Xiaomi enterre la marque Mi, nouvelle arnaque au colis, Disney riposte contre Scarlett Johansson, le récap

 

Xiaomi ne se servira plus de l’appellation Mi sur ses futurs produits, une nouvelle arnaque au colis est en cours, Disney contre-attaque après la plainte de Scarlett Johansson, c’est le récap’ du jour. 

Xiaomi Mi 12 avec mémoire LPDDR5X

XIAOMI ANNONCE L’ABANDON DE LA MARQUE MI

Xiaomi a confirmé officiellement l'abandon de l’appellation marketing Mi, les produits de la marque s'intituleront désormais sobrement Xiaomi. Pour mémoire, Xiaomi utilisait l'appellation Mi depuis son tout premier smartphone, le Mi 1. D'après Lei Jun, le cofondateur et PDG de Xiaomi, le préfixe Mi faisait à la fois référence à “Internet Mobile” et à “Mission Impossible”. Xiaomi nous a transmis un communiqué pour confirmer la nouvelle que vous pourrez découvrir dans notre actualité. Le futur smartphone haut de gamme de la marque attendu dans le courant du mois de décembre devrait donc simplement s'appeler Xiaomi 12.

Lire : Xiaomi annonce l’abandon de la marque Mi pour ses futurs produits

ATTENTION, UNE NOUVELLE ARNARQUE AU COLIS EST EN COURS

Une nouvelle arnaque au colis est en cours : les pirates se font passer pour un service de livraison, tels que Colissimo ou UPS, informant le destinataire que son colis ne peut pas lui être remis en main propre et qu’il doit payer un ou deux euros de “frais de reprogrammation”. Le mail contient généralement un faux numéro de suivi ainsi que le nom de l'entrepôt où se trouve le colis et l'utilisateur a jusqu'à 24 heures pour payer la somme due. Cela étant dit, les pirates à l'origine de l'attaque semblent quelque peu amateurs et commencent à enchaîner les erreurs. 

Lire : Phishing au colis : une nouvelle arnaque demande de payer des frais de reprogrammation, prudence

DISNEY CONTRE-ATTAQUE APRÈS LA PLAINTE DE SCARLETT JOHANSSON

Fin juillet, Scarlett Johansson avait déposé une plainte à l'encontre de Disney pour n’avoir pas respecté les clauses de son contrat stipulant que Black Widow devait sortir dans les salles de cinéma et non sur la plateforme Disney+. Face au tollé provoqué par la plainte, Disney a rapidement contre-attaqué par le biais d'un communiqué de presse, assurant que le contrat contraignait uniquement Disney à diffuser le film dans 1 500 salles et que cette partie de l'accord avait bien été respectée. Plus récemment, Disney a tenté de jouer la carte de la conciliation afin de régler l'affaire en dehors des tribunaux, mais cette demande d'arbitrage privé a été très mal reçue par l’avocat de l’actrice, John Berlinski, persuadé que le studio de Walt Disney a peur de conclure l'affaire en public.

Lire : Black Widow : Disney contre-attaque après la plainte de Scarlett Johansson



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !