Vos données personnelles sont revendues 376 fois par jour

 

On sait que nos personnelles se promènent chaque jour un peu partout sur le web, mais on a du mal à imaginer à quel point. La dernière étude de l’ICCL nous aide à quantifier la chose. En Europe, nos données personnelles sont mises aux enchères 376 fois par jour en moyenne. L’âge, le sexe, la localisation et les empreintes numériques des sites visités sont les plus recherchés par les publicitaires.

achat donnees personnelles
Crédits : Unsplash

Difficile aujourd’hui de ne pas s’intéresser à la problématique des données personnelles. Il est de plus en plus rare de n’être inscrit sur aucun réseau social et, même le cas échéant, la moindre de nos activités sur Internet est monétisable par de grandes entreprises. Le plus souvent, il est pour le moins ardu de savoir ce que ces données deviennent. Pourtant, on peut affirmer sans trop s’avancer que la plupart des internautes ne souhaitent pas particulièrement que leurs propres données voyagent jusqu’en Russie, pour ne citer que ce pays.

Afin de mettre les choses en perspective, le Conseil Irlandais des Libertés Civiles (ICCL) a mené une étude sur ce marché toujours plus lucratif. Le plus impressionnant est sans doute le chiffre suivant. 376 : c’est le nombre de fois où, chaque jour, nos données personnelles sont mises aux enchères. Par ailleurs, ce dernier ne concerne que les Internautes européens. Aux États-Unis, celui-ci est presque doublé. Sans surprise, cette quantité massive de données se retrouve la plupart du temps entre les mains de publicitaires.

Sur le même sujet : Le Play Store détaille enfin les données personnelles collectées par les apps

Chaque jour, les publicitaires s’arrachent vos données personnelles

Le Bureau de la Publicité Interactive a quant à lui souhaité déterminer quel type de données exactement intéressent le plus les publicitaires. Son enquête a fait ressortir en premier lieu l’âge, le sexe, la localisation et l’empreinte numériques des sites visités. Ces données suffisent déjà pour proposer des publicités extrêmement ciblées, qui ont plus de chances d’intéresser l’internaute qui tombe dessus.

Du côté des plus gros vendeurs, c’est Google qui occupe, sans surprise, la première place du podium. La firme de Mountain View compte pas moins de 4698 clients intéressés par ces informations, et ce, uniquement aux États-Unis. Juste derrière, on retrouve, Xandr, une filiale de Microsoft. Notons toutefois qu’Amazon et Meta n’ont pas été comptés dans cette étude, alors même que Meta revend tellement de données personnelles que l’entreprise ne sait pas ce qu’elles deviennent.

Source : The Register



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !