YouTube : les ayants-droits veulent tuer l’écoute gratuite de musique sur la plateforme

 

YouTube est la cible du SNEP qui estime que l'écoute gratuite de musique sur la plateforme concurrence de manière déloyale Deezer, Spotify et les autres plateformes d'écoute payante. Ils espèrent que la directive européenne sur le droit d'auteur finira par faire plier la plateforme pour mieux rémunérer le secteur. 

YouTube
Il est rare de ne pas pouvoir trouver un morceau à écouter gratuitement sur YouTube / Crédits : Phonandroid

Challenges rapporte que le Syndicat national des éditeurs phonographiques (SNEP) s'est trouvé, après les pirates, un nouvel ennemi : YouTube. A end croire le président du syndicat, cité par Challenges, “la plateforme représente 47% du temps passé à écouter de la musique en France”, tout en ne représentant que 11% des revenus de la musique en streaming. Le problème, c'est que l'essentiel de l'écoute de musique sur la plateforme se fait gratuitement – puisqu'il est possible d'accéder de la sorte à presque n'importe quel morceau de musique jamais écrit même lorsque l'on n'est pas abonné.

Les internautes écoutent surtout de la musique gratuitement quand ils vont sur YouTube

Même si les offres payantes YouTube Music et YouTube Premium existent, et que sur le papier elles rémunèrent les artistes et ayants-droits “au même taux que Spotify”, comme l'affirme Google, ces offres séduisent très peu d'utilisateurs. Les deux offres d'abonnement n'ont en effet séduit, à date, qu'une vingtaine de millions d'utilisateurs dans le monde. Du coup, les ayants-droits estiment qu'il s'agit d'une forme de concurrence déloyale face à Deezer, Spotify et Apple Music.

Ce que résume bien Alix de Gemini, directrice de Deezer France citée par Challenges : “c'est compliqué quand on rémunère au moins dix fois plus le monde de la musique qu'eux. On fait avec nos armes: des playlists, des podcasts, des algorithmes de différenciation et une bonne expérience utilisateur face à une concurrence déloyale”. Le fait que les ayants-droits ne semblent que se “réveiller” maintenant n'est pas un hasard : le Snep semble mettre beaucoup d'espoir dans la capacité de la directive européenne sur le droit d'auteur de forcer YouTube à changer de modèle.

Lire également : Google fermerait bientôt Play Music au profit de YouTube Music

A en croire le Snep, si tout se passe bien, YouTube pourrait rapidement verser une contribution deux fois supérieure à celle qu'il verse actuellement. Les internautes, eux, auront vraisemblablement de plus en plus intérêt à s'abonner si ils veulent pouvoir continuer à écouter leurs artistes préférés.

Source : Challenges



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !