Smartphones : l’autonomie des batteries a doublé depuis 2010, mais est-ce suffisant ?

L’autonomie de nos smartphones est toujours un sujet sensible. En tant qu’utilisateurs, nous avons toujours l’impression que nos batteries ne sont pas assez endurantes. Surtout si nous les comparons aux premiers téléphones mobiles. Pourtant, une étude démontre que l’autonomie des batteries de nos smartphones a doublé depuis 2010. Est-ce suffisant en 2018 ?

autonomie double

En bons français que nous sommes, nous aimons râler. Si, il faut bien le dire. Concernant nos smartphones, les plaintes concernent très souvent les batteries et leur autonomie. Nous avons l’impression que la batterie fond à vue d’oeil, que la plupart des modèles tiennent à peine une journée, bref que ce n’est pas assez. Pour les moins jeunes, il est loin le temps des Nokia 3310 qui pouvaient tenir une semaine avec une seule charge.

Tout ceci est vrai, mais comparons ce qui est comparable. Un smartphone est un ordinateur de poche, et à ce titre il consomme énormément d’énergie. Bien plus qu’un téléphone portable des années 90 avec son écran minuscule, en noir et blanc, et avec seulement des fonctions d’appel et de SMS. Certains expliquent que depuis 10 ans (lancement du premier iPhone), les smartphones ont beaucoup évolué, mais pas sur le terrain de l’autonomie.

Il est vrai que nous pouvons avoir cette impression. Parce que nous avons tout simplement pris l’habitude de recharger notre mobile tous les soirs en nous couchant. Nous avons aussi adopté les batteries externes, les chargeurs dans les sacs, les recharges dans les gares à coups de pédales. Et pourtant, contre toute attente, en dix ans, l’autonomie de nos smartphones a doublé. Mais les constructeurs ne se sont pas forcément creusé la tête pour obtenir ces résultats.

De 40 à 80 heures d’autonomie en 10 ans

L’autonomie de nos smartphones est-elle toujours la même depuis 10 ans ou est-ce une fausse impression ? Pour en avoir le coeur net, nos confrères de GSM Arena ont fait une analyse complète entre 2010 et 2017. Ils ont compilé les résultats des tests d’autonomie des différents modèles commercialisés chaque année depuis 2010 et ont obtenu des moyennes. Ils ont également répertorié la capacité moyenne des batteries.

Les résultats sont clairs : depuis 2010, l’autonomie de nos smartphones a été multipliée par 2. Et ceci s’explique tout simplement par la présence de batterie deux fois plus grosses dans nos smartphones actuels. Au fil des ans, nos smartphones sont devenus de plus en plus grands, ce qui a permis aux constructeurs d’intégrer des batteries plus grosses (de 1500 mAh en moyenne en 2010, à 3300 mAh en 2017). Résultat : l’autonomie a doublé passant de 40 à 80 heures avec une charge complète.

autonomie 2010 2017

Mais une mauvaise optimisation

On le répète souvent, l’autonomie n’est pas qu’une question de capacité de batterie. L’iPhone qui intègre de très petites batteries parvient par exemple à offrir une meilleure autonomie que certains modèles avec de plus grosses batteries. L’optimisation entre logiciel et matériel est primordiale pour proposer une meilleure autonomie. Selon les analyses de GSM Arena, les constructeurs n’ont pas pas fait beaucoup d’efforts de ce côté.

En réalité, les batteries d’aujourd’hui ne sont pas plus endurantes que celles de 2010. GSM Arena a tout simplement calculé l’autonomie pour chaque mAh. Ainsi, entre 2010 et 2017 un smartphone tient en moyenne 1mn 30s par mAh. Aucun travail d’optimisation n’a donc été fait en près de dix ans. Pourtant les constructeurs nous ont vendu du rêve chaque année avec des processeurs et des écrans moins énergivores ou des OS optimisés.

Finalement, on s’aperçoit qu’ils se sont contentés d’intégrer de grosses batteries dans des chassis toujours plus gros. Car en 7 ans, le format des smartphones a bien changé. Nous sommes passés de format de 4 pouces à des formats de 6 pouces. Et même si le ratio taille/écran s’est bien amélioré, cela ne change pas grand chose au niveau de l’autonomie.

L’autonomie est-elle un critère vraiment important ?

Alors, avons-nous tendance à trop râler ? D’un côté nous pourrions dire que nos plaintes sont légitimes. En près de dix ans, si l’autonomie s’est améliorée ce n’est pas vraiment grâce à une optimisation entre logiciel et matériel. Les marques se sont en réalité contentées d’augmenter la capacité des batteries. Nous pouvons néanmoins souligner qu’en 2018, des modèles de plus en plus compact contiennent des batteries imposantes. Les marques ont donc tout de même fait un gros travail en termes d’ingénierie.

Nous avons de nouvelles habitudes

Néanmoins, au regard de l’augmentation des prix de nos smartphones, nous pourrions être en droit d’exiger une optimisation logicielle afin d’améliorer encore l’autonomie. « Pourrions » car finalement l’autonomie est-elle un critère important pour le grand public ? Selon plusieurs études ce n’est absolument pas le cas. Les principaux critères de choix sont selon les sondages le design, l’appareil photo et l’écran. L’autonomie n’arrive que très loin dans le classement.

Etrange pour un produit mobile ? Qui plus est un outil du quotidien ? Pas vraiment. Depuis l’avènement du smartphone nos habitudes ont considérablement changé. Comme nous l’expliquions en introduction, nous avons accepté de recharger chaque jour notre smartphone. Nous avons aussi adopté de nouveaux réflexes. Par exemple la plupart des utilisateurs se sont équipés de batteries externes. Les espaces publics ont également été aménagés pour recharger nos appareils. Qui n’a jamais vu les bornes dans les gares où il faut pédaler pour recharger son smartphone ?

recharge smartphone gare

D’autres critères sont plus importants

Le smartphone est un ordinateur de poche. Chaque année les nouveaux modèles sont plus puissants, les écrans sont plus beaux, les designs toujours plus beaux, les appareils photo de meilleure qualité. Le smartphone remplace tellement d’autres produits high-tech. Il est donc logique que son autonomie ne soit pas optimale.

L’autonomie des batteries n’étant pas au coeur des préoccupations des utilisateurs (les modèles les plus vendus ne sont pas les plus endurants), les constructeurs ont logiquement donné la priorité à d’autres critères : meilleurs appareils photo, design revu et corrigé, écran plus grands dans des formats plus compacts etc. Forcément en allant vers toujours plus, il est difficile d’investir en même temps dans une optimisation des batteries.

L’étude de GSM Arena le montre d’ailleurs très bien. Les smartphones les mieux optimisés pour l’autonomie sont les modèles à 300 euros et moins. Parce que leur form factor se rapproche des haut de gamme, ils sont plus grand et intègrent donc de plus grosses batteries. Mais leurs composants sont moins énergivores (moins puissants, appareils photo de moins bonne qualité, écran moins gourmands etc.).

autonomie smartphone gamme

Alors nous avons beau râler, estimer que les constructeurs nous font payer des smartphones plus chers sans prendre en compte nos besoins, nous ne sommes peut-être pas tout à fait dans le vrai. N’oublions pas que les géants de la tech tiennent compte de nombreuses études pour développer leurs nouveaux modèles. Et si en soi les constructeurs n’ont pas vraiment optimisé les batteries, ils ont tout de même réussi à nous proposer des smartphones plus puissants, plus beaux, avec de meilleurs appareils photo, et avec une autonomie doublée en 10 ans. Et pour couronner le tout, ils ont développé des technologies de recharge rapide permettant de recharger l’équivalent d’une journée d’utilisation en une demie heure à peine. C’est déjà pas mal tout ça non ?

Réagissez à cet article !
  • NaNouk

    Je trouve que le constat est assez juste, on passe beaucoup de temps à se plaindre de nos smartphones sans prendre en compte ni le chemin déjà parcouru, ni l’augmentation des possibilités qui nous sont offertes.

    • Hémiplégiane

      C’est vrai. Profitez-en bien, même: d’ici quelques années on va commencer à sentir la raréfaction de certains métaux et on comprendra alors – trop tard – que le « bon temps » est terminé… :/

      • NaNouk

        Un ami à moi verse dans la collapsologie, autant dire que ces problématiques liées à l’utilisation extensive des ressources me sont familières.

        On pourrait disserter sur l’optimisation, les progrès permanents en ingénierie, mais si l’on cumule l’ensemble des coûts nécessaires pour atteindre les objectifs fixés à court terme, d’un point de vue économique et écologique et énergétique, on reste perdant sur le long terme.

        Cependant, lorsque le recyclage des métaux deviendra économiquement plus rentable que son extraction, il est possible qu’un retournement se produise ; il est aussi possible qu’une catastrophe écologique dévaste les usines du sud-est asiatique nous obligeant à importer des iPhones produits en Amérique du Sud, et là, ce sera sans doute bien pire :)

  • Plax

    ouais ça a doublé mais en même temps que la consommation des téléphone , bilan ? bin c’est toujours la même merde on a droit à peine une journée d’autonomie quand on l’utilise régulièrement, des annonces fracassantes nous annonce une révolution dans les batteries, et puis non ca repart comme en 40, c’est dérimant onà l’impression que ca sera encore pareil dans 10 ans

  • Abus

    Ce qui est regrettable, c’est que l’industrie du smartphone est basée sur du volume, et non sur de l’optimisation pour faire durer l’appareil. Avec des composants choisis selon les besoins réels des utilisateurs, et une optimisation logiciel, l’autonomie pourrait être bien meilleure. Au lieu de ça, les fabricants préfèrent intégrer des composants sur-dimensionnés juste pour impressionner sur la fiche technique et justifier une pseudo-évolution par rapport au modèle précédent. Et le nombre de modèle proposé par les fabricants est bien trop élevé, avec un renouvellement trop rapide des gammes pour laisser le temps à une optimisation en R&D. Tant que ce modèle industrielle et commercial ne changera pas, il y aura continuellement du gaspillage de matériaux et composants, et une autonomie qui n’augmentera pas.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Snapchat : en un tweet, le réseau social perd 1,3 milliard de dollars !

Snapchat a perdu en quelques heures plus d’un milliard de dollars de capitalisation boursière suite à la publication d’un tweet de Kylie Jenner, qui ne s’attendait certainement pas à avoir un tel impact négatif sur l’application, critiquée pour son nouveau design.