Symbol S3 : enfin un iPhone X vraiment borderless !

Maj. le 22 octobre 2018 à 14 h 14 min

Comme chaque année, les clones chinois de l’iPhone envahissent le marché ! En 2017, les imitateurs de la marque Hotwav se sont surpassés, leur Symbol S3, copie conforme de l’iPhone X, propose un écran entièrement borderless. Le clone n’est donc pas équipé de la même encoche disgracieuse que le modèle original. Outre son design similaire à l’iPhone X, que propose le Symbol S3 de Hotwav ?

hotwav symbol s3 iphone

Après la sortie de l’iPhone X, les imitateurs chinois n’ont pas tardé à se mettre à la tâche. Pour preuve, le GooPhone X, s’est vite présenté comme un clone très « réussi », pour seulement 100 dollars. La marque Hotwav, spécialisée dans les imitations de smartphones à succès, a été encore plus loin : son Symbol S3 ressemble à la perfection à l’iPhone X et va même jusqu’à résoudre son unique problème de design. Seule l’absence de l’encoche en haut de l’écran permet de différencier le design des deux téléphones. Hotwav a même décidé de commercialiser deux versions du Symbol S3 : une version équipée de l’encoche et une version qui en est dénuée !

iPhone X : Symbol S3, « maintenant en plein écran »

Comme vous pouvez le remarquer dans le tweet d’Alex Taylor, à qui nous devons cette étonnante découverte, Hotwav s’amuse beaucoup de cette petite différence de design avec l’iPhone X. Son slogan titille avec beaucoup d’humour les fans de la Pomme : « now this is full screen ». L’affiche promotionnelle d’Hotwav va même jusqu’à reprendre le fond d’écran de l’iPhone X !

Mais, comme toujours avec les copies chinoises, les ressemblances avec le modèle original s’arrêtent à la surface. Du reste, la fiche technique du smartphone est aussi particulière et déséquilibrée que d’habitude. L’écran de 6 pouces et les 4 capteurs photos côtoient en effet un processeur Mediatek MT6739 à 1,3 GHz, 2Go de mémoire vive seulement et 16Go de stockage interne. Comme vous vous en doutez, le Symbol S3 n’est évidemment pas équipé du Face ID, le système de reconnaissance faciale d’Apple.

Le Symbol S3 serait cependant déjà équipé d’Android 8.0 Oreo. Au vu des précédentes imitations conçues par Hotwav, on peut aussi s’attendre à une surcouche qui rappelle beaucoup iOS. Aucun prix n’a encore filtré mais comme toujours, celui-ci sera probablement ultra-compétitif vis à vis de la concurrence, mais surtout du modèle original. Pour rappel, l’iPhone X original sera commercialisé à partir du 3 novembre 2017 au prix de départ de 1159 euros. Nul doute que le Symbol S3 sera vendu à un prix bien plus démocratique !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…