Test de l’iPad Pro 2020 : c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe

ipad pro

Maj. le 10 avril 2020 à 11 h 07 min

Le 26 mars, Apple a dévoilé la version 2020 de son iPad Pro, la version professionnelle de sa gamme de tablettes. Même si encore aujourd’hui, la version 2018 tourne sans problème, cette nouvelle mouture propose un nouveau bloc photo et un processeur rafraîchi. Que vaut l’iPad Pro 2020, les changements sont-ils significatifs ? C’est l’heure du test complet.

ipad pro

Fiche technique de l’iPad Pro 2020

 iPad Pro 11" 2020iPad Pro 12,9" 2020
Taille d'écran / technologie11" / LCD12,9" / LCD
Définition2388 x 1668 pixels2732 x 2048 pixels
Densité264 ppp264 ppp
ProcesseurApple A12Z BionicApple A12Z Bionic
Mémoire6 Go6 Go
Stockage interne128 Go, 256 Go, 512 Go, 1 To128 Go, 256 Go, 512 Go, 1 To
Capteurs photo arrière12 MP
10 MP
12 MP
10 MP
Capteur photo avant7 MP7 MP
Connexion sans filWi-Fi 6 / Bluetooth 5.0Wi-Fi 6 / Bluetooth 5.0
Dimensions17,85 x 24,76 x 0,59 cm21,49 x 28,06 x 0,59 cm
Poids471 grammes641 grammes

Design et écran

L’iPad Pro de 2020 ressemble à s’y méprendre à son prédécesseur de 2018. Si le produit est toujours disponible en deux versions, l’une de 11 pouces, l’autre de 12,9 pouces, le gabarit et le design restent les mêmes.

L’aspect général de L’iPad Pro est très séduisant. Disponible en deux coloris, gris sidéral et argent, on retrouve les codes de L’iPhone 5/5S avec le contour en aluminium et des bords tranchés qui n’a pas pris une ride et reste très joli. L’iPad bénéficie d’une finition remarquable comme La Pomme a toujours su proposer. La version 12,9″ que nous avons eue entre les mains mesure 28 cm de haut par 21,4 cm de large, mais se révèle vraiment fine. Elle fait seulement 5,9mm d’épaisseur, quand l’iPhone 11 pro max en fait 8,1. Cependant, c’est un bébé fin, mais un bébé lourd : il pèse 643 g sur la balance, en rajoutant un combo coque/clavier, on atteint facilement le kilogramme.

ipad pro

Sur la face avant, Apple propose un écran LCD Liquid Rétina IPS avec un taux de rafraichissement de 120Hz, une couverture complète du spectre DCI-P3 et une luminance de 600nits. La seule différence entre les deux versions est la résolution de l’écran. La version 11″ propose une résolution de 2388*1668Pixels et la version 12,9″ une définition de 2732 x 2048 pixels pour, tout les deux 264pixels par pouces.

A lire aussi : le WiFi 6 débarque sur iPad Pro avant les MacBook

Pas d’OLED donc, ni de Micro-LED, on reste sur une technologie qu’Apple maitrise et c’est finalement là son point fort. Cet écran est calibré au poil, et le rendu est sublime. Il avait déjà fait le succès de la version 2018 de l’iPad Pro et reste toujours aussi agréable à l’utilisation. Caché dans la bordure supérieure, on pourra retrouver le système de reconnaissance faciale Face ID qui permettra un déverrouillage et une authentification rapide et efficace. Bref, rien de nouveau sur cette face avant. On ne change pas une équipe qui gagne. Point à noter, Apple annonce un écran doté d’un revêtement oléophobe (résistant aux traces de doigt). À l’utilisation, on se rend compte que l’écran reste encore très sensible à ce niveau…

ipad pro

Audio

Niveau Son, rien à redire : les 4 haut-parleurs offrent un son riche, les basses sont présentes et l’ensemble est bien équilibré. On peut presque se passer d’une enceinte Bluetooth tant le son est agréable directement depuis l’iPad pro. Celui-ci est également équipé de 3 micros « de qualité studio » qui se révèlent convaincants, cependant, ce n’est pas non plus un micro professionnel pour autant.À l’essai, le son ressort clair, équilibré et précis, mais on peut percevoir un léger souffle en « arrière-plan ». Petit point vie privée, lors de l’utilisation d’une coque de protection certifiée par Apple, le verrouillage par aimant permet également de débrancher physiquement les micros. Il est donc impossible de vous écouter lorsque l’iPad est fermé.

ipad pro

Performances et autonomie

À l’intérieur de l’iPad Pro, on a le droit à une version améliorée du précédent processeur, le A12Z  Bionic succède au A12X, toujours en architecture 64 bits. Il est assisté par 6 Go de Memoire vive et propose de belles performances. Cependant, la différence avec la version précédente n’est, au quotidien, vraiment pas flagrante. GeekBench annonçait un score de 1111 en single core et 4577 en multi-core pour la version 12,9″/6goRam de l’an dernier, cette année c’est 1118 en single core et 4697 en multi-core. C’est par contre sur la partie graphique qu’une réelle différence se montre avec un score Metal de 8840 en 2018 contre 9943 cette année. Une belle évolution.

ipad pro

Pour ce qui est de la vidéo, nous avons pu monter des rush en 4k30FPs sans ralentissement et sans broncher. De belles performances sur un format aussi compact. L’application Luma Fusion propose une solution complète qui pourrait mettre à mal l’iPad, mais celui-ci se défend sans soucis. Les prévisualisations sont rapides, la fluidité reste au rendez-vous et l’export est même plus rapide que sur notre ordinateur de bureau habituel.

Petit point négatif, puisqu’il faut qu’il y en ait, la batterie. Annoncée pour une autonomie de 10h, elle tient difficilement dans le temps lorsqu’on lui en demande beaucoup. Sur une séance de dessin de 8h, et en utilisant YouTube en multitâche pour regarder des vidéos pendant que nous dessinions, nous avons dû recharger une fois complètement l’iPad pour qu’il tienne jusqu’au bout. Petit regret quand on sait qu’il faut 3h pour une charge complète et que l’adaptateur fourni ne propose qu’une charge de 18 W. Cependant, lorsqu’on s’adonne à des utilisations moins gourmandes, l’autonomie peut facilement atteindre les 12h, ce qui est tout à fait suffisant pour une bonne journée de travail.

ipad pro

Environnement et applications

Depuis quelque temps maintenant, les iPad ont droit à leur propre OS, IpadOS, qui fait clairement la différence. Implémentation du multitâche sur un seul écran, possibilité de fenêtre volante, gestion améliorée des fichiers et prise en charge des périphériques externes (claviers/souris et stockage par exemple… On est dans l’entre-deux parfait entre iOS et macOS. Si certaines tâches restent délicates en tactile (sélection précise de texte, copier/coller avec les gesture à 3 doigts), celles-ci peuvent maintenant être effectuées à la souris grâce à la dernière version de l’OS qui intègre un pointeur. L’iPad Pro s’adapte donc à votre façon de travailler pour vous faciliter l’utilisation. Apple Pencil pour le dessin, clavier/souris pour la bureautique, il devient vraiment facile de le considérer comme un outil pouvant remplacer l’ordinateur.

ipad pro

Afin de tester cet iPad, nous avons, pour commencer, passé une journée complète sur l’application de dessin Procreate en utilisant l’Apple Pencil 2 (lequel est vendu séparément pour 129€ ). L’écran est un bonheur à utiliser, le styler aussi, et l’application Procreate se positionne comme un « must-have ».  L’iPad Pro devient un outil complet pour les illustrateurs et graphistes. Et c’est vraiment là le point fort de ce produit. L’iPad Pro 2020 permet de réveiller sa créativité. Petit point à noter : une fois aimanté sur l’iPad, le Pencil tient sans aucun souci sur la tranche de l’appareil.

L’iPad Pro permet également de naviguer sur internet, de regarder des vidéos, et d’écouter de la musique et il le fait vraiment très bien. Safari sur IpadOs permet une navigation sur les versions bureau des sites internet, il est très rapide et facile à prendre en main. Les applications de VOD classiques sont disponibles, et regader YouTube ou Netflix sur l’ écran de 12,9″ est un bonheur. La surface d’affichage est confortable et ne fatigue pas les yeux.

ipad pro

Au niveau du jeu vidéo, tablette seule, si vous voulez jouer à un jeu demandant un peu de précision (PUBG, FORTNITE, COD MOBILE), c’est l’enfer. L’iPad accuse le coup de son poids. Contrôler son personnage avec des joysticks virtuels est compliqué, la tablette ayant tendance à vouloir tomber en arrière. L’utilisation d’une manette de console ( Xbox ou PS4) simplifiera grandement la tâche, et le confort d’utilisation.

Photo

Si l’avant reste identique, c’est à l’arrière qu’on pourra constater le plus de différences. Mis à part le dos entièrement en aluminium, le produit est doté d’un nouveau module photo proposant trois capteurs, reprenant la forme de celui de l’iPhone 11 Pro. Le premier capteur grand-angle de 12MP équivalent 26mm ouvrant à f/1,8 , le deuxième, un ultra grand-angle de 10MP équivalent à un objectif 11mm ouvrant lui à f/2,4 et pour finir, la grande nouveauté, un capteur TOF utilisant la technologie de scanner par nuage de points LiDar déjà présente sur certaines voitures autonomes. Cette technologie empruntée à l’automobile  permet de calculer la profondeur de champ en projetant un  nuage de points laser et calcule le temps de retour jusqu’à l’objectif pour modéliser l’environnement. Un objectif qui montre l’envie d’Apple d’inciter les utilisateurs à se familiariser avec la réalité augmentée. Afin d’assister les développeurs, Apple a d’ailleurs sorti de nouvelles API AR incluses dans la nouvelle version d’iPad OS.

Dans l’ensemble, ces capteurs s’en sortent bien, mais juste bien. Les photos en basse luminosité ou dans les teintes sombres sont souvent remplies de grain et manquent cruellement de netteté, l’utilisation du flash permet tout de même de récupérer un peu d’information, mais le rendu est très discutable. L’ultra grand-angle en basse lumière propose un total flou artistique, on perd toute information.

ipad pro
Grand-angle extérieur.

ipad pro
Ultra grand-angle extérieur.

L’ensemble reste cependant défini et lisible même si le grand-angle de 12MP s’en sort vraiment mieux que l’ultra grand-angle de 10MP. Cependant la tablette reste lourde et moins pratique qu’un smartphone pour prendre des photos. L’application aurait pu être revue pour intégrer les boutons de prise de vue, de paramètres à des endroits plus simples d’accès que le milieu de l’écran.

ipad pro
L’application Ikea, ici en avec le Symfonisk en collaboration avec Sonos.

Le côté le plus intéressant reste ce nouveau capteur LiDar qui permet un résultat vraiment propre. Un objet suivi à un endroit précis ne bouge pas et reste très stable dans l’espace. C’est impressionnant. L’application Ikea permet de s’en rendre compte.

Bureautique

L’iPad Pro est un outil de divertissement, mais avant tout, Professionnel, qui nécessite un petit tour de ses capacités en bureautique. Une fois le clavier tactile appréhendé (les claviers Apple ne sont pas exactement comme les claviers Windows ), l’expérience est agréable. Toutes les plus grandes applications de bureautiques sont présentes dans l’App Store. Pages ou Word, Numbers ou Excel, vous pourrez très vite retrouver vos habitudes et travailler sans soucis. Traiter du texte devient un jeu d’enfant. Petit point à noter cependant, l’application de gestion de fichiers manque de fonctions simples comme « ouvrir avec… » ou « créer un raccourci ». Si vous souhaitez ouvrir un document texte téléchargé par exemple, vous devrez naviguer depuis l’application de traitement de texte pour aller chercher le fichier dans votre iPad. Autre point à noter, Pages, le Word d’Apple, ne lit malheureusement pas tous les types de fichiers texte. Nous n’avons pas pu ouvrir de fichiers .ODT (OpenOffice) dessus.

ipad pro
Le menu contextuel d’iPadOS.

Pour finir, Apple a annoncé en même temps que l’ iPad Pro 2020, le Magic Keyboard. Cet accessoire disponible en précommande sur le site et en physique dès le mois de mai (et vendu cher, 349€ pour la version 11″, 399€ pour la version 12,9″) permettra de protéger votre  Ipad mais de le doter en plus d’un trackpad et d’un clavier. Rendant l’expérience encore plus proche de ce qu’on peut avoir sur une Surface Pro de chez Microsoft par exemple, tout en gardant l’essence et la simplicité d’iPad OS, le système d’exploitation d’Apple lancé en septembre 2019. Une solution certes onéreuse, mais tout-en-un.
Avantage supplémentaire, le Magic Keyboard permettra de multiples orientations et de faire « flotter » l’iPad Pro un peu en hauteur afin de se rapprocher d’un confort d’utilisation plus proche du Laptop. À voir à sa sortie.

Conclusion

Pour profiter de l’appareil, il faudra y mettre le prix : la version WiFi 11″ est proposée à partir de 899€, tandis qu’il faut compter un prix de départ à 1 119 € pour la version WiFi 12,9″. Notez que les deux éditions sont compatibles avec la norme WiFi 6. Comptez 100€ de plus pour les versions intégrant la prise en charge du réseau cellulaire. Par contre, l’entrée de gamme de cette année propose 128go au minimum contre 64go en 2018, Un bon point quand on voit le poids de nos applications augmenter eux aussi.

Pour conclure sur l’iPad Pro version 2020, c’est un outil vraiment performant. Si la batterie et ses capteurs photo ne sont pas des plus convaincants, il réalise l’ensemble des tâches qu’on lui demande sans sourciller. Regarder Netflix ou YouTube et Naviguer sur internet en même temps, dessiner au Pencil ou prendre des notes avec un clavier et une souris, jouer à des jeux grâce au support des manettes Xbox et PS4, cet iPad se propose comme une solution pratique et efficace à mi-chemin entre le laptop et la tablette, iPad OS est performant, et le matériel suit. On sent cependant le choix délibéré d’Apple d’orienter ce produit pour les créatifs. Si vous avez déjà un iPad Pro en version 2018, pas de raisons de craquer pour le nouveau qui au fond n’offre pas de grandes nouveautés. Si vous n’avez pas d’iPad Pro, et que vous souhaitez en acquérir un, celui-ci pourrait se proposer comme une porte d’entrée convaincante dans l’écosystème Apple.



Test de l'iPad Pro 2020 : notre verdict

Cette version 2020 de l'iPad Pro n'est qu'une évolution de son prédécesseur, mais une évolution de qualité. Tous les points intéressants de la précédente version ont été gardés et ce n'est pas pour nous déplaire. L'intégration du nouveau triple module photo est discutable. Le capteur LiDar est intéressant et permet une bien meilleure gestion de la réalité augmentée. Mais dans l'absolu, utiliser une tablette pour prendre des photos au quotidien n'est pas réellement pratique. Côté hardware, le processeur A12Z Bionic offre des performances améliorées par rapport au A12X, mais la gain de performance visible sur les benchmarks ne se ressent que très peu, voire pas du tout à l'utilisation. Si vous comptez l'utiliser pour des taches simples, la version 2018 reste amplement suffisante. On regrette cependant que la batterie ne soit pas plus conséquente. Dans l'ensemble, elle n'a rien a envier à un ordinateur portable, mais lorsqu'on lui en demande beaucoup, on tombe très vite en dessous des 6h d'autonomie pour 10h annoncées.

Pour travailler, l'iPad Pro se présente comme une alternative fonctionnelle et confortable au laptop traditionnel et n'a dans l'absolu, rien à lui envié même si quelques fonctions simples sont manquantes ou encore un peu compliquées à effectuer. Cependant, ceux qui y trouveront le plus leur compte sont les créatifs, designers et graphistes qui pourront exploiter la tablette tactile au maximum une fois couplé à l'Apple Pencil.

Le divertissement sur cette tablette est un réel bonheur, regarder des vidéos ou jouer à des jeux ne pose aucun souci et le tout est fluide. Cependant, pour les joueurs plus exigeants, l'achat d'une manette ou d'un clavier/souris est inévitable afin de gagner en précision.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.