Stéphane Richard : « Martin Bouygues a une sorte de paranoïa à l’égard de Xavier Niel »

Maj. le 9 mars 2018 à 14 h 10 min

Stéphane Richard s’est exprimé ce week-end dans les colonnes des Echos pour revenir sur l’échec du mariage entre Orange et Bouygues Telecom. Selon lui, si l’opération a échoué, c’est notamment parce que « Martin Bouygues a développé une sorte de paranoïa à l’égard de Xavier Niel »

stephane richard taille pieces free sfr

C’était sans aucun doute le deal de l’histoire des télécoms et il a échoué. Le mariage entre Orange et Bouygues Telecom n’a pas eu lieu et les différents acteurs de cette opération se sont exprimés sur le sujet. Ce week-end, Stéphane Richard s’est confié plus longuement aux Echos. Le PDG d’Orange se projette déjà sur l’avenir, mais cela ne l’empêche pas d’avoir un avis sur l’échec du mariage. Selon « tout est affaire de circonstances ».

La première raison de l’échec de ce mariage vient du rapport entre Martin Bouygues et l’Etat. Il a eu l’impression que la proposition qu’il a faite à Orange (car c’est bien Martin Bouygues qui est venu chercher Stéphane Richard) était mal accueillie, que l’Etat ne soutenait pas sa démarche.

La psychologie de Martin Bouygues a beaucoup joué, reconnaît-il. Sur le fond, comme sur la forme, il a eu d’une part le sentiment d’être mal accueilli, maltraité par l’Etat. – Stéphane Richard, PDG d’Orange –

Mais ce n’est pas ce qui a le plus pesé sur la balance selon lui. Stéphane Richard explique en effet que les relations entre Martin Bouygues et Xavier Niel, patron de Free, ont été la principale raison de l’échec. Il affirme que le patron de Bouygues Telecom a développé une sorte d’obsession à l’encontre de Xavier Niel.

Et puis il y a surtout cette sorte de paranoïa qu’il a développée à l’égard de Xavier Niel, et qu’il n’a jamais réussi à surmonter. Ce sentiment-là, la crainte d’être floué, l’a insécurisé tout au long des négociations. – Stéphane Richard, PDG d’Orange –

Sans cette rivalité, le deal aurait tout à fait pu se concrétiser. Même si les enjeux étaient extrêmement importants. Stéphane Richard explique connaître suffisamment Martin Bouygues pour savoir que le deal ne serait pas une partie de plaisir. Cela l’avait d’ailleurs conduit à affirmer que l’opération avait une chance sur deux d’aboutir. Mais ses proches en revanche sont moins tendres :

Martin, c’est un peu la femme dont vous êtes fou amoureux, que vous vous apprêtez à épouser, et qui envoie tout valser la veille du mariage parce que le plan de table ne lui plaît pas ! Ce type ne sait pas ce qu’il veut. À un moment donné, Stéphane a forcément dû se demander s’il était très malin de l’asseoir à son conseil.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free : Orange fou de rage à cause d’une publicité trompeuse

Orange a menacé Free de porter plainte suite à une de ses campagnes de mailing communiquant des informations trompeuses au sujet du dégroupage des lignes fixes selon l’opérateur historique. Free a dû rectifier le tir deux fois, au risque d’être…