Test Oppo Enco Free : des écouteurs true wireless qui n’ont rien à envier aux AirPods

 
oppo enco free test 1

À l’image des Freebuds 3 de Huawei et leurs clones, les Magic Earbuds de Honor, les Enco Free sont une autre alternative aux AirPods d’Apple (version non Pro). Vendus à 129 euros, ils proposent une belle expérience audio quand ils sont associés à un smartphone de la marque Oppo. Et avec les autres ? Réponses dans ce test.

oppo enco free test 1
Ecouteurs Enco Free avec Find X2 Pro

Le marché des écouteurs « true wireless », c’est-à-dire des écouteurs indépendants et sans fil, a fait un bond ces derniers mois. Portée par la sortie commerciale réussie des AirPods Pro, la concurrence est désormais forte. Notamment chez les marques chinoises, toujours très réactives quand il s’agit de tirer parti des modes et des tendances. Et la tendance, initiée par Apple, est celle de l’audio sans fil.

Lire aussi – Test des Freebuds 3i : Huawei s’attaque aux AirPods Pro d’Apple

Après Huawei et Honor, Xiaomi, Samsung ou encore Microsoft, voici donc la proposition d’Oppo, les Enco Free. Des écouteurs avec réduction de bruits active qui reprennent la forme des AirPods classiques, mais qui tentent de s’en éloigner en apportant une fonctionnalité ergonomique supplémentaire : l’isolation phonique. Accompagnés d’un boitier élégant qui sert également de chargeur d’appoint, les Enco Free d’Oppo accompagnent particulièrement bien les smartphones de la gamme Find X2 : le Find X2 Pro, le Find X2 Neo et le Find X2 Lite. Et nous allons vous dire pourquoi tout au long de ce test.

Un design très inspiré

Comme les écouteurs true wireless de Huawei et de Honor, les Enco Free d’Oppo s’inspirent du design éprouvé des AirPods d’Apple. Ils se déclinent noir (comme notre exemplaire de test) ou en blanc. Chaque écouteur est formé d’une partie intra-auriculaire, à placer dans l’oreille, et d’une autre extra-auriculaire, verticale.

test oppo enco free prise en main 1

La première intègre l’écouteur et les capteurs de proximité. Un embout en silicone est attaché à l’extrémité du haut-parleur. Cet embout peut être enlevé : faites-le avec précaution, car vous pourriez déchirer la partie flexible (qui isole le pavillon de l’oreille et renforce les basses) ou la partie interne qui sert à fixer l’embout sur l’écouteur. Pourquoi voudriez-vous enlever cet embout ? Pour le remplacer par un autre, tout simplement. Retrouvez nos commentaires sur ces embouts dans la partie du test consacré aux accessoires.

test oppo enco free prise en main 1

La seconde partie du produit intègre la petite batterie individuelle de 41 mAh et les connecteurs pour l’alimentation et la communication avec le boitier (utile pour la synchronisation). Entre les deux connecteurs, vous retrouvez le microphone principal. Soit deux microphones (un sur chaque écouteur) qui servent à passer des appels ou utiliser un assistant virtuel (Google Assistant par exemple). Un autre microphone est caché le haut de chaque partie verticale. C’est un micro pour la réduction de bruit active.

test oppo enco free prise en main 1

La partie externe verticale est tactile. Grâce à cela, vous avez accès à quelques interactions (les mêmes que celles offertes avec la télécommande d’un kit mains libres). En tapotant ou en glissant vers le haut ou vers le bas, vous interagissez avec les écouteurs. À gauche, vous pouvez régler le volume sonore, en glissant vers le haut pour l’augmenter ou vers le bas pour le baisser. À droite, la même action vous permet de passer à une autre chanson (la suivante ou la précédente selon le sens) sur une playlist ou un album. Enfin, tapotez deux fois de suite, à gauche ou à droite, pour mettre en pause la musique.

test oppo enco free prise en main 1

Pour les appels, même chose : décrochage et raccrochage en tapotant deux fois et contrôle du volume à gauche. Vérifiez bien que le mode « appel » est activé dans le menu de paramétrage Bluetooth (sur certains smartphones, il n’est pas activé par défaut). Notez aussi qu'il est possible de mettre en pause la musique en enlevant simplement un écouteur de l'oreille. En le repositionnant, la lecture musicale reprend. C'est très pratique.

Un accessoire qui a ses propres accessoires

La paire d’écouteurs Enco Free d’Oppo est livrée avec des embouts en silicone évoqués dans la partie précédente de ce test, ainsi qu’un boitier de transport et un câble USB type-C pour la recharge. Nous allons évoquer ici ces quelques accessoires, leur utilité, leurs atouts et leurs défauts.

test oppo enco free accessoire 5

Oppo livre avec l’Enco Free deux paires supplémentaires d’embouts : une médium et une large (celle qui est préinstallée est la plus petite). Choisissez celle qui convient le mieux à votre taille d’oreille. Nous trouvons un peu dommage que les embouts médiums et larges cassent les lignes des écouteurs et gâchent un peu le design du produit. C’est certainement le prix à payer pour une meilleure adaptabilité. Les Freebuds et les AirPods contournent le problème : leur design est fixe et n’offre aucune adaptabilité.

test oppo enco free accessoire 5

Le boitier est très élégant, avec un marquage argenté à l’avant pour la griffe du constructeur, un petit bouton matériel sur le côté et un port USB type-C sur le dessous. Plus parallélépipédique que celui des AirPods et des Freebuds, le boitier s’ouvre par le dessus. En ouvrant le couvercle (avec détection active de l’ouverture), vous découvrez les deux écouteurs dans leur logement aimanté. Un logement qui ne laisse pas de place pour les embouts cités plus haut. En façade, une LED est visible.

test oppo enco free accessoire 5

Cette dernière donne des informations en fonction de l’état des écouteurs et de la batterie interne. Vert, les écouteurs sont chargés. Rouge, la batterie est faible. Orange, la batterie est en charge. Blanc, les écouteurs sont connectés. Blanc clignotant, le boitier est en mode recherche Bluetooth. Le bouton matériel (visible ci-dessus) sert déclencher le mode recherche et à autoriser l’appairage des écouteurs avec le smartphone qui en fera la demande. La procédure est simple et rapide.

Une expérience différente selon la marque du smartphone

test oppo enco free prise en main 1

Comme les Freebuds 3, les Enco Free ne sont pas des écouteurs adaptés à tous les smartphones. Nous avons testé les Enco Free avec différents appareils : le Find X2 Pro, le Find X2 Lite, l’iPhone 6S, le MacBook Pro (2019) et le Galaxy S20. Tous les smartphones (et ordinateurs) compatibles avec le protocole Bluetooth sont « compatibles » avec ces écouteurs. Mais tous ne le sont pas entièrement. Suivant le modèle d'appareils que vous possédez, vous n’aurez pas la même expérience avec les Enco Free.

test oppo enco free interface 1
Jumelage avec le Find X2 Pro

 Notez d’abord que la version du protocole Bluetooth est importante. Si vous possédez un appareil compatible avec une version inférieure au Bluetooth 5.0, la qualité du son sera loin d’être impressionnante. Ce dernier sera uniquement mono et manquera énormément de profondeur. Vous aurez même l’impression que le son est faible. Si vous disposez d’un smartphone compatible Bluetooth 5.0, vous aurez un son stéréo et d’une puissance fortement accrue.

test oppo enco free interface 1
Etape d'apprentissage des gestes

Si vous avez un smartphone Oppo, vous aurez même accès à quelques options supplémentaires. Parmi ces options, vous retrouvez notamment la compatibilité Dolby Atmos pour améliorer encore la qualité audio. Vous aurez la possibilité de personnaliser toutes les commandes tactiles. Et vous pourrez effectuer des mises à jour du firmware des écouteurs. En outre, à la première connexion, une fenêtre contextuelle apparaît pour vous accompagner dans l’apprentissage des gestes tactiles.

test oppo enco free interface 1
Paramétrage avec le Find X2 Pro

Contrairement à Huawei et Honor, Oppo n’accompagne pas son casque true wireless d’une application Android. Cela aurait pourtant été très utile. D’abord, cela permettrait de pouvoir mettre à jour le firmware des écouteurs ou de customiser les gestes tactiles sans avoir besoin d'avoir un smartphone de la marque. Ensuite, cela aurait permis d’intégrer d’autres options audio, comme un égaliseur pour adapter les réglages audio au type de contenu que vous écoutez. C'est dommage.

Qualité audio : une belle rondeur pour la musique

Pour écouter de la musique, les Enco Free offrent une belle expérience si vous avez le bon smartphone pour les accompagner, comme nous venons de le voir. Les écouteurs sont compatibles Dolby Atmos et AAC (même avec un smartphone d’une marque tierce), mais pas apt-X (et encore moins apt-X HD), le codec audio de Qualcomm (qui accompagne pourtant les Snapdragon que vous retrouvez dans les trois Find X2).

test oppo enco free prise en main 1

Épaulés par un smartphone Bluetooth 5.0, les écouteurs d’Oppo offrent un son globalement très bon, avec une belle rondeur et des aiguës assez riches. Côté basses, nous aurions aimé un peu plus de profondeur et de puissance. Le profil de ces écouteurs convient bien à de la musique pop, rock voire blues. Les fans de jazz et de classique seront peut-être un peu frustrés. D’autant plus que les mélomanes auraient certainement aimé moduler l’écoute selon leurs préférences.

Si les appels audio profitent de la réduction de bruit active, ce n’est pas le cas en écoute musical. Si l’environnement devient trop bruyant, cela peut devenir gênant, malgré le fait qu’une partie des écouteurs obstruent largement l’oreille. Opter pour les embouts plus gros, isolant plus encore le conduit auditif permet de pallier partiellement ce problème. Mais ce n’est pas aussi efficace que des écouteurs intra-auriculaires dotée d’une isolation active.

Qualité audio : des appels téléphoniques en toute clarté

La qualité des appels avec les écouteurs Enco Free est étonnamment bonne. Le son est clair aussi bien pour l’utilisateur des écouteurs que pour le correspondant avec qui il parle. Et ce malgré la distance qui sépare la bouche de l’utilisateur des microphones positionnés à chaque extrémité de la partie verticale. Et malgré aussi le fait que votre voix se dirige à l’opposé des écouteurs quand vous parlez.

test oppo enco free prise en main 1

La réduction de bruit active est disponible pendant les appels téléphoniques uniquement et le destinataire de l'appel est celui qui en profitera le plus. Cela veut dire que les bruits ambiants (transport, brouhaha, circulation) sont réduits pour laisser votre voix prendre le dessus. Notez toutefois que les écouteurs ne réduiront pas forcément les voix autour de vous. De même pour les bruits plus intrusifs : ils ne seront pas toujours filtrés.

Attention, certains smartphones ne prennent pas en charge la réduction de bruit active. Si tous les modèles de la gamme Find X2 le font, la totalité des smartphones incompatibles avec le protocole Bluetooth 5.0 passeront à côté de cette fonction. Et tous les modèles compatibles Bluetooth 5.0 n’en profiteront pas nécessairement. Pour rassurer les indécis, même sans réduction de bruit, la conversation est largement audible.

Autonomie : promesses tenues

Chaque écouteur dispose d’une batterie de 41 mAh, tandis que le boitier profite d’une batterie de 410 mAh. Lors de la présentation des Enco Free, Oppo promettait un peu plus de 5 heures d’autonomie en continu sans avoir à recharger les écouteurs dans leur boitier. La promesse est de 25 heures (soit 20 heures offertes par le boitier). Et cela se confirme. Selon nos tests, nous avons pu écouter de la musique en continu environ 5 heures et 30 minutes avant que les Enco Free déclarent forfait. Notez que le volume sonore n’a jamais excédé les 50 %.

test oppo enco free accessoire 5

Ce sont des chiffres un peu au-dessus de la moyenne, les Freebuds 3 et 3i de Huawei offrant une autonomie inférieure à 4 heures en écoute seule. Bien évidemment, cette autonomie est réduite si vous effectuez des appels (activant alors la réduction de bruit active). La durée d’utilisation passe sous la barre des 3 heures en conversation continue pour les Enco Free.

Côté temps de recharge, le boitier de rangement ne fait pas nécessairement mieux que les autres. Une bonne heure est nécessaire pour recharger sa batterie, tandis qu’il recharge complètement les écouteurs en une demi-heure.

Contrairement aux Freebuds 3 et aux AirPods (2e génération), le boitier des Enco Free n’est pas compatible charge sans fil. Vous devrez donc impérativement passer par un câble USB type-C pour le recharger. Cette absence n’est pas surprenante, puisqu’Oppo a choisi de ne pas intégrer la charge sans fil dans le Find X2 Pro, son dernier flagship (contrairement à son cousin OnePlus qui le propose avec le OnePlus 8 Pro).

test oppo enco free accessoire 5

Comme d’autres constructeurs (Huawei notamment), Oppo a choisi une charge filaire par le biais du port USB type-C. La marque ne fournit pas la prise murale, comme c’est le cas de nombreux accessoires sans fil (casque sans fil, montre ou bracelet connecté, etc.). Les constructeurs estiment que vous avez certainement les moyens de recharger les écouteurs avec les accessoires fournis avec l’équipement (PC, smartphone, tablette) auquel vous allez connecter les Enco Free.

Conclusion

Les Enco Free d’Oppo sont une belle alternative aux AirPods, mais également aux Freebuds 3 de Huawei. Comme eux, les Enco Free offrent une meilleure expérience audio avec un smartphone de la marque de son constructeur, grâce à une plus forte intégration dans ColorOS que dans les autres systèmes d’exploitation, Android compris.

test oppo enco free accessoire 5

Positionné à 129 euros (mais négociables sous la barre des 100 euros selon les sites marchands), soit un prix bien inférieur aux AirPods (179 euros), et donc aux AirPods Pro (279 euros), les Enco Free offrent un meilleur rapport qualité/prix que les Freebuds 3 de Huawei grâce à ces atours : la surface tactile, les embouts interchangeables et l'autonomie, notamment.

Dotés d’un design très « inspiré » et d’une ergonomie efficace, les Enco Free auraient certainement été encore meilleurs s’ils avaient été accompagnés d’une application compatible Android (et donc avec les autres marques de téléphone), capable d'offrir au moins les mêmes options que celles intégrées à ColorOS (mise à jour, personnalisation), voire même un égaliseur et des modes d'écoute.



Notre verdict

Les Enco Free d'Oppo sont une bonne alternative aux Freebuds 3 de Huawei. Ils sont moins chers. Ils sont plus endurants. Ils offrent quelques atours supplémentaires, comme la surface tactile pour déporter le contrôle de la musique et les embouts supplémentaires pour optimiser le maintien et réduire le bruit extérieur. Le seul vrai point noir est l'absence d'une application compagnon pour étendre la personnalisation et la maintenance du produit à tous les téléphones compatible Bluetooth 5.0. Car si nous n'avions pas eu à la rédaction un exemplaire de test du Find X2 Pro, nous serions passé à côté des véritables qualités audio et ergonomiques du produit. Un positionnement très dangereux, car potentiellement trompeur pour tous ceux qui n'ont pas un smartphone de la marque Oppo entre les mains.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Google Pixel 5
Test Pixel 5 : l’autonomie en plus, la puissance en moins

Nous avons testé le Pixel 5, le nouveau fer-de-lance de Google qu’il convient désormais de placer dans la catégorie des appareils de milieu de gamme, aussi étrange que cela puisse paraître. Que vaut cette nouvelle version face au Pixel 4…

test vivo x51 cover 3
Test Vivo X51 : le gimbal ne remporte pas entièrement la timbale

Premier porte-étendard de la marque Vivo pour le marché français, le X51 est un smartphone avec une fiche technique équilibrée et quelques atours supplémentaires qui lui permettent de se démarquer d’une concurrence assez proche. Notamment le gimbal. une nouvelle génération…

20201009_141831
Test OnePlus 8T : si proche de la perfection

OnePlus revient avec un nouveau terminal haut de gamme : le OnePlus 8T. Pensé comme le produit ultime de la gamme 8, il cherche à combiner toute l’expertise de la marque dans un seul téléphone. Il s’agit là du meilleur…

Test Xiaomi Mi 10T Pro
Test Mi 10T Pro 5G : ni bon ni mauvais, bien au contraire

Le Xiaomi Mi 10T Pro est sans conteste l’un des smartphones que nous attendions le plus à la rédaction. Peu de temps après l’avoir découvert lors d’un prébrief organisé par la marque, nous avons pu le tester sous toutes les…