TNT : Canal+ conserve son droit d’émettre pendant encore 3 ans, c’est officiel

 

L'histoire entre Canal+ et la TNT va encore durer 3 ans. La licence de la chaîne devait normalement s'arrêter le 5 décembre dernier, avant que celle-ci ne la renouvelle au dernier moment jusqu'en 2023. Ce contrat s'accompagne d'une nouvelle convention entre les deux entités, renforçant notamment les obligations de diffusion en clair aux heures de grandes écoutes.

Canal+

Ça s'est joué à peu, mais c'est bon. Alors que la licence de Canal+ sur la TNT était censée expirer le 5 décembre dernier, le CSA a annoncé que celle-ci a été renouvelée pour 3 ans. La date limite est désormais fixée au 6 décembre 2023. Le canal numéro 4 reste ainsi toujours réservé à la filiale de Vivendi. Cet accord fait également donc l'objet d'une nouvelle convention entre les deux organismes.

En effet, la durée du contrat a été nettement revue à la baisse, puisque l'appel à la candidature lancé par la TNT s'appuyait sur une base de 10 ans. De son côté, la chaîne cryptée se voit reconduire la plupart de ses obligations. Certaines d'entre elles ont par ailleurs été renforcées, notamment au niveau de l'accessibilité de ses programmes “en particulier aux heures de grande écoute”, ou encore “sur l'investissement dans la production locale ultramarine”.

À lire également : Canal+ condamné pour de la vente forcée, plus de 400 000 abonnés sont concernés

Canal+ reste finalement sur la TNT

Cette nouvelle licence n'était pas jouée d'avance. Elle vaut son existence au CSA qui a accepté de lâcher du leste. Plus tôt dans l'année, Canal+ menaçait de quitter la TNT si aucun geste en matière de réglementation et de fiscalité n'était effectué par l'autorité de régulation. La chaîne payante fait partie des dernières de ce genre à rester fidèles au canal de diffusion, loyauté que son patron Maxime Saada justifie par “son ancrage” en France.

Pourtant, la TNT n'est pas réellement intéressante pour Canal+, comme l'a déjà fait savoir son PDG. Celle-ci représente seulement 5% des abonnés totaux de la chaîne en France, alors que son utilisation nécessite un coût 2,5 fois plus élevé, à cause de l'implication du satellite. En moyenne, la filiale touche 30% de moins sur un abonné TNT. Ces questions ont donc été au cœur des négociations, aux côtés de la réduction de la TVA et du renforcement des mesures contre le piratage, qui a coûté 1 milliard d'euros en 2020 à l'audiovisuel français.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
LG ecran oled invisible
CES 2021 : LG dévoile un écran de TV OLED invisible pour la maison

LG s’apprête à dévoiler ses premiers écrans OLED transparents. La nouvelle technologie, sur laquelle le constructeur travaille depuis plusieurs années, sera dévoilée durant le CES 2021. Et cette fois, c’est bien d’un projet destinée à une commercialisation dont il s’agit,…