Switch Pro : Nintendo boosterait les graphismes grâce au DLSS de Nvidia

 

Selon un leaker Nintendo aurait décidé de s’appuyer sur la technologie DLSS que Nvidia utilise dans les GeForce RTX depuis 2018. L’objectif est de booster les performances graphiques de la console et lui permettre d’afficher de l’Ultra HD en mode dock et du Full HD en mode portable. La même source indique un possible report de la commercialisation en 2022.

Nintendo Switch : autonomie

Un indiscret personnage, répondant au doux nom de code « NateDrake », affirme sur le forum du respectable site ResetEra, que la prochaine console de Nintendo, la Switch Pro (ou Super Switch, comme vous voulez), bénéficiera d’une nouvelle technologie graphique qui permettra d’afficher plus facilement les jeux en très haute définition. Sachant que la Switch est actuellement la console la moins puissante du marché, cela intéressera certainement les amateurs de belles images.

Lire aussi – Nintendo Direct : Zelda, Splatoon 3, Hades, découvrez les jeux Switch annoncés pour 2021

De quoi parle-t-on exactement ? Le leaker affirme que la Switch Pro bénéficiera de la technologie DLSS de Nvidia. DLSS, cela veut dire Deep Learning Super Sampling, que Nvidia France traduit par « Super-Echantillonage par Deep Learning ». Il s’agit d’une technologie introduite dans les GeForce RTX depuis 2018 qui consiste à utiliser une image basse définition et de la transformer en image haute résolution (upscaling) grâce à l’intelligence artificielle.

L’objectif du DLSS est donc double. D'un côté soulager le processeur graphique en lui donnant à réaliser des images plus faciles à créer. Ces images sont ensuite améliorées grâce aux coprocesseurs dédiés à l’intelligence artificielle. De l'autre côté, le processeur graphique, moins sollicité, peut augmenter sa cadence de production (et donc augmenter le nombre d’images par seconde). Il peut même s’octroyer quelques plaisirs, comme activer le Ray Tracing. C’est le cas de certaines RTX. Retrouvez en fin d'article une vidéo de Nvidia sur les effets du DLSS.

Affichage en 4K en mode dock et Full HD en mode portable

Grâce à l’intégration du DLSS, la Switch Pro serait en mesure d’augmenter considérablement la définition des images affichées, sans pour autant exploser sa consommation d’énergie. Le leaker affirme que la console serait capable d’afficher de la 4K en mode dock (au lieu du Full HD) et du 1080p en mode portable (au lieu du 720p aujourd’hui). Cela permettrait donc à Nintendo de rattraper partiellement les consoles concurrentes et de tirer parti de l'écran OLED annoncé par certaines rumeurs.

L’intégration du DLSS dans la Switch Pro sous-entend l’arrivée d’une nouvelle plate-forme qui disposerait de coprocesseurs dédiés à l’intelligence artificielle similaires au Tensor Core des GeForce RTX. Selon nos pronostics, il pourrait s’agit du Tegra « Xavier », un SoC plus récent de deux générations par rapport au Tegra X1 de la Switch. Il dispose de huit coeurs applicatifs, d'un GPU Volta compatible CUDA et, justement, d'un coprocesseur Tensor dédié au Deep Learning. Notez que le Tegra Xavier est le premier SoC de la famille Tegra à bénéficier de coprocesseur Tensor.

La Switch a un grand besoin d'amélioration graphique

Même si elle est à prendre avec des pincettes, pourquoi cette rumeur n’est-elle pas si insensée ? Pour deux raisons. La première est le partenariat entre Nintendo et Nvidia. Le second fournit la plate-forme technique de la console du premier. Tout simplement. Contrairement à Sony et Microsoft, qui ont choisi de s’appuyer sur AMD, Nintendo a confié la plate-forme de la Switch à Nvidia. Et il ne serait pas étonnant que sa remplaçante le soit aussi.

Deuxième raison : la Switch a grandement besoin d’un coup d’accélérateur sur ses performances graphiques. Seulement, la console est hybride : elle se veut être aussi bien une console de salon qu’une console portable. Trop de puissance dans la machine conduirait à une forte diminution de l'autonomie. Le DLSS s’apparente donc comme une solution appropriée pour améliorer les performances graphiques de la console sans pour autant (trop) grever l’autonomie. Car, même si l'usage de l'intelligence artificielle est, dans ce cas moins gourmand que de calculer tous les points d'une image, cela demandera évidemment un effort énergétique supplémentaire.

Notez enfin que le leaker affirme que la console serait bien annoncée cette année. Mais elle pourrait être victime d’un retard au démarrage, la commercialisation pouvant glisser en 2022 compte tenu des pénuries que le monde de l’électronique subit depuis quelques mois (et qui engendre les ruptures de stock à répétition des Xbox Series X et PlayStation 5).

Source : WCCF Tech



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !