Très haut débit : une nouvelle technologie sans câble rivalise avec la fibre optique !

Des chercheurs de l’Université de Glasglow ont réalisé un test plus que prometteur sur une nouvelle technologie de transfert de données qui peut rivaliser avec la fibre optique… sans demander l’installation de câbles souterrains. Celle-ci utilise la lumière « torsadée » et peut se transmettre dans un environnement urbain.

free bouygues telecom arcep fibre optique

Si les réseaux mobiles se développent à grande vitesse, poussés par la dynamique des ventes de smartphones et du marché entier, reste que les connexions à domicile sont importantes. Les forfaits mobiles sont après tout toujours limités en data, quand nos chères connexions fixes ont le mérite de nous offrir une connexion stable et illimitée.

Problème étant que leur qualité est variable, particulièrement dans les zones les plus retranchées de notre territoire. Si le plan Très Haut Débit poursuit son cours au sein de notre gouvernement, le fait est qu’installer la fibre optique est coûteux du fait de l’enfouissement des nombreux kilomètres de câble qu’il requiert. Une nouvelle technologie se propose de résoudre ce problème.

Une nouvelle technologie qui surpasse la fibre optique

Une équipe de physiciens basés au Royaume-Uni, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande et au Canada ont en effet mené à bien un nouveau test de transmission de donnée en utilisant la lumière « torsadée ». Son principe est de « tordre » les photons afin d’emmagasiner plus d’informations que la simple relation binaire de la fibre optique aujourd’hui.

Ce test a été réalisé sur 1.6 km sans utiliser le moindre câble, et simulait un environnement urbain comprenant de nombreux immeubles et gratte-ciels. Il a permis de transférer des données à une vitesse équivalente à celle de la fibre optique, sans perte. Si les box 4G sont désormais envisagées pour contourner le problème de l’installation de la fibre optique dans les zones peu denses, cette technologie pourrait être implémentée très rapidement et à moindre coût.

Reste un problème majeur, sur lequel les scientifiques vont désormais s’attarder : l’influence des conditions météorologiques sur le transfert. En effet, la pression atmosphérique, la pluie ou la neige peuvent influencer pour le moment cette technologie. Si ces contraintes trouvent leur solution, elle pourrait toutefois être le meilleure alliée de la 5G afin de nous rendre toujours plus connectés.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Orange accélère et lance ses tests à Paris et en Île-de-France

Orange va lancer des tests 5G à Paris et en Île-de-France, a indiqué l’opérateur. Des expérimentations auront lieu dans le quartier Opéra, à Châtillon et au circuit de Linas-Montlhéry suite à un accord avec l’ARCEP sur l’attribution de fréquences dans la bande 3400-3800 MHz….

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.