iPhone : Apple avoue tranquillement pratiquer l’obsolescence programmée, et cela ne choque personne

Maj. le 10 janvier 2018 à 20 h 13 min

Cet article est une opinion, il est donc volontairement totalement subjectif. Nous pouvons débattre des idées mais à condition de respecter chaque intervenant. La modération sera particulièrement stricte sur ce contenu et nous ne tolèrerons pas de propos injurieux et/ou violents.

Quelques jours avant Noël 2017, Apple fait l’objet d’une polémique concernant l’iPhone. Le fondateur d’une application de mesure des performances (Geekbench) est parvenu à prouver que la firme de Cupertino bridait les anciens iPhone. Apple a répondu publiquement à ces accusations et a reconnu a demi-mot pratiquer l’obsolescence programmée. Une première dans l’industrie, qui plus est par un acteur aussi important. Et pourtant, cela ne choque personne.

apple obsolescence iphone

Tout le monde pensait finir l’année dans la tranquillité, et pourtant. A quelques jours des fêtes de Noël, John Poole, fondateur de Geekbench, a jeté un pavé dans la mare. Suite à la mise à disposition d’iOS 11, les témoignages d’utilisateurs mécontents se sont multipliés. Il s’agit uniquement de détenteurs d’iPhone anciens (iPhone 6, 6S et 7).

Selon eux, la dernière mise à jour a eu des conséquences néfastes sur leur utilisation quotidienne. Leur iPhone était d’après eux moins performant ou l’autonomie était loin d’être la même qu’avant cette mise à jour. Apple a alors dû faire face aux premières accusations d’obsolescence programmée. Le problème est qu’aucune donnée concrète ne permettait de vérifier si les utilisateurs disaient vrai, ou si ce n’était qu’une impression.

John Poole a donc mené une expérience pour en avoir le coeur net. Le fondateur de l’application de mesure de performances Geekbench a mené plusieurs tests. Les résultats sont sans appel : les performances d’un iPhone se dégradent à chaque fois que l’utilisateur fait une mise à jour. Malgré ces résultats indiscutables, certains observateurs ont continué de douter. Apple à lui même mis fin au suspens en réagissant aux fameux tests de John Poole.

iphone x obsolescence
Voici l’iPhone X, disponible à partir de 1159 euros. Dans un an il sera en partie obsolète.

La firme de Cupertino a reconnu que les iPhone 6S et 7 étaient moins performants depuis la mise jour iOS 10.2.1. Les iPhone 6 et SE sont aussi concernés. Mais dans son communiqué, Apple refuse de parler d’obsolescence programmée. Si la marque à la Pomme ralentit les performances des anciens iPhone, c’est pour le bien de l’utilisateur. L’explication tient en une ligne :

On ne ralentit pas les iPhone pour que vous en changiez, on baisse leurs performances pour préserver leur autonomie.

Certains utilisateurs ont dores et déjà attaqué Apple en justice pour ces pratiques. Mais la majorité se sont contentés de ces explications, en témoignent les messages publiés sur les réseaux sociaux. Grâce à une énième pirouette dont elle a le secret, la firme de Cupertino a fait avaler des couleuvres à ses clients. Comme on peut l’entendre parfois « ça passe crème ». Non, ça ne passe pas.

Oui Apple, brider l’iPhone c’est de l’obsolescence programmée

Commençons par le problème principal. Dans cette affaire, Apple reconnaît qu’il bride les performances des anciens iPhone. La firme justifie ce choix en expliquant que ce bridage est nécessaire pour préserver l’autonomie. Et alors ? Par cette simple justification Apple reconnaît qu’il pratique l’obsolescence programmée. Ne pas assurer à la fois de bonnes performances et une bonne autonomie à un smartphone sorti un an plus tôt (l’iPhone 7), n’est-ce pas ce que l’on peut appeler de l’obsolescence programmée ?

Certains diront que des tonnes de smartphones Android sont également obsolètes un an après leur mise sur le marché. Oui, c’est vrai, mais ils ne sont pas vendus plus de 1000 euros. Car ce qui est vrai pour l’iPhone 6S et l’iPhone 7 l’est aussi pour l’iPhone X. D’ici un an ou deux, le smartphone d’Apple vendu au minimum au prix d’un SMIC (1359 euros pour la version la plus chère) ne pourra plus fonctionner convenablement. Pour ce prix, nous ne sommes donc pas en droit d’exiger un smartphone qui est optimisé pour profiter à la fois de bonnes performances et d’une bonne autonomie. De qui se moque-t-on ?

apple obsolescence
Tout va bien les mecs, ils ont tout gobé

C’est d’autant plus inacceptable qu’Apple sait très bien faire des produits durables. Ses Macs sont réputés pour leur durée de vie. J’ai moi-même un Macbook Pro fin 2013 qui tourne encore comme au premier jour 4 ans plus tard. Et il m’avait coûté à l’époque 1500 euros. C’est presque le prix d’un iPhone actuellement. Il est tout de même osé pour une firme comme Apple (qui se place comme une marque de high-tech très haut de gamme) d’augmenter ostensiblement les prix de l’iPhone chaque année sans assurer un suivi à la hauteur. Et personne ne s’offusque ? Ni les consommateurs ni les défenseurs de l’environnement, des droits de l’Homme ? Parce qu’au delà de toucher au portefeuille des consommateurs, les conséquences environnementales et humaines sont catastrophiques.

Apple : l’entreprise écolo, ou pas

On a tendance à l’oublier (ou a faire l’autruche), mais renouveler régulièrement son smartphone a des conséquences catastrophiques. D’abord sur l’environnement. Entre les usines qui tournent plein pot 24h/24, les transports, l’extraction de métaux rares et le faible taux de recyclage des vieux modèles, l’industrie du smartphone a de lourdes conséquences sur la planète. Apple étant l’un des trois acteurs majeurs du secteur, il est donc en grande partie responsable. Et il a beau se vanter d’investir dans les nouvelles énergies et avoir une démarche écologique, dans les faits, on en est du coup très loin.

smartphones mines afrique
On s’en fout ce n’est pas chez nous…

Humainement, l’industrie du smartphone est aussi un véritable fléau. Pour créer les batteries et autres composants, les industriels ont besoin de métaux et minerais précieux. Ces minerais se situent notamment en Afrique où l’extraction est en grande partie assurée par des enfants. Evidemment, vous direz que ce problème est connu, que nous avons eu les mêmes discours lorsque Nike a fait le choix de faire travailler des enfants chinois pour fabriquer ses baskets, que le monde est ainsi fait. Oui c’est vrai, le monde est hélas ainsi fait. Mais Apple figure parmi les entreprises les plus responsables de ce fléau.

Pour couronner le tout, aujourd’hui Apple a reconnu qu’il aggravait cette situation en pratiquant l’obsolescence programmée. Ce ne sont pas les faits qui sont en soit choquants. Ce qui est édifiant, c’est que le géant américain a envoyé un grand doigt d’honneur à ses clients en disant « oui nous pratiquons l’obsolescence programmée sur le smartphone le plus vendu au monde, et alors ? ». Et alors rien. Personne ne s’offusque. Personne n’est choqué. Personne ne s’indigne. Après tout il s’agit d’Apple. Et visiblement, on peut tout lui pardonner. Même de se moquer de nous.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 2018 : date de sortie, prix et fiche technique

Les iPhone de 2018 seront au nombre de trois. Apple prévoit de sortir un modèle pour les plus petits budgets équipé d’un écran LCD, alors que deux version plus haut de gamme avec écran OLED sont dans les cartons. L’une…

Apple, le grand radin de l’innovation ?

Apple fait-il assez en termes d’innovation ? Ce n’est pas l’avis de l’analyste Toni Sacconaghi, qui estime que la firme de Cupertino n’investit pas assez en Recherche et Développement par rapport à ses concurrents comparativement aux revenus générés et à sa trésorerie disponible….

iPhone 9 : des visuels révèlent son design complet !

L’iPhone 9 fait de nouveau son apparition à travers des rendus inédits réalisés à partir des informations d’un fabricant de coques. Cet iPhone d’entrée de gamme bénéficierait d’un design classique assez similaire à celui de l’iPhone X, avec une grande…