Téléphone au volant : non, votre permis n’est pas annulé en cas d’utilisation du smartphone

Maj. le 30 janvier 2020 à 20 h 34 min

Téléphoner au volant est-il puni systématiquement d’une annulation de permis ? Non réponds le journal Libération à travers CheckNews, une cellule dédiée à la lutte contre la désinformation, les fakes news et les idées reçues. Une image affirmant l’annulation immédiate du permis en en cas d’utilisation du smartphone au volant circule actuellement sur Internet. 

Crédits : Pixabay

« Attention, téléphone au volant = Annulation du permis. La loi est passée depuis le 1er janvier 2020. Déjà plus de 100 permis annulés ». Voici ce que l’on peut lire sur une image qui circule actuellement sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook. Pour l’heure, elle cumule des milliers de partages et continue à être relayée massivement.

Problème, cette image affirme quelque chose de totalement faux comme le précise la cellule CheckNews du journal Libération. Oui, l’usage du téléphone au volant va être plus sévèrement réprimandé. Mais il n’a jamais été question d’une annulation de permis, mais d’une suspension. Ce qui n’est absolument pas la même chose. La loi d’orientation des mobilités, publiée au Journal Officiel le 26 décembre 2019, prévoit ses nouvelles sanctions.

À lire également : Permis de conduire – un smartphone pourrait remplacer l’examinateur

Concrètement, selon les articles L224-1 et L224-2, la suspension du permis s’applique lorsque le conducteur utilise à la fois son téléphone et commet une autre infraction « en matière de respect des règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d’intersection et de priorités de passage dont la liste est fixée par décret en Conseil d’état ».

En effet, il faut donc que l’utilisation du smartphone au volant soit associée à une autre infraction pour justifier la suspension du permis et non son annulation. Par ailleurs, « cette suspension ne peut excéder six mois » comme le stipule l’article L224-2. Seuls les cas graves qui ont causé la mort d’une personne ou des dommages corporels, et en cas de conduite en état d’ivresse ou sous l'emprise de stupéfiants, peuvent faire passer la durée de la suspension de permis à un an. Pour rappel, l’usage seul du smartphone au volant est passible d’une amende de 135 € et du retrait de trois points sur le permis de conduire.

Source : Libération

La fameuse image diffusée sur Facebook



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model Y : les livraisons débuteront en mars 2020

La Tesla Model Y fera ses débuts bien plus tôt que prévu. Tesla a commencé à envoyer les premiers mails annonçant la réception des commandes pour le mois prochain. Le constructeur a une avance considérable sur son calendrier initial qui…

Microsoft Edge : Google vous supplie de repasser sur Chrome via des bannières

Les utilisateurs de Microsoft Edge voient désormais une bannière s’afficher lorsqu’ils visitent le Chrome Web Store. Celle-ci recommande agressivement d’utiliser Chrome « pour utiliser les extensions » du Chrome Web Store « de manière sécurisée ». Les deux navigateurs sont pourtant désormais basés tous…

Les meilleures messageries mail gratuites

Ce ne sont pas les messageries qui manquent sur internet. De nombreux services gratuits existent pour répondre à la demande des utilisateurs, que ce soit pour une utilisation personnelle ou professionnelle. On vous aide à vous y retrouver. L’offre en…

L’inventeur du copier-coller, Larry Tesler, est mort

Larry Tesler, l’informaticien qui a inventé la commande « copier-coller », vient de décéder à l’âge de 74 ans. Employé chez Xeros dans les années 1970, l’homme a mis au point de nombreuses commandes populaires afin de faciliter la vie des utilisateurs. Il a aussi fait…