Voiture électrique : Siemens transforme des lampadaires en station de charge

Siemens annonce avoir équipé une avenue londonienne en station de charge pour les voitures électriques. Ces dernières sont cachées dans les lampadaires qui bordent la rue. Il suffit d’un câble de recharge pour n’importe quelle voiture électrique. Ce projet a pour but de répondre aux inquiétudes face au manque de stations, alors que de nombreux pays encouragent la transition vers les motorisations électriques.

siemens electric avenue

Les enquêtes auprès des consommateurs vis-à-vis des véhicules électriques le disent toutes : leur principale inquiétude concerne la charge des batteries. Celle-ci est longue. Et les bornes sont moins nombreuses que les pompes à essence. Cela veut dire que le calcul d’un trajet doit obligatoirement prendre en compte un possible détour vers une station compatible. Le PDG de Peugeot confirmait récemment cela dans une interview.

Lire aussi : Porsche ouvre le plus grand parc de recharge rapide pour véhicule électrique en Europe

C’est principalement pour répondre à cette inquiétude que la marque Siemens a présenté son projet « Electric Avenue ». L’idée de Siemens, détaillée par voie de communiqué de presse, est de convertir du mobilier urbain en station de charge. Et plus précisément des lampadaires électriques. Un test grandeur nature a été réalisé à Westminster City, l’un des quartiers de Londres. 24 lampadaires de Southerland Avenue ont été équipés de prises où le conducteur peut brancher son véhicule pour le recharger quand il est simplement garé.

Près de 300 stations de charge cachées dans des lampadaires

Avec ces 24 nouvelles installations, Westminster City compte désormais 296 stations de charge cachées dans des lampadaires, une solution que Siemens affirme être très simple à mettre en place puisqu’elle utilise le réseau électrique existant. Certaines rues adjacentes de Southerland Avenue suivront également cet exemple. Le conseil municipal de Westminster, quartier particulièrement touché par la pollution due aux émissions de gaz des véhicules thermiques, espère atteindre le millier de points de charge d’ici la fin de l’année prochaine.

Un objectif qui répond à un besoin grandissant. Selon une enquête commandée par Siemens et réalisée à Londres, 36 % des automobilistes locaux, encouragés par les aides au financement et les malus pour les véhicules thermiques, comptent acheter un véhicule (partiellement ou totalement) électrique pour remplacer leur voiture actuelle. 40 % des conducteurs témoignent qu’un manque de station de recharge les a empêchés de passer à une motorisation électrique plus tôt. L’arrivée de nouvelles stations de pourraient même avoir un impact plus grand encore : 80 % des conducteurs londoniens se sentent concernés par la qualité de l’air à Londres. Et l’un des points d’amélioration possible est justement la transition vers des véhicules électriques.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !