Test du Meizu MX4 Pro : le niveau supérieur

Maj. le 21 mars 2018 à 18 h 25 min

Les smartphones chinois ont pendant longtemps été synonymes de qualité médiocre, de produit entrée de gamme, mais ça, c’était avant ! De nombreuses marques ont montré qu’il faut maintenant compter avec eux, y compris sur le haut de gamme ! Laissez moi vous présenter le MX4 Pro, la réponse de Meizu à tous ses concurrents proposant des écrans de 5,5 pouces avec une définition Quad HD.

Si vous avez aimé le MX4, vous allez voir que cette version phablette se place encore un cran au-dessus. Là où certains concurrents doivent trembler, c’est sur le rapport qualité-prix vraiment impressionnant d’un tel produit, proposé sous la barre des 400€. Trêve de blabla, place au test !

meizu mx4 pro

Commençons avec ce qu’il a dans le ventre. Pour ceux qui connaissent le MX4, cette version Pro n’est pas simplement une version plus grande. Le premier point notable qui le différencie de son frère est son écran de 5,5 pouces avec une définition Quad HD de 2560 x 1536 pixels, soit une résolution record de 546 ppi. Changement de processeur également, au revoir MediaTek, bonjour Samsung Exynos 5 Octa ! On retrouve donc le même SoC que celui du Galaxy Alpha basé sur une architecture 8 coeurs et un GPU Mali-T628.

Fiche technique du Meizu MX4 pro

  • Ecran : IPS LCD de 5,5 pouces avec définition 2560 x 1536 pixels (546ppi), Ratio 15:9
  • Processeur : huit coeurs Exynos 5 Octa, quad-core 2GHz Cortex-A15 & quad-core 1.5GHz Cortex-A7
  • GPU : ARM Mali-T628
  • Mémoire vive : 3 Go RAM
  • Appareil photo : capteur Sony IMX220 Exmor RS de 20.7 mégapixels, ouverture f/2.2 double flash LED, video 4K @30fps
  • Caméra avant : 5 mégapixels, vidéo Full HD 1080p @30fps
  • Stockage interne :16, 32 ou 64GB
  • MicroSD : non
  • Connectivité : 4G/LTE de catégorie 4 ( jusqu’à 150/50Mbps), WiFi a/b/g/n/ac, NFC, Bluetooth 4.0, GPS/GLONASS.
  • Connectique : microUSB 2.0, prise casque 3,5 mm, microSIM
  • Batterie : 3350 mAh
  • OS : Android 4.4.4 + Interface Flyme OS 4.1
  • Autres : Capteur d’empreinte digitale sur le bouton home. Réduction du bruit actif avec micro.
  • Dimensions : 150.1 x 77 x 9 mm
  • Poids : 158 grammes

Le smartphone gagne au passage 1 Go de RAM supplémentaire, pour arriver à 3Go. Le MX4 Pro est un peu plus imposant, mais garde une belle finesse de 9 mm, le tout dans 158 grammes. La batterie de 3350 mAh est conséquente, 450 mAh de plus que celle du MX4, de quoi compenser la consommation des nouveaux composants ? Nous répondrons à cette question dans la partie autonomie, chaque chose en son temps.

Le même design que le MX4, ou presque

meizu mx4 pro boite

La boite dans laquelle nous recevons cette version Pro est la même que celle du MX4. On y retrouve le téléphone, un câble USB 2.0, la prise murale et son adaptateur européen, ainsi qu’un petit guide de démarrage.

Première prise en main très agréable avec le Meizu MX4 Pro. Il respire la qualité de fabrication, et son gabarit n’est pas trop imposant pour un smartphone avec un écran de 5,5 pouces. Une compacité que l’on doit à des bordures d’écran très fines et un ratio taille/écran vraiment excellent. Sur la face avant, le capteur frontal de 5 mégapixels pour faire de magnifiques selfies de vous avec la bouche en cul de poule.

meizu mx4 pro test
meizu mx4 pro camera

En dessous de l’écran, un simple bouton home qui abrite également un lecteur d’empreinte digitale, nous reviendrons sur ce dernier dans la partie logicielle. Autour, vous ne trouverez aucun bouton tactile. Tout comme sur les iPhone, Meizu a fait le choix d’un simple bouton central, choisissant même de ne pas mettre les touches Android habituelles sur l’écran. L’interface Flyme OS se rapproche en ce sens d’iOS, même s’il tourne bien avec l’OS mobile de Google.

meizu mx4 pro lecteur empreinte

À l’arrière, une coque en plastique « effet métal » qui est plutôt réussie qui ne dénote pas du tout avec le cadre qui est lui en aluminium. Un mélange des genres réussi qui permet au produit d’avoir une coque amovible sans faire de sacrifice sur l’hôtel du design. Pour le reste, le dos est très simple avec le capteur photo et son double flash LED centré, et le logo Meizu sur la partie basse. On y voit la mention « Design by Meizu Made in China », une origine clairement revendiquée qui entend bien prouver qu’une marque chinoise est capable de faire aussi bien que ses concurrents étrangers, si ce n’est mieux !

meizu mx4 pro coque
meizu mx4 pro appareil photo

Si la coque est amovible, ce n’est pas le cas de sa batterie, ce qui est une de ses faiblesses. Même chose pour le port microSD aux abonnés absent, bien qu’une version 64 Go du MX4 Pro soit proposée. Vous devrez donc vous contenter de trouver ici l’emplacement pour votre carte microSIM (non pas de double SIM).

meizu mx4 pro logo
meizu mx4 pro batterie

La tranche supérieure est l’occasion de contempler ce fameux cadre en aluminium qui donne cette sensation de solidité au téléphone. Au-dessus, on trouve la prise casque 3,5 mm, un micro pour la réduction des bruits ambiants et le bouton de mise sous tension. Ce dernier n’est pas idéalement placé, surtout un téléphone de cette taille, mais ce défaut est compensé par la possibilité d’allumer et éteindre le téléphone à l’aide du bouton central situé sous l’écran.

meizu mx4 pro prise casque
meizu mx4 pro haut parleur

En dessous se trouve le haut-parleur qui délivre un excellent son. À côté, la prise micro USB 2.0, le microphone et enfin la petite encoche qui vous sert à retirer la coque. Sur la tanche gauche RAS et sur la droite le bouton de contrôle du volume qui tombe bien sous le majeur si vous le tenez de la main droite et sous le pouce si vous êtes gaucher.

meizu mx4 pro epaisseur
meizu mx4 pro bouton

Un écran plus grand et Quad HD de très bonne qualité

Plus grand c’est bien, mais encore faut-il proposer un affichage de qualité. Avec son écran de 5,5 pouces Quad HD, le Meizu MX4 Pro impressionne. Si la définition supérieure offre une finesse d’affichage plus importante que sur le MX4, c’est loin d’être sa seule qualité. En effet, cette dalle IPS offre d’excellents angles de vision et un très bon contraste, sans pour autant atteindre celui de l’écran AMOLED du Galaxy Note 4 par exemple.

test meizu mx4 pro
meizu mx4 pro resolution ecran

L’affichage des couleurs est assez flatteur, avec une tendance à la saturation. Les bleus sont dominants, mais pas de quoi gâcher la qualité d’affichage de ce MX4 Pro qui flatte la rétine. La luminosité maximum est suffisamment importante pour assurer une bonne lisibilité en extérieur avec une forte lumière. Une excellente qualité d’affichage qui place tranquillement cette phablette Meizu parmi les meilleurs du marché. Rien à envier à un Nexus 6 ou un LG G3 de ce côté.

meizu mx4 pro fond ecran
meizu mx4 pro angle ecran
meizu mx4 pro luminosite ecran

Au revoir MediaTek, place au Samsung Exynos

Meizu a changé son fusil d’épaule pour ce nouveau flagship. Alors que son MX4 embarque un processeur huit coeurs de chez MediaTek, c’est cette fois le Exynos 5 Octa que l’on retrouve dans le Galaxy Alpha qui équipe cette version pro. Un SoC qui permet d’assurer de très bonnes performances pour une définition d’écran plus gourmande en ressources.

meizu mx4 pro benchmark antutu

Sur AnTuTu le processeur MediaTek garde un léger avantage avec 50675 points contre 48358 pour la version Exynos. Sur tous les autres benchmarks, c’est le processeur Samsung qui s’en sort mieux, Meizu ne l’a pas choisi pour rien. Un constat que l’on fait également sur les performances graphiques.

meizu mx4 pro vellamo
meizu mx4 pro 3d mark

Le GPU ARM Mali-T628 du MX4 Pro couplé à 3 Go de RAM s’en sort mieux que le PowerVR Series 6 de son ainé malgré une définition supérieure. Cela se constate sur 3Dmark qui affiche 18251 vs 16037, sur le test « Ice Storm Unlimited ». Sur Epic Citadel, on garde une moyenne de 35 images par seconde, mais avec un écran Quad HD.

meizu mx4 pro basemark x

Manette en main (ou plutôt doigts gras sur l’écran), les jeux les plus gourmands tourneront convenablement autour des 30 FPS, parfois en dessous si de nombreuses infos sont affichées en même temps à l’écran. Un bon point et que l’on ne constate pas de chauffe excessive avec ce processeur Samsung Exynos après une session de jeu de 20 minutes, ce qui était le cas avec le processeur MediaTek sur notre test du Meizu MX4.

meizu mx4 pro epic citadel

Flyme OS, un air d’iOS sur Android

Le Meizu MX4 Pro tourne sous Android 4.4 Kitkat avec l’interface Flyme OS 4.1. Pour ceux qui se posent la question, oui la mise à jour Android Lollipop est bien prévue pour les MX4, et devrait arriver d’ici le mois de mars. Venons en maintenant à l’interface, dont nous avons déjà largement parlé sur notre test du MX4. À mi-chemin entre Android et iOS, la navigation comme le design sont agréables.

meizu mx4 pro interface

Aucun lanceur d’application sur Flyme OS, toutes vos applications se trouvent directement sur les bureaux. L’inconvénient et que vous allez devoir créer un « dossier poubelle » pour y loger toutes les applications préinstallées que vous ne voulez pas utiliser.

Toute la navigation se fait sur l’écran, les touches tactiles Android sont également absentes. Seule la touche physique sous l’écran vous permet de revenir au bureau principal. Complètement décomplexé, Meizu n’hésite pas à copier iOS, grâce à Android. Personnellement, je trouve cela très réussi. Le panneau des notifications et des raccourcis fait également la part belle à des icônes rondes. On aperçoit par transparence le bureau situé juste derrière, avec un effet de flou réussi.

meizu mx4 pro notification raccourci

Un mouvement vers le haut en partant du bas de l’écran affiche des raccourcis vers les applications utilisées récemment. Notez également que le Play Store est bien installé par défaut sur Flyme OS 4. Intéressons-nous maintenant au bouton central, qui se montre extrêmement utile et bien pensé.

meizu-mx4 pro google play store

En effet, le bouton home sous l’écran peut être utilisé pour allumer et mettre en veille l’écran. Une alternative vraiment pratique au bouton d’allumage situé sur la tranche haute et qui n’est pas évident à atteindre sur un mobile de 5,5 pouces. Pour activer cette option rendez-vous dans l’onglet accessibilité dans les paramètres et remplacer « Activer Smart Voice » par « Éteindre l’écran ».

L’autre point positif de ce bouton est la présence du lecteur d’empreinte digitale, la grande nouveauté de ce Meizu MX4 Pro. Il fonctionne par simple pression et non par glissement. Après l’avoir configuré, il se montre redoutablement efficace. Aussi efficace que le lecteur d’empreinte du Huawei Ascend Mate 7, mais avec l’avantage d’être en façade (on ne fera pas encore une fois de référence à l’iPhone… trop tard).

meizu mx4 pro lecteur empreinte digitale

Pourquoi mettre un verrouillage par empreinte ? Pour empêcher toute personne indiscrète ou mal intentionnée de fouiner (telle une fouinasse) dans votre Meizu MX4 Pro. Si par malheur vous n’arrivez pas à faire fonctionner le lecteur ou que vous avez perdu le mauvais doigt entre temps, le code PIN est obligatoire.

Les applications et documents peuvent également être cryptés, votre doigt vous servira alors à y accéder. Pratique pour vos applications les plus sensibles. Enfin, cela peut vous permettre de payer avec votre compte Flyme, ce qui nécessite la création d’un compte, ce que vous ne ferez probablement pas.

Qualité audio, et fréquences 4G

meizu mx4 pro haut parleur

Pour ce qui est de la compatibilité avec le réseau 4G français, Meizu ne propose toujours pas la compatibilité avec la bande de fréquence 800 MHz qui est la plus utilisée dans l’Hexagone. Certaines fréquences sont cependant compatibles avec la 4G, c’est le cas des 1800, 2100 et 2600 MHz. La couverture LTE est donc limitée et cela dépendra également de votre opérateur. Pour la 3G et la H+, pas de problème.

La qualité des conversations audio ne montre aucun défaut. Nous nous faisons parfaitement entendre par nos interlocuteurs et nous les entendons très clairement. Le micro servant à la réduction des bruits ambiants est très efficace. Il faut savoir que ce MX4 Pro est équipé d’un processeur audio ES9018 dédié. Ce dernier possède un filtre passif qui permet cette réduction des  nuisances sonores alentour, avec l’aide du micro bien sur.

meizu mx4 pro audio son

Puisque l’on parle de son, nous avons été très agréablement surpris par la qualité sonore excellente de ce MX4 Pro, qui compte parmi les meilleurs sur le marché. Le processeur audio fait parfaitement le travail et le haut-parleur situé sur la tranche inférieure délivre un  son clair et précis, avec des basses qui font le travail (ce n’est pas le gros caisson non plus hein).

Dans les options sonores de l’application musique, vous pouvez activer Dirac HD Sound qui est une technologie permettant d’améliorer la qualité du son sortant des écouteurs en analysant le signal pour en corriger les défauts. Si vous avez un bon casque et des fichiers audio de qualité (FLAC par exemple), le MX4 Pro sera donc en mesure de vous restituer un excellent son en passant par la prise casque 3,5 mm.

Une partie photo qui évolue dans le bon sens

meizu mx4 pro application photo

L’appareil photo du MX4 Pro est exactement le même que celui du MX4, à savoir un capteur Sony IMX220 Exmor RS de 20.7 mégapixels avec une ouverture f/2.2 . Mais Meizu a fait des efforts au niveau logiciel pour améliorer le rendu photo de cette version Pro.

L’application est bien pensée, avec un design minimaliste qui laisse la place aux informations. On y trouve différents modes de prise de vue comme le Macro, le panorama ou encore le ralenti. En mode manuel (l’icône qui ressemble fortement à celle de GMail), vous pourrez affiner les réglages et avoir la main sur la balance des blancs, les ISO ou encore l’exposition.

meizu mx4 pro photo exterieur jour

Les photos de cette version Pro offrent un rendu un peu plus naturel au niveau des couleurs, là où les couleurs du MX4 ont tendance à saturer. Les images sont détaillées et l’ouverture f/2.2 permet une bonne captation de la lumière sur l’ensemble des scènes capturées. Les ombres sont elles bien marquées et le mode HDR ne vous aidera pas vraiment à faire apparaitre les objets dans ses zones. En effet, si la luminosité est légèrement retouchée, nous sommes loin de l’efficacité du mode HDR sur le Galaxy Note 4 pour en citer que lui.

meizu mx4 pro photographie
meizu mx4 pro photo

La fonctionnalité « Super High ISO » du Meizu MX4 Pro permet de monter jusqu’à 1600 ISO, de quoi mieux capter la lumière, au prix d’un bruit qui fait rapidement son apparition sur certains clichés avec une mauvaise luminosité. Les photos de nuit sont toujours le talon d’Achille du MX4, mais son double flash LED est très efficace et permet un éclairage homogène de la scène.

Pour la vidéo, il est capable de filmer en 4K 30 FPS et en Full HD 30 FPS. Petite déception de ne pas trouver de 60 images par secondes dans ce dernier mode. Mais vous avez bien vu un mode ralenti sur l’application photo, ce dernier filmera en 720p à 100 images par secondes.

meizu mx4 pro photo hdr
photo meizu mx4 pro
meizu mx4 pro photographie hdr

meizu mx4 pro photo lumiere artificielle
Le double flash LED fait bien le travail

 

meizu mx4 pro photo nuit

Une batterie 3350 mAh et une excellente autonomie

250 mAh de plus pour la batterie du MX4 Pro par rapport au MX4. Avec 3350 mAh, nous sommes en droit d’attendre une très bonne autonomie, et cela est le cas. L’écran Quad HD a un impact sur la batterie, mais la bonne optimisation logicielle ainsi que la faible consommation énergétique du processeur Samsung Exynos gravé en 20 nanomètres permet au MX4 Pro de très bien tenir la route.

Comptez sur une journée et demie d’autonomie en moyenne avec un usage varié en web, vidéo, appels et jeux. Si vous ne vous acharnez pas trop dessus, vous pourrez tenir les deux jours avant de devoir le recharger. Pas de recharge rapide ici, il vous faudra environ 2h pour le recharger à fond.

meizu mx4 pro autonomie

Trois modes de gestion d’alimentation sont proposés pour adapter la consommation du processeur Exynos 5 Octa en fonction de l’utilisation que vous en faite. En mode économie d’énergie, seul 4 des huit coeurs seront utilisés. Le mode Performances sollicitera lui les 8 coeurs en même temps et le mode équilibré saura jongler entre les deux en fonction de ce que vous faites avec vote téléphone.

Meizu MX4 Pro

Le Meizu MX4 Pro est une réussite, un smartphone avec de nombreuses qualités qui viennent améliorer la formule de Meizu, sans pour autant la révolutionner. On retrouve donc les mêmes points forts et des améliorations notables comme l’écran de très grande qualité, plus grand et avec une meilleure définition. L’autonomie fait un pas en avant, tout comme les performances grâce au processeur Exynos. La qualité sonore est également une très bonne surprise par rapport au MX4.

L’ajout du lecteur d’empreinte est une excellente idée, surtout lorsqu’il se montre aussi efficace. La technologie est présente sur beaucoup de produits Android, mais les constructeurs qui arrivent à la maitriser son peu nombreux, et Meizu en fait partie.

Quelques défauts persistent comme un capteur photo qui évolue dans le bon sens, mais dont l’optimisation logicielle ne permet pas encore d’attendre le niveau de certains de ses concurrents. La qualité de fabrication est également bonne, mais le dos en plastique et son design très simple ne lui donne pas le petit plus qui ferait la différence à ce niveau. Enfin, l’interface Flyme OS est beau, mais connait encore quelques faiblesses au niveau de la personnalisation à laquelle nous sommes habitués sur Android. Meizu n’a également rien fait pour adapter son interface à son nouvel écran géant.

Design

Ecran

Interface

Performances

Audio

Appareil photo

Autonomie

Note finale

Nous recommandons le Meizu MX4 Pro qui est une excellente phablette. Concurrente directe d’un LG G3, Galaxy Note 4 et autre iPhone 6, le dernier né de chez Meizu a pour lui très bon rapport qualité-prix. Pour 400€, vous avez un smartphone grand écran qui a de quoi faire de l’ombre à pas mal de concurrents. Avec ce genre de produits et la vitesse à laquelle Meizu fait évoluer ses produits, le constructeur chinois est à surveiller de très près.
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Oppo RX17 Pro : le presque OnePlus 6T

Après un Oppo Find X accueilli en demi-teinte, le Oppo RX17 Pro s’attaque au marché des smartphones haut de gamme à moins de 600 euros. Il affiche beaucoup de similitudes avec le OnePlus 6T, mais est-il à son niveau ? Nous avons pu utiliser le Oppo RX17 Pro pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Test du Blackberry KEY2 LE : le clavier physique à petit prix

Blackberry persiste et signe avec le clavier physique. Après l’excellent KEY2, le constructeur lance le KEY LE, une version light de son modèle haut de gamme. Le petit nouveau ressemble comme deux gouttes d’eau à son grand frère mais est proposé à un prix plus abordable. Que vaut le smartphone à clavier physique à petit prix ? Réponse dans notre test complet.

Test Xiaomi Mi Max 3 : finalement la taille ça compte

Le Xiaomi Mi Max 3 a passé quelques jours en notre compagnie et il est temps de faire un point complet sur ce smartphone hors norme. Sa fiche technique, son design, ses performances, l’interface, l’appareil photo et l’autonomie,… nous passons…

Test du OnePlus 6T : vous n’avez pas fini d’en entendre parler

Le OnePlus 6T débarque officiellement en France ! Après le succès remarqué du OnePlus 6, la marque remet le couvert en opérant quelques ajustements. Le OnePlus 6T ressemble beaucoup à son prédécesseur, mais les quelques changements apportés font toute la…