Twitter : Jeff Bezos s’amuse déjà à tester la patience d’Elon Musk après le rachat

 

Alors que le rachat de Twitter par Elon Musk vient d'être officialisé, l'ex PDG d'Amazon n'a pas attendu pour titiller le nouveau propriétaire du réseau social. En effet, le patron de Blue Origin a souligné via plusieurs tweets que les intérêts commerciaux de Tesla en Chine pourraient donner aux autorités chinoises un nouveau moyen de pression sur Elon Musk, désormais à la tête de l'oiseau bleu.

jeff bezos troll musk twitter
Crédits : Wikimedia

Comme vous le savez probablement, Elon Musk est officiellement le nouveau propriétaire de Twitter depuis ce lundi 25 avril 2022. Le conseil d'administration a accepté l'offre de rachat de 44 milliards de dollars du patron de Tesla, avec un prix de l'action fixé à 54,20 dollars. Le milliardaire veut faire de Twitter “la place publique numérique où sont débattues les questions vitales de l'humanité”. 

Bien entendu, l'acquisition de l'oiseau bleu par le PDG de SpaceX soulève de nombreuses inquiétudes, surtout qu'Elon Musk est resté plutôt vague sur les modifications qui seront apportées au fonctionnement du réseau social sous son contrôle. Les pistes évoquées par le milliardaire peuvent se résumer pour l'instant à une modération moins stricte, à la possibilité d'éditer ses tweets après publication ou encore à l'intégration de manière assumée des cryptomonnaies. 

À lire également : Elon Musk explique pourquoi il veut absolument racheter Twitter

Jeff Bezos souligne la dépendance de Tesla envers la Chine

Jeff Bezos, ex-PDG d'Amazon et rival d'Elon Musk dans de multiples domaines (notamment la course à l'espace avec son entreprise d'aérospatial Blue Origin), n'a pas attendu pour titiller le nouveau propriétaire de Twitter. En effet, l'homme d'affaires a repris un tweet du journaliste Mike Forsythe du New York Times afin de mettre en avant les liens entre Elon Musk et la Chine. Pour rappel, le territoire chinois est particulièrement important pour Tesla, puisqu'il s'agit de son second marché le plus important, juste derrière les États-Unis.

C'est également auprès de fournisseurs chinois que provient la majorité des batteries qui équipent les véhicules électriques du constructeur. De fait, Jeff Bezos se demande si cette dépendance de Tesla envers le marché chinois ne donnera-t-elle pas à Pékin un nouveau moyen de pression sur Elon Musk et sur ce qui est publié sur Twitter. Des craintes émises par de nombreux observateurs, la journaliste de Vice Melissa Chan en tête.

Elon Musk a une usine Tesla en Chine et il veut y vendre plus de voitures, comme le notent de nombreux observateurs chinois. Que se passe-t-il si Pékin fait pression sur lui au sujet, par exemple, d'un compte Twitter d'activiste ouïghour ou hongkongais ? Ou sur les robots de désinformation chinois qui exploitent cette plateforme ?”, se demande-t-elle sur Twitter. Si Jeff Bezos a rapidement éludé son interrogation en disant que Musk ne rencontrera pas de problèmes sur Twitter avec la Chine, la question reste toutefois pertinente. 

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !