Netflix exclu du Festival de Cannes

Netflix est exclu du Festival de Cannes. Les films produits par la plateforme de SVOD ne pourront pas faire partie de la compétition officielle de la prochaine édition, a annoncé Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes. Il explique que le modèle de Netflix est en opposition avec celui de l’événement. Par contre, il ne ferme pas la porte à la présentation de films Netflix hors compétition. Lors de l’édition 2017, Netflix avait pu faire concourir ses films Okja et The Meyerowitz Stories.

okja netflix

Netflix est exclu de la compétition officielle du Festival de Cannes. Une décision annoncée par Thierry Frémaux, délégué général de l’événement, lors d’une interview au Film Français. La plateforme de SVOD ne respecte pas certaines règles pour pouvoir se présenter, la plus importante étant que ses films soient réservés à ses abonnés et ne sortent pas au cinéma. Une nouvelle qui tombe alors que Steven Spielberg venait de déclarer que les films Netflix ne méritent pas d’Oscar.

Netflix absent du Festival de Cannes pour la compétition officielle

L’année dernière, une vive polémique avait éclaté alors que deux productions Netflix, Okja et The Meyerowitz Stories, avaient été présentées dans le cadre de la compétition officielle du Festival de Cannes. Lors de leur projection, ils avaient notamment été sifflés par le public quand le logo Netflix apparaissait à l’écran. Pour cette édition, les long-métrages Netflix ne pourront être présentés que hors compétition. Pour Thierry Frémaux, certaines productions Netflix sont « extrêmement brillantes sur le plan artistique« , mais c’est bien le modèle du service qui pose problème.

« L’an dernier, lorsque nous avons sélectionné ces deux films, je pensais convaincre Netflix de les sortir en salle. J’étais présomptueux : ils ont refusé. Désormais, tout film en compétition devra sortir dans les salles françaises« , a expliqué Thierry Frémaux. Netflix avait écarté l’idée de sortir ses deux films en salle à cause de la Chronologie des médias, dont un nouveau dispositif va arriver. A l’époque, sortir le film au cinéma impliquait d’attendre trois ans pour le proposer à ses abonnés Français. Inacceptable pour la plateforme, qui a choisi de privilégier son propre service.

Réagissez à cet article !
  • Nicolas

    Est ce que le Festival me fait aller voir leurs films ?
    Non donc perso je m’en fou complètement. Netflix reste le meilleur en terme de films et séries :)

    • Stefauresi

      Les Oscars , le Festival de Cannes , les Césars……. servent seulement a flatter l’égo des acteurs, actrices….. mais a part ça ………

  • YolowEnergy

    Ah, c’est beau cette industrie conservatrice qui essaie tant bien que mal d’exclure les nouveaux venus… sauf qu’ils n’ont pas compris que c’est actuellement ce qui marche chez les consommateurs…

  • StephaneM

    Le monde de l’entre-soi ne veut pas s’ouvrir comme c’est bizarre… En attendant je dis merci à Netflix pour produire et proposer des films que l’on peut voir tout de suite dans les conditions que l’on souhaite.

    • Adodan

      « dans les conditions que l’on souhaite »

      Oui sur une télé, une tablette, un smartphone, un ordi mais pas au cinéma !
      Hors un film de cinéma c’est justement fait pour être projeté dans une salle sinon c’est un téléfilm.

      • StephaneM

        Certes, dans le cas présent Netflix ne peut pas exploiter ses films en salle, sous peine de ne plus pouvoir les diffuser sur sa propre plate-forme…

        Restriction visant à protéger ce petit monde de l’entre-soi. Sur le principe je trouve cette restriction surprenante : en quoi l’exploitation d’un film sur une plate-forme payante (abonnement ou à l’acte) empêcherait les spectateurs de se rendre au cinéma… peut être parce que les salles de cinéma sont de moins en moins attrayantes pour les spectateurs. Ce fait très longtemps que je ne vais plus au cinéma à causes des incivilités qui se font de plus en plus fréquentes.

        Sinon Film / Téléfilm peu importe, ça c’est simplement un concours d’égo et de moyens.

        Par contre, aux US, là je trouve que Netflix est de mauvaise foi pour les oscars : ils sortent le film en salle le temps qu’il faut pour qu’il puisse être présenté aux oscars (ensuite est-ce une simple maneuvre ou une considération économique ? il faudrait creuser)

        • Adodan

          Ce n’est pas une question de protection mais une question de logique. L’industrie cinématographique c’est un tout et ça englobe aussi les exploitants de salles et ses milliers d’employés.
          Donc un film qui ne sera jamais en salle n’a pas de raison de recevoir un prix de cette industrie cinématographique dont Netflix essaye de s’éloigner.

          Je dis tant mieux pour tous les films et séries que Netflix achète ou produit à différents niveaux. C’est un acteur de plus dans le milieu ,de l’argent frais même si financé par la dette.

          • StephaneM

            D’après l’article : les films Netflix ne peuvent concourir, car pas en salles or Netflix ne diffuse pas en salles à cause de la chronologie des médias qui lui interdirait de diffuser ses films pendant trois ans sur sa plate-forme…

            Dans ce cas la c’est une histoire de protection et pas de logique. C’est pour ca que j’ai parlé des oscars : on voit là que Netflix joue avec la réglementation et Spielberg tient le discours, pas de salles = pas d’oscar. Netflix exploite ses films en salle le strict minimum pour pouvoir concourir, là c’est logique (si cette exploitation à minima est organisée dans le seul but de concourir)

            De mon point de vue, la chronologie des médias doit être revue, ou même supprimée. Je présuppose en fait que les différents moyens d’exploitation ne se font pas concurrence du point de vue du consommateur final, le spectateur. Un spectateur de cinéma, peut acheter un DVD, et regarder le film sur un petit écran, je ne vois pas pourquoi l’inverse ne serait pas vrai. ils partent du principe que si diffusion simultanée sur tous les supports = le cinéma meurt… Je ne suis pas sûr que ce soit si automatique.

          • Adodan

            C’est pas parce que la chronologie des médias serait supprimée qu’on verrait plus de films récents sur Netflix. Les droits de diffusions demandés seraient juste plus élevés donc abonnement plus cher.

  • Julien Delacourt

    De beaux principes censés être louables mais qui visent surtout à protéger un marché bien juteux.
    Si encore cinéma voulait dire gage de qualité mais franchement quand on voit certaines bouses infâmes qui sortent et qui elles ont un droit à concourir aux cérémonies je me pose des questions. Finalement au delà de la qualité du film on attend surtout qu’il ait rapporté un max de pognon à 10 balles la place et là seulement oui il peut être présenté. C’est pathétique….
    Peut-être que c’est les plate-formes svod qui représentent l’avenir d’un contenu créatif que les société de production qui ne voient que profit bien lucratif.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix veut sa propre chaîne de salles de cinéma

Netflix réfléchirait à lancer sa propre chaîne de cinémas selon des sources citées par Los Angeles Times. Le géant du streaming était en effet en discussions pour racheter une chaîne de salles de cinémas californienne, avant de se retirer des négociations….

Casa de Papel : la saison 3 confirmée par Netflix !

Casa de Papel reviendra en 2019 pour une saison 3 ! Netflix a officialisé le retour de la série espagnole événement, qui sera disponible sur la plateforme de SVOD à partir de l’année prochaine. Une excellente nouvelle pour les millions…