YouPorn, PornHub, xvideos, Tukif : vers une interdiction en France pour les mineurs

Les sites pour adultes, tels que YouPorn, PornHub, xvideos, Tukif, pourraient être bloqués en France. Une nouvelle loi explique qu’une simple déclaration de l’Internaute ne doit plus être considérée comme suffisante. Deux associations françaises assignent en justice les opérateurs tricolores afin de bloquer les sites qui ne s’y conforment pas.

pornhub accusé vidéos pédopornographiques

En France, l’accès aux contenus à caractère sexuel est règlementé. C’est également le cas pour d’autres types de contenu (violence, terrorisme, promotion des jeux d’argent, etc.). Afin de protéger les plus jeunes, il est interdit en France donner accès à ce type de contenu à des mineurs. Si le délit est avéré, il est puni de trois d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Lire aussi – Popcorn Time : des studios américains déclarent la guerre à l’appli pirate

Le 23 avril dernier, la loi qui encadre la diffusion et le commerce des contenus règlementés a été mise à jour. Et plus précisément l’article 227-24 du Code pénal. La France considère désormais que le simple fait d’afficher un message qui demande à l’Internaute de confirmer sa majorité (ce qu’un mineur contourne aisément) d’un simple clic n’est plus suffisant. Cela veut dire que, dès le 23 avril, les sites pour adultes se devaient d’intégrer des mesures de protection renforcées.

Les sites pornos qui ne vérifient pas l'âge des Internautes bloqués en France

Évidemment, pour l’heure, ce n’est pas le cas. Deux associations, e-Enfance et La voix de l’enfant, ont donc porté plainte, information rapportée par nos confrères de Nextimpact. Une plainte qui ne s’adresse pas directement aux sites, mais aux opérateurs français. Tous sont assignés en justice parce qu’ils ne bloquent pas les sites pour adultes qui ne vérifient pas plus méticuleusement l’âge de leurs visiteurs.

Lire aussi – L’éditeur de TikTok et Douyin s’attaque au porno et supprime 470 000 comptes

Dans la note justifiant cette assignation, les deux associations expliquent qu’il est extrêmement facile aujourd’hui pour un mineur d’accéder à des contenus à caractère sexuel. « À 12 ans, près d’un enfant sur trois a déjà été exposé à de la pornographie ». L’audience aura lieu le 9 septembre 2021 devant le tribunal judiciaire de Paris. Et l’une des décisions de la cour pourrait être le blocage immédiat des sites visés, tant que ces derniers n’auront pas trouvé un moyen plus sûr que leurs Internautes sont bien majeurs.

Source : Nextimpact

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !