HTC TouchPal : le clavier des smartphones HTC impose des publicités

La dernière mise à jour du clavier HTC TouchPal, nativement installé sur les smartphones HTC, apporte une fonctionnalité pour le moins surprenante. Depuis quelques jours, pour certains utilisateurs, le clavier s’étoffe désormais d’une barre servant à afficher des publicités.

htc touchpal publicités

Chaque fois que l’usager ouvre le clavier pour composer un message, des publicités apparaissent à l’écran. Cette fonctionnalité intrusive semble principalement concerner les utilisateurs de HTC 10. Le HTC U11 ne semble pas affecté. Face à cette publicité imposée, de nombreux utilisateurs sont en colère, d’autant que la barre entame une large partie de l’écran. Pire encore, les usagers sont invités à payer pour supprimer ces publicités…

Il s’agit probablement de l’une des pires stratégies jamais adoptées par un constructeur de smartphone. Dans un premier temps, le compte Twitter officiel de HTC s’est contenté de conseiller aux utilisateurs mécontents de désinstaller la dernière mise à jour de TouchPal depuis les réglages de l’application, suggérant qu’il s’agissait d’une fonctionnalité implémentée par erreur. Après dix ans sur le marché du smartphone, il serait d’ailleurs surprenant que HTC commette une erreur aussi grossière.

HTC TouchPal : une mise à jour implémentée par erreur, selon un porte-parole de HTC

Effectivement, un porte-parole de HTC a par la suite confirmé qu’il s’agissait d’une erreur. L’explication la plus probable est que le code de la version classique de TouchPal, non développée par HTC, proposant une version d’essai incluant des publicités, ait été implémentée par erreur à la version HTC Sense du clavier TouchPal intégrée depuis 2015 à la surcouche du constructeur. Ces deux variantes sont disponibles sur le Google Play Store, mais sont mises à jour séparément.

Quoi qu’il en soit, cet incident démontre les risques qu’encourent les constructeurs de smartphone en déléguant le développement de leur clavier natif à des développeurs tiers. En procédant ainsi, HTC réalise des économies, mais est aussi tenu pour responsable en cas de problème. Les consommateurs ne sont pas en colère contre TouchPal, qu’ils ne connaissent pas pour la plupart, mais contre HTC. Alors que HTC vient tout juste de relever la tête grâce au succès du HTC U11, il est regrettable que la firme s’expose aujourd’hui à un tel scandale.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !