéo, tandis que la seconde se concentre sur les selfies comme l’indique son nom.