Switch : victime du « joy-con drift », un enfant de 9 ans poursuit Nintendo en justice

 

Aux États-Unis, un enfant de neuf an, épaulé par sa mère, a porté plainte contre Nintendo à propos du « joy-con drift » qui affecte de nombreux contrôleurs de la Switch. Un problème pour lequel la firme s’est déjà excusée et pour lequel elle offre une réparation. La famille réclame 5 millions de dollars de dommages, estimant que Nintendo est conscient du problème, mais ne retire pas ses contrôleurs des boutiques pour autant.

nintendo joy-con plainte petit garçon
Crédit : Unsplash

Nintendo a bien du mal à gérer le problème du joy-con drift. Un problème pour lequel l’entreprise a publiquement reconnu sa responsabilité et dont elle a décidé de prendre financièrement quelques dispositions. En effet, il est possible de demander à Nintendo de réparer gratuitement les joy-con affectés, même après la période de garantie (qui est de trois mois seulement).

Lire aussi – Switch : il ne faut surtout pas désinfecter les Joy-Con à l’alcool, Nintendo explique pourquoi

Seulement, pour certains consommateurs, demander pardon et offrir une réparation n’est pas suffisant. Parce que l’expérience est gâchée. Parce que la panne n’a aucune explication. Et parce que, étonnamment, les produits défectueux sont toujours en vente. Si vous achetez une paire de joy-con aujourd’hui, vous avez un risque non négligeable d’être victime du même problème.

Un enfant porte plainte contre Nintendo

Nintendo devient donc une cible judiciaire. Nous avons évoqué dans nos colonnes la mise en demeure déposée par l’association Que Choisir qui estime que le problème des joy-con (et surtout la non-résolution du problème) relève de l’obsolescence programmée. Un recours collectif a également été monté outre-Atlantique. Et une nouvelle affaire a été ouverte en début de semaine, information rapportée nos confrères de Wired.

Un petit Américain de 9 ans, aidé de sa mère, a déposé plainte contre Nintendo auprès d’un tribunal de Californie. La maman a acheté en 2018 une Switch avec une paire de joy-con. Un mois seulement après l’achat, l’enfant se plaint déjà d’un comportement étrange de la manette. En moins d’un an, le phénomène est tel qu’elle achète une nouvelle paire pour remplacer la première, devenue inutilisable. Moins de sept mois plus tard, rebelote.

Obligation d'information si cela altère la valeur d'un bien

Selon les documents déposés auprès de la justice américaine, il est reproché à la firme japonaise de continuer à vendre des joy-cons défectueux, alors que l’entreprise est au courant du problème technique, et de ne pas informer les consommateurs que tous les joy-cons peuvent potentiellement être sujets au drift. Selon des experts du droit interrogés par Wired, la plainte est légitime. Pourquoi ? Parce qu'une entreprise doit alerter ses consommateurs si une information altère la valeur d’un bien. La famille réclame 5 millions de dollars à Nintendo.

Source : Wired



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
20200916_080927
Switch : Nintendo interdit désormais les pseudos comme Covid ou ACAB

La Nintendo Switch a accueilli une nouvelle mise à jour avec la version 10.2.0 de son firmware déployée en début de semaine. Elle apporte une plus grande stabilité et quelques améliorations d’interface, mais interdit également l’utilisation d’un certain nombre de…