Free, Orange, SFR, Bouygues : l’Arcep ouvre la porte à une fusion entre opérateurs !

Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Ils sont quatre, mais ça pourrait changer dans les mois ou années à venir. L’Arcep, le régulateur des télécoms en France, s’est longtemps montré très défavorable à une fusion entre opérateurs. Son président Sébastien Soriano ouvre la porte à une consolidation dans le secteur alors que les rumeurs autour d’un rachat de SFR à Altice par Bouygues ont récemment été relancées.

revenus operateur baisse 4g orange free bouygues sfr

L’Arcep a revu sa position sur la fusion des opérateurs. Sébastien Soriano, président du régulateur des télécoms français et qui s’était opposé à une telle opération, s’est confié à ce sujet dans Le Monde. « Sur la consolidation, l’Arcep a refermé cette porte en avril 2016, car les discussions détournaient les opérateurs de leurs missions d’investissement. Pendant deux ans, je leur ai donc envoyé des signaux négatifs […] Là, je vois qu’ils se sont mobilisés. Les circonstances ont évolué et la porte de l’Arcep se rouvre« , a-t-il expliqué.

Free, Orange, SFR et Bouygues peuvent envisager une fusion

L’Arcep exigera bien évidemment des garanties : « Encore faudrait-il qu’ils aient un projet créateur de valeur pour le pays, et pas simplement pour les actionnaires« , mais il semble donc que ce soit la fin du « non » systématique quand revient sur le tapis le thème de la consolidation. En tout cas, le marché a bien accueilli cette nouvelle. Comme le rapportent Les Echos Investir, la valeur des titres d’Iliad (+4,4%), d’Orange (+2,52%) et de Bouygues (2,67%) ont progressé en bourse ce 22 mai 2018.

Ces déclarations de Sébastien Soriano interviennent quelques semaines après que Bloomberg nous informe que Bouygues Telecom est intéressé par un rachat de SFR. Le premier cité aurait tâté le terrain et commencé à contacter des fonds d’investissement pour envisager l’opération. Bien sûr, les deux FAI concernés ont immédiatement démenti. Selon plusieurs sources, le propriétaire et président du conseil d’administration d’Altice (maison-mère de SFR) Patrick Drahi serait prêt à vendre SFR mais dans le but d’entrer au capital d’Orange.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !