SFR : Libération n’a plus le droit de critiquer son boss Altice

Altice la maison mère de SFR détient le journal Libération depuis 2014 visiblement l’ambiance est tendue au sein de la rédaction du quotidien. Ordre est donné d’arrêter de régler ses comptes avec les patrons du groupe, alors que de nombreuses promesses concernant l’avenir du journal ont été faites, mais qui visiblement n’ont pas été tenus.

sfr altice liberation

Rien ne va plus chez Altice alors que SFR procède à une nouvelle vague de licenciements dans un climat où règne la terreur. Altice a mis la main sur bon nombre de sociétés et Libération en fait justement partie. Dans une note interne que s’est procurée ArretSurImages, Johan Hufnagel, un des dirigeants, ordonne à ses collaborateurs de stopper les critiques envers le groupe à travers les réseaux sociaux. “Merci d’arrêter de régler vos comptes avec Altice sur Twitter. Si vous avez des problèmes avec les communications internes du groupe, il y a des instances représentatives pour ça.

SFR : les employés de Libération n’ont pas le droit de critiquer Altice

Les critiques concernent justement certaines promesses qui ont été faites au moment du rachat de Libération par Altice. Il était question d’investissement afin de permettre au journal d’être plus moderne, malheureusement en l’espace de 3 ans les journalistes ont eu droit à un plan social qui a été l’occasion de se délester d’une centaine de salariés. Il est clair que les employés de Libération ne s’attendaient probablement pas à ce genre de mesure au moment du rachat en 2014.

Un projet mettant le numérique au premier plan a été présenté par un dirigeant d’Altice qui sera appliqué par le prochain directeur général, Johan Hufnagel étant sur le départ pour un projet personnel. Les journalistes de Libération ne trouvant pas ce projet assez ambitieux ont décidé de le critiquer sur Twitter. Tristan Berteloot, un journaliste de Libération, s’est également amusé sur le réseau social de l’attribution de nouveaux statuts sur les badges des employés :

Non, mais soyez positifs enfin ! « Collaborateur », c’est bien plus flexible ! Ça veut dire que tu peux faire tout plein d’autres choses que « journaliste ». Perso, je vois ça comme une promotion. Il faut penser flexibilité quoi, merde ! Start-up Nation !

Il est évident que l’ambiance n’est pas à la fête chez Altice, SFR lui a fait perdre 5 milliards d’euros suite à des résultats décevants. En effet, l’opérateur au carré rouge n’est pas au meilleur de sa forme avec de nombreux abonnés qui l’on fuit. SFR a perdu 75 000 abonnés durant le 3e trimestre 2017, sale temps chez Altice.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR : couverture, forfaits, comment résilier, tout savoir

SFR est l’un des principaux opérateurs de téléphonie mobile en France, filiale d’Altice depuis son rachat en 2014. L’opérateur propose l’une des meilleure couverture 4G du marché, et propose des forfaits attractifs. En particulier via l’opérateur virtuel Red by SFR….