Test Nothing Ear stick : un design superbe, mais une partie audio très moyenne

 
Nothing
  • 129.44€
    Voir l'offre
  • 133.24€
    Voir l'offre
  • 138.65€
    Voir l'offre

Les Ear (stick) sont les deuxièmes écouteurs True Wireless de Nothing. La marque britannique propose cette fois des semi-intras et les enrobe dans un nouveau design étonnant en forme de tube. Ces Ear (stick) sont-ils aussi bons que les Ear (1) qui nous avaient enchantés ? Réponse tout de suite.

  • Cdiscount
    129.44€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    133.24€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    138.65€
    Découvrir l'offre

La marque Nothing est arrivée sur le marché en 2021 avec les Ear (1), écouteurs True Wireless intra-auriculaires qui nous avaient réellement convaincus. Cette année, ils ont proposé le Nothing Phone (1), leur premier smartphone qui misait sur son design très particulier. Pour leur troisième produit, ils reviennent dans le domaine de l’audio avec les Ear (stick).

Nothing Ear Stick

Les Ear (stick) ne viennent pas remplacer les Ear (1), mais compléter une gamme encore jeune. En effet, même si ce sont des True Wireless, il s’agit d’écouteurs semi-intras, donc visant une autre cible. Pour bien marquer la différence, Nothing a complètement revu son design. Adieu la boîte carrée, puisque le boîtier des (stick) est -comme son nom l’indique- un tube.

Ne reste maintenant qu’à déterminer si Nothing a encore une fois réussi son pari. Ce nouveau produit arrive-t-il à nous convaincre ? La marque londonienne réussit-elle encore à nous surprendre ? Les Ear (stick) sont-ils de bons écouteurs ? Réponse tout de suite.

Prix et disponibilité

Les Ear (stick) sont disponibles au prix de 119 euros sur le site officiel de la marque et chez les revendeurs partenaires. Ce tarif les place en dessous des Ear (1) à l’heure actuelle, mais au-dessus à leur lancement. Les premiers écouteurs de Nothing étaient vendus 99 euros jusqu’en octobre 2022. À cause de l’inflation, la marque a augmenté le prix à 150 euros. Dans les faits, les (stick) sont donc dans « la gamme en dessous », mais rien n’est vraiment simple avec la firme anglaise.

Nothing Ear Stick

La question ne sera pas de savoir si les (stick) sont meilleurs que les (1), mais tout simplement si ce sont de bons écouteurs. Ils visent en effet un tout autre public. Pour séduire, ils misent avant tout sur leur design très particulier.

  • Cdiscount
    129.44€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    133.24€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    138.65€
    Découvrir l'offre

Un design étonnant en forme de tube

La grande force des produits Nothing, c’est qu’ils sont reconnaissables en un coup d’œil grâce à leur design transparent et à l’omniprésence de blanc. Ces Ear (stick) ne font pas exception à la règle. Lorsque nous les voyons pour la première fois, nous savons exactement quelle marque se cache derrière.

Nothing Ear Stick

Comme toujours chez Nothing, tout commence par le packaging. Nous avons un carton rectangulaire qu’il faut déchirer pour ouvrir. Cela fait partie intégrante de l’expérience voulue par la marque.

Nothing Ear Stick

À l’intérieur, nous trouvons le produit, qui se présente en forme de tube. Une silhouette inhabituelle et surprenante. Nothing a frappé très fort en termes de design. Nous retrouvons ce visuel transparent présent depuis les Ear (1) qui permet d’admirer les écouteurs, même si l’objet est fermé. Pour l’ouvrir, il suffit de le faire pivoter sur lui-même, à la manière d’un rouge à lèvres.

Nothing Ear Stick

Là où c’est intéressant, c’est que l’objet a été pensé pour être manipulé à une main. Très léger, il ne fait que 55 grammes. La texture granuleuse (et agréable) qui sert au pivot est parfaite pour être déplacée avec le pouce. L’opération est un peu moins aisée pour refermer le boîtier, mais fonctionne tout de même bien. Nous restons un peu dubitatifs sur la durabilité de l’objet. Sera-t-il toujours aussi solide dans un an ? Dans deux ans ? Ici, c’est la résistance du tube en plastique interroge. Impossible de répondre pour le moment.

Nothing Ear Stick

Cependant, il faut admettre que lors de nos deux semaines de test, ce tube n’a pas failli. Nous craignions qu’il ne s’ouvre par accident dans un sac ou dans une poche, mais ça n’a pas été le cas. Ce n’est pas faute de l’avoir manipulé, puisqu’il offre une autre fonctionnalité étonnante : c’est un parfait antistress qui occupe une main.

Nothing Ear Stick

Le produit n’est disponible que dans une seule couleur : blanc. Un coloris salissant, même pour les plus soigneux. À la fin de notre test, nous avons constaté quelques traces noires qui sont venues s’incruster sur la surface granuleuse et nous craignons réellement qu’elle perde de son éclat au fil des mois.

Nothing Ear Stick

Les Ear (stick) sont divisés en deux parties distinctes. La première héberge les écouteurs et compose 90% de l’objet. La deuxième, plus petite, se reconnaît grâce aux éléments de design rouge. Également pivotable, elle abrite un port USB Type-C pour la charge (un petit câble de 15 cm est fourni) ainsi que le bouton d’appairage.

Nothing Ear Stick

Ce dernier n’est pas utilisé souvent et au lieu de le cacher, Nothing a fait le choix de le transformer en élément visuel fort : un tube de métal argenté qui renforce cette sensation de fouillis organisé sous la coque. Pas de panique si vous craignez d’appuyer dessus par accident, il est assez bien conçu pour qu’il faille vraiment aller le chercher avec le pouce.

Nothing Ear Stick

En résumé, nous avons un produit au design toujours bien conçu. Si ce tube est certes plus imposant que le traditionnel « écrin », sa forme en longueur permet un rangement plus facile, ainsi qu’une manipulation plus agréable. Encore une fois, la marque arrive à tordre certains codes de l’industrie pour marquer les esprits. Il est maintenant temps de s’intéresser aux écouteurs.

Des écouteurs à l’ergonomie discutable

Accessibles en pivotant le tube de plastique, les écouteurs se logent dans les deux niches prévues à cet effet. Elles sont magnétiques, ce qui permet de les caler très aisément, même lorsqu’on marche dans la rue. Entre les deux, on remarque une petite led, qui sert à la fois d’indicateur de charge et de connexion. Du grand classique.

Nothing Ear Stick

Chaque écouteur fait 4,4 grammes, soit un peu moins que ceux des Ear (1). Nothing oblige, nous avons une coque transparente qui laisse deviner certains composants au niveau des tiges. On remarque deux points de couleur, un blanc et un rouge, qui symbolisent la droite et la gauche. Si l’idée est intéressante, nous aurions préféré un bon vieux R et L, qui permet de déterminer rapidement quelle oreillette enfiler. Avec ce code couleur un peu confus, il n’est pas rare de se tromper lors des premiers jours d’utilisation.

Nothing Ear Stick

Nothing a appris de ses erreurs grâce au Ear (1). Par exemple, le micro est désormais situé sur la partie extérieure des tiges. Cela permet à vos interlocuteurs de mieux vous entendre en conversation, même si la qualité n’est pas exceptionnelle. On a en effet constaté un filtre « robotique » sur les voix. En revanche, nous n’avons noté aucun accroc de la connexion Bluetooth, qui fonctionne parfaitement.

Nothing Ear Stick

Nous avons ici des semi-intras, donc sans embouts en silicone. Nothing nous a confié avoir longuement travaillé sur la forme des écouteurs afin qu’ils s’adaptent parfaitement à toutes les oreilles. Malheureusement, c’est un échec : l’ergonomie laisse grandement à désirer.

Nothing Ear Stick

Les écouteurs se montrent beaucoup trop imposants. Résultat, les Ear (stick) peinent à tenir lorsqu’on bouge. Même une simple marche dans la rue devient compliquée. Inutile de dire que pratiquer du sport avec a été un calvaire à cause de ça (ils sont certifiés IP54). Lors de nos tests, nous avons passé notre temps à les remettre en place, activant une fois sur deux par accident les boutons situés sur les tiges par la même occasion. Toutefois, cette mauvaise tenue ne semble pas être une fatalité. Nous avons fait tester les (stick) à plusieurs personnes et la moitié n’ont eu aucun souci de maintien. Cela dépend réellement de la forme de votre oreille. Pour nous, ça ne passe pas.

Nothing Ear Stick

Nothing a opté pour un système de « press control » pour ses (stick). Cela signifie que l’utilisateur doit appuyer (et non simplement toucher comme les 1) la tige pour interagir. Dans les faits, ce n’est pas très réussi. En plus des appuis accidentels, les boutons virtuels ne répondent pas forcément au doigt et à l’œil. Frustrant. Nothing permet de personnaliser entièrement les interactions, nous allons le voir plus bas.

Nothing Ear Stick

Bref, nous sommes déçus de l’ergonomie des (stick), même si la chose dépend beaucoup de l’utilisateur. Si vous êtes du genre à éviter les écouteurs trop gros car ils ne tiennent pas, ce ne sont pas ceux-là qui vont vous satisfaire.

  • Cdiscount
    129.44€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    133.24€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    138.65€
    Découvrir l'offre

Un son qui ne convainc pas

Parlons maintenant du cœur du produit : le son. La première chose à savoir, c’est que les (stick) ne proposent pas de réduction de bruit active, comme le faisaient les Ear (1). Cela en fait des écouteurs peu propices à être utilisés dans des environnements bruyants. Par exemple, écouter de la musique dans le métro est compliqué, et ce malgré une réduction de bruit jusqu’à 31 décibels.

Nothing Ear Stick

En termes d’audio, les (stick) peinent à convaincre. On regrette un manque criant au niveau des basses -malgré des transducteurs de 12,6 mm- ce qui rend l’écoute de metal ou d’électro peu agréable. D'autres styles réussissent mieux le test, comme le classique ou les morceaux acoustiques, mais cela reste passable. L’utilisateur peut tenter de sauver les meubles en trifouillant l’égaliseur dans l’application dédiée, mais ne fera malheureusement pas de miracle. Pour ressentir quelque chose, on aura tendance à mettre le volume à fond. Les (stick) disposent d’une bonne puissance, il faut donc faire attention à vos petites oreilles.

À lire aussi – Test Nothing Phone 1 : enfin un smartphone qui sort du lot !

Tout n’est pas à jeter. On constate une excellente restitution des voix. De ce fait, écouter des podcasts ou même des séries se montre agréable, les timbres étant parfaitement retranscrits. Un bon point. La distorsion est également peu présente et la technologie bass lock, qui permet d’éviter les fuites sonores, fonctionne correctement.

Nothing Ear Stick

Bref, nous avons des écouteurs passables qui auraient mérité beaucoup plus de soin en termes d’équilibre, surtout au niveau des basses et des bas médiums. Les mélomanes n’y trouveront pas leur compte, mais ceux qui cherchent des écouteurs pratiques pour écouter un peu de musique de temps en temps ou des podcasts s’en contenteront.

Un logiciel qui va à l’essentiel

La partie logicielle était un peu le talon d’Achille des Ear (1). Pour ce nouveau modèle, Nothing a pris soin de revoir sa copie en développant quelque chose de plus complet, mais en gardant toujours cette optique de faire simple. Ceux qui disposent d’un Nothing Phone (1) pourront régler leurs écouteurs directement via l’interface du menu déroulant. Pour les autres, la marque prévoit une application compagnon : Nothing X.

Nothing Ear Stick

Disponible uniquement sur Android, elle permet de personnaliser deux aspects de ses écouteurs : le Press Control et l’égaliseur de volume. En ce qui concerne le Press Control, certaines manipulations peuvent être modifiées sur chacune des oreillettes, ce qui est appréciable. Appuyer deux fois à droite ne donnera pas forcément le même résultat que d’appuyer deux fois à gauche. Diverses fonctions peuvent être associées : deux tapes peuvent être synonymes de « passer à la chanson suivante » ou de « monter le volume ». C’est au choix. En revanche, l’appui de base (une seule pression), ne peut être changé. Un peu dommage.

Nothing Ear Stick

L’application donne aussi la possibilité de trifouiller un peu l’égaliseur. Nothing a pris soin de simplifier au maximum la chose avec un système schématique que tout le monde peut comprendre. Si les profils prédéfinis ne vous plaisent pas, l’application permet de personnaliser le son comme on l’entend. Les différences ne sont pas incroyables, mais elles sont notables et permettent d’avoir un peu plus de prise sur son produit.

Une bonne autonomie

Pour ses (stick), Nothing promet sept heures d’autonomie pour chaque écouteur et un total de 29 heures avec le boîtier. La promesse est tenue, puisque lors de notre utilisation, nous avons mesuré un petit peu plus de 28 heures avant de tomber entièrement à plat.

Nothing Ear Stick

En revanche, il faudra rogner sur une ou deux heures en fonction de votre écoute. En augmentant le volume, on y perd forcément un peu, mais rien de bien dramatique. Sur ce point, tout est conforme aux attentes. Nothing ne nous a pas survendu son produit.

  • Cdiscount
    129.44€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    133.24€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    138.65€
    Découvrir l'offre

Note finale du test : Nothing Ear (stick)

Malgré un design original et réussi, les Nothing Ear (stick) peinent à convaincre, notamment à cause d’un confort à revoir ainsi que d’un son peu soigné. Une vraie déception, surtout que le format se montre extrêmement agréable et bien pratique dans la vie de tous les jours. Reste un produit qui contentera les moins exigeants, mais qui a un amère goût d’inachevé.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !