Test Xiaomi Robot Vacuum X10+ : un aspirateur complet, performant et au juste prix

  • 792€
    Voir l'offre
  • 818.26€
    Voir l'offre
  • 849€
    Voir l'offre
  • 857.63€
    Voir l'offre
  • 899.99€
    Voir l'offre
  • 899.99€
    Voir l'offre
  • 899.99€
    Voir l'offre

Bien que nous n’ayons en France qu’une infime partie du catalogue du géant chinois, Xiaomi est tout de même présent dans de nombreux secteurs au-delà des smartphones et des bracelets connectés qui ont fait connaître la marque dans l’hexagone. Nous vous proposons de découvrir avec nous le Robot Vacuum X10+, un aspirateur-robot haut de gamme à l’excellent rapport qualité/prix.

Test réalisé par Emmanuel Armanet

Xiaomi Vacuum X10+

Xiaomi Robot Vacuum X10+
  • Rakuten
    792€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    818.26€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    849€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    857.63€
    Découvrir l'offre
  • Xiaomi FR
    899.99€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    899.99€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    899.99€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Longtemps associé à Roborock pour la conception et la fabrication de ses premières générations d’aspirateur-robots, Xiaomi s’en est écarté depuis pour semble-t-il voler de ses propres ailes… Même si certains perçoivent un petit air de famille avec les produits de la marque Dreame et le L10s en particulier.

Le Robot Vacuum X10+ vient occuper la gamme de la marque avec des fonctionnalités dignes des concurrents les plus perfectionnés : fonction lavage, détection des obstacles boostée par l’IA, station d’accueil avec vidage du bac à poussières et de l’eau sale… En clair, en matière de fonctionnalités, nous sommes face à un Roborock S8+ voire à l’Ultra.

Xiaomi Vacuum X10+

Prix et disponibilité du Xiaomi Robot Vacuum X10+

Le Xiaomi Robot Vacuum X10+ est disponible au prix de 899,99 € sur le site de la marque, mais aussi chez certains revendeurs. Un tarif qui le positionne plutôt bien face à la concurrence, sur le papier en tout cas. Nous verrons au cours de notre test si c’est toujours le cas en pratique. À titre de comparaison, le Roborock S8+ est facturé 1099 euros et son grand frère, le S8 Ultra environ 1 500 €.

Une seule couleur est au programme, un classique blanc. Les consommables se trouvent, mais pour cela il faudra se rendre en ligne.

Xiaomi Vacuum X10+

Une apparence classique

L’aspirateur proprement dit affiche un design circulaire plutôt standard avec des mensurations à l’avenant, soit 350 x 350 x 97 mm, contre 353 x 350 x 96,5 mm par exemple pour le Roborock S8. La partie supérieure de l’appareil accueille une tourelle dans laquelle se glisse le radar laser. On trouve aussi le capot qui permet d’accéder le bac à poussières et son large filtre. Du classique donc. Le réservoir d’eau est lui totalement intégré et inaccessible.

Xiaomi Vacuum X10+

Deux boutons sont prévus :

  • le premier pour lancer ou stopper le nettoyage
  • le second pour renvoyer l’aspirateur-robot à sa station.

Xiaomi a donc choisi de faire l’impasse sur la fonction de nettoyage localisé aujourd’hui largement diffusée chez la concurrence. La tranche du Xiaomi Robot Vacuum X10+ accueille son lot de capteurs, ainsi qu’une caméra. En retournant le robot, on découvre un rouleau central mêlant des poils en nylon et une partie plus rigide en plastique, l’ensemble étant protégé par des fils métalliques, une brosse latérale qui se fixe sans outil et enfin la partie lavage. Celle-ci s’appuie sur deux serpillères circulaires en microfibre plutôt longue. L’ensemble affiche une bonne qualité de fabrication avec des plastiques d’apparence plutôt robuste.

Xiaomi Vacuum X10+

Le dessous des cartes

Le Xiaomi Robot Vacuum X10+ dissimule un moteur capable de générer une puissance d’aspiration de 4000 Pa, un chiffre assez quelconque aujourd’hui à l’heure où les meilleurs dépassent les 5000 Pa pour aller jusqu’à 6000 Pa comme les S8 de Roborock. Le bac à poussière présente une capacité de 350 ml. Pour le lavage, le réservoir d’eau se contente d’une contenance de 80 ml. Les deux pads précédemment évoqués tournent à l’opposé l’un de l’autre à une vitesse maximale de 180 tr/min tout en appliquant une pression dont le chiffre ne nous a pas été communiqué. Ils peuvent se relever de 7 mm lorsque l’aspirateur-robot rencontre un tapis. Une fonction toujours aussi pratique dans des environnements mixant plusieurs revêtements.

Xiaomi Vacuum X10+

Xiaomi met beaucoup en avant son nouveau système de navigation S-Cross AITM qui s’appuie sur un nombre impressionnant de capteurs que la marque n’hésite pas à détailler sur son site marchand. On trouve ainsi :

  • un capteur de dénivelé = détection des marches et des pentes
  • un capteur à ultrasons = détection des tapis pour accroître automatiquement la puissance d’aspiration
  • un capteur laser LDS = mesure de la distance avec des objets à une distance comprise entre 0,12 et 6 m
  • un capteur laser linéaire = évitement des obstacles mesurant entre 20 et 600 mm)
  • un capteur d’identification visuelle par IA = reconnaissance du type d’objet rencontré avec un champ de vision de 90° à l’horizontale et 75° à la verticale
  • un capteur de bord = maintien de l’aspirateur à 15 mm du mur suivi
  • un capteur IMU = détection de l’accélération et des mouvements de l’appareil
  • un capteur de levage de la roue motrice = détection du bon contact avec le sol de la roue
  • un capteur de pression d’air = détection d’une éventuelle obstruction des conduits d’air

Ouf ! N’en jetez plus ! Bien entendu toutes les informations issues de ces capteurs sont traitées par le logiciel de l’aspirateur-robot. Enfin, le Xiaomi Robot Vacuum X10+ embarque une batterie de 5200 mAh qui est décidément la capacité standard de cette catégorie de produit. La marque annonce une autonomie de deux heures.

Xiaomi Vacuum X10+

Une station complète et compacte

Pour sa station, Xiaomi a opté pour une organisation verticale : elle sera donc relativement haute, mais étroite. Son encombrement au sol moindre devrait satisfaire les personnes ayant peu de place disponible ou qui veulent tout simplement limiter l’impact visuel de l’appareil.

Xiaomi Vacuum X10+

On trouve tout en haut les réservoirs d’eau de 2,5 l chacun : à gauche l’eau sale et à droite la propre. Au-dessus, un tiroir donne accès au sac dans lequel le robot vient vider ce qu’il a récolté, un sac également d’une capacité de 2,5 l. De quoi assurer une autonomie de fonctionnement de 60 jours, selon Xiaomi.

Le robot va donc pouvoir vider son eau souillée, faire le plein d’eau propre et vider son bac à poussière. C’est très bien, mais cette station en fait plus encore. En effet, elle nettoie les deux serpillères circulaires par un système finalement assez simple : elles viennent tourner à vive allure sur des éléments en plastique dotés de picots. Une fois lavées, ces serpillères seront séchées en seulement 2 heures, toujours selon la marque, grâce à une puissante circulation d’air chaud. Bien entendu, on n’oublie pas la fonction de base, la recharge de l’aspirateur-robot.

Xiaomi Vacuum X10+

Installation

La station trouve facilement place grâce à sa relative compacité que nous avons déjà évoquée. Il faut bien entendu être proche d’une prise électrique, mais malheureusement il n’y a pas de management du câble autre qu’une bande velcro.

Xiaomi Vacuum X10+

Une fois le réservoir d’eau propre rempli, nous préparons l’aspirateur en mettant en place les deux serpillères rondes et la brosse latérale. Posé sur sa station, celui-ci se charge et nous commençons son installation en utilisant l’application Xiaomi Home qui rassemble l’entièreté de l’offre de produits connectés de la marque, des trottinettes aux ampoules en passant donc par le Robot Vacuum X10+.

L’opération est d’autant plus simple qu’il y a un système de découverte automatique. En clair, lorsqu’un produit connecté de la marque non installé se trouve à proximité de votre smartphone, un message apparait dans l’application vous invitant à lancer la configuration. On peut difficilement faire plus simple et, en quelques minutes, l’aspirateur-robot est prêt à être utilisé. Les menus sont en français et un petit détour dans les réglages nous permet de basculer aussi la voix du robot dans la langue de Molière et de vérifier si une mise de son firmware est proposée.

Xiaomi Vacuum X10+

Une application complète

Une fois passé le cap de la compréhension d’une application qui peut rassembler rapidement de nombreux objets connectés de tout type, on arrive à la page consacrée à notre aspirateur. Les possibilités sont désormais classiques si vous nous lisez régulièrement. L’utilisateur peut, dans cet écran d’accueil, choisir entre trois modes de fonctionnement : aspiration ou lavage seul et aspiration et lavage combinés. Ensuite, quatre réglages de la puissance d’aspiration sont proposés : silencieux, standard, fort et turbo.

Xiaomi Vacuum X10+

Pour le lavage, il est possible d’ajuster l’humidité de la serpillère sur trois niveaux : bas, moyen et élevé. Si le Xiaomi Robot Vacuum X10+ est amené à évoluer dans plusieurs pièces, tous ses réglages peuvent être différenciés pour chacune desdites pièces. En nous rendant dans les paramètres, nous accédons à de nombreuses options regroupées en différentes sections : socle, nettoyage, gestion des cartes… Difficile d’être exhaustif, mais presque tout est là : programmation de la mise en route de l’aspirateur-robot, fréquence de nettoyage de la serpillère et intensité de celui-ci, historique des nettoyages, mise en place de murs virtuels… Le tout est compatible avec Amazon Alexa et Google Home.

Xiaomi Vacuum X10+

Une navigation efficace

Avec tous les capteurs présents, nous nous attendions donc à une navigation précise et c’est globalement plutôt le cas. Pour notre test, nous l’avons lancé dans notre espace composé d’une entrée et d’un couloir d’une surface totale de 22 m2. Cet espace est toujours aussi encombré et bien entendu notre toutou à poil long le fréquente toujours.

Classiquement, le premier lancement, toujours fait sur la base des réglages par défaut, est synonyme d’établissement de la carte des lieux. L’aspirateur est capable de distinguer les deux pièces constituant le volume dans lequel il doit évoluer. Pour peaufiner, l’éditeur de carte est un modèle du genre en matière de simplicité d’utilisation.

Xiaomi Vacuum X10+

Le périple de l’appareil débute par le tour de la périphérie de la zone : il va donc longer les murs et les éventuels meubles sous lesquels il ne peut pas passer. Une fois cela fait, il se lance dans le nettoyage proprement dit en effectuant des zigzags afin de couvrir toute la surface à nettoyer. Dans la première phase, le lavage, s’il est activé, ne se lance pas. Notre robot n’a pas de mal à discerner les meubles présents et il n’hésite pas à se rapprocher très près des plinthes des murs. Quelques frottements ont eu lieu. Ce choix permet à la brosse latérale d’aller chercher les saletés dans les moindres recoins. Le Xiaomi Robot Vacuum X10+ a pu détecter une chaussure laissée sur son passage, mais les objets plus petits ont été souvent avalés. Ce fut notamment le cas d’un câble USB sur lequel l’aspirateur est passé malgré l’IA. Les tapis ont été en revanche parfaitement détectés et les serpillères sont alors remontées pour ne pas les mouiller et les salir.

Xiaomi Vacuum X10+

Aspiration, il fait le job

L’aspiration est plutôt convaincante, y compris sur un tapis relativement ras présent sur sa route. La puissance de 4000 Pa, qui n’est pas exceptionnelle aujourd’hui comme évoqué plus haut, parvient cependant à un rendu quasi parfait. La boue séchée tombée des chaussures, les poils du chien et quelques petits bouts de papier ont disparu. Nous avons cependant observé des déchets laissés en place alors même qu’ils ne sont pas particulièrement difficiles à aspirer et que, selon la carte, le Xiaomi Robot Vacuum X10+ est bien passé sur eux. Étrange. Est-ce que les algorithmes de l’appareil privilégient la vitesse d’exécution à un rendu parfait ? L’aspirateur de Xiaomi se montre en moyenne plus rapide que le Midea M9 testé dans les mêmes pièces : il a mis entre 11 et 12 minutes, contre 14 à 17 minutes pour le M9. Nous avons eu par ailleurs du mal à aspirer les feuilles mortes d’un ficus.

Xiaomi Vacuum X10+

Le niveau sonore est plutôt raisonnable, mais lorsque la puissance est poussée au maximum sur les tapis par exemple, le Xiaomi Robot Vacuum X10+ devient bruyant. Justement, nous avons relancé le test en forçant le mode Turbo sur toute la séquence de nettoyage. Le bruit augmente forcément, mais quid du résultat final ? Pour être franc, la différence par rapport au niveau de puissance médian ne saute pas vraiment aux yeux, sur le carrelage en tout cas.

Xiaomi Vacuum X10+

Lavage, service minimum

Il faut bien comprendre que le lavage réalisé par les aspirateurs-robots ne remplace pas l’huile de coude d’une serpillère passée manuellement ou d’un balai-brosse. C’est d’autant plus vrai lorsque seule de l’eau froide est utilisée. Il s’agit plus à notre sens d’un entretien courant qu’une véritable action de fond capable de supprimer des tâches anciennes et incrustées. Une fois cela en tête, nous lançons le mode combiné aspiration/lavage. Pas de miracle en vue : les saletés les plus tenaces résistent aux deux tampons. Le mode Moyen laisse à notre sens la microfibre épaisse un peu trop sèche et nous avons obtenu de meilleurs résultats en passant sur le réglage d’humidité Élevé. Il faudra alors accepter l’idée d’avoir un sol un peu mouillé.

Xiaomi Vacuum X10+

Nous avons apprécié l’homogénéité du lavage : toute la surface est lavée. De retour à la station, les serpillères circulaires sont lavées en quelques minutes, une opération qui se montre assez bruyante. Le séchage commence alors pour limiter l’apparition de mauvaises odeurs. Une nouvelle fois, ce nettoyage n’agit pas en profondeur. Il élimine les poussières, mais pas le gras ou encore d’éventuelles traces de soda ou de nourriture souillant les serpillères. Un petit passage en machine à laver s’impose donc toujours de temps en temps. Il faudra aussi laver manuellement la zone de réception du robot sur la station. Elle est rapidement souillée : coup d’éponge hebdomadaire recommandé, donc.

Xiaomi Vacuum X10+

Une bonne autonomie

Difficile de vous dire précisément combien un cycle dans notre zone de test en mode aspiration et lavage coûte au Xiaomi Robot Vacuum X10+ en matière de batterie. En effet, l’application n’affiche pas le pourcentage de batterie restante, mais simplement des barres. Pour tout vous dire, un cycle avec les réglages de puissance par défaut ne voit pas disparaître une barre de batterie. En renouvelant l’opération, nous avons vu le premier changement à la fin du second cycle. Les deux heures d’autonomie annoncées par Xiaomi nous semblent donc facilement envisageables.

Enfin, notez que la charge prend un peu plus de 4 heures. Malheureusement, Xiaomi ne propose pas de fonction de programmation permettant de recharger durant les heures creuses.

Xiaomi Vacuum X10+

Note finale du test : Xiaomi Robot Vacuum X10+

Le Xiaomi Robot Vacuum X10+ est une belle machine très complète en matière de fonctionnalités et qui peut venir se frotter à des concurrents souvent facturés plusieurs centaines de plus. Sa navigation est très efficace tout comme son aspiration qui marquera simplement le pas face à des déchets réclamant plus de puissance. Son lavage apparaît, sans surprise, un ton en dessous, mais il permet de conserver un sol propre dans le cadre d’une utilisation quotidienne. La station multifonction est évidemment un grand plus et simplifie grandement la vie des utilisateurs.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !