Uber va commencer à bannir de son service les clients qui ont été mal notés par leurs chauffeurs. Dès septembre 2018, un test sera mené en Australie et en Nouvelle-Zélande, avec un déploiement à d’autres marchés en cas de succès. Les utilisateurs présentant une note de moins de 4 sur 5 pourront voir leur compte suspendu.

uber note

Uber va bannir de l’application ses clients qui n’ont pas une bonne note ! Comme le rapporte la BBC, cette nouvelle politique va commencer à être testée dès ce mois de septembre 2018 en Australie et en Nouvelle-Zélande, où les chauffeurs peuvent donner une note aux utilisateurs qu’ils transportent. Ceux qui ont une moyenne inférieure à 4 sur 5 pourront alors être exclus du service pour une période de 6 mois.

Uber : une note pour les clients, compte bloqué en dessous de 4 sur 5

Susan Anderson, directeur général d’Uber pour la région Océanie, estime qu’en dessous de 4 étoiles, un utilisateur a forcément reçu plusieurs fois la note de 1 par ses conducteurs. Cette nouvelle fonctionnalité permettrait ainsi d’écarter de la plateforme « les passagers qui ne traitent pas les chauffeurs avec respect » et qui posent des problèmes. La société assure que « la grande majorité » des utilisateurs ont une note de 4,5 minimum. Finalement, seuls « quelques centaines » de comptes seraient concernés en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour 2,8 millions de clients.

On était habitué à attribuer des notes en tant que consommateur, on va désormais devoir s’habituer à en recevoir. De quoi nous rappeler l’excellent épisode 1 de la saison 3 de Black Mirror, dont on ne peut que conseiller le visionnage. Dans le cas d’Uber, cela permet tout de même de rétablir un rapport de force plus équilibré entre le conducteur et le passager. Anderson explique que parmi les principaux points qui peuvent vous valoir une mauvaise note, on retrouve le fait de ne pas être présent au point de ramassage convenu, de choisir un lieu inadéquat pour être récupéré, de salir le véhicule ou de mettre le bazar dans la voiture. Par ailleurs, Uber travaille sur un système qui va repérer les passagers ivres grâce à l’IA. Une autre manière d’éviter les problèmes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : Autopilot, Smart Summon… l’Europe veut assouplir les règles

Les réglementations européennes contraignent Tesla à brider certaines fonctionnalités de l’Autopilot en Europe. Sous la pression du constructeur et de certaines associations,  l’UE va bientôt étudier une proposition visant à assouplir ses limitations. Tesla compte parvenir à la conduite 100%…

Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Tesla chute en bourse malgré des livraisons record

Tesla a annoncé avoir livré 97 000 voitures électriques au troisième trimestre de 2019, soit 2000 unités de plus qu’au trimestre précédent. L’entreprise réalise son meilleur score en termes de livraisons mais cela n’a pas empêché son action de dégringoler…