Spotify supprime les musiques jugées haineuses de ses playlists

Spotify a entrepris de purger ses playlists des musiques jugées haineuses ou incitant à la haine. Après les accusations d’abus sexuelles visant l’artiste américain R. Kelly et le rappeur XXXTentacion, le service de streaming musical a décidé de mettre en place une nouvelle politique de bonne conduite. Cette nouvelle charte va aussi évincer les productions d’artistes accusés d’abus dans le cadre de leur vie privée. 

Spotify

A l’origine de cette nouvelle charte, on trouve R. Kelly, célèbre chanteur de RnB et de soul et auteur du hit « I believe I can fly » . Accusé pour la énième fois d’abus sexuels, l’artiste a provoqué la colère des réseaux sociaux. Le hashtag #MuteRKelly est rapidement venu demander à Spotify de censurer les albums du chanteur. Face à la pression du public, l’entreprise suédoise a pris la décision d’exclure R. Kelly de ses playlists.

Spotify purge ses playlists des musiques incitant à la haine

Peu après, Spotify a pris les mêmes mesures contre XXXTentacion, un rappeur accusé de l’agression aggravée d’une femme enceinte, rapportent nos confrères du New York Times. Sur sa lancée, Spotify, qui vient d’atteindre les 75 millions d’abonnés payants, a décidé de mettre une charte de bonne conduite, destinée à trier le bon grain de l’ivraie.

« Lorsqu’un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement nocif ou haineux (par exemple, de la violence envers les enfants ou de la violence sexuelle), cela peut changer la façon dont nous travaillons avec lui ou dont nous le soutenons » a expliqué le groupe.

Pour concevoir cette nouvelle politique, Spotify s’est associé à diverses associations de défense des minorités, comme l’Anti-Defamation League (ADL), Color of Change, Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD), Muslim Advocates ou l’International Network Against Cyber Hate. Avec l’aide de ses associations, Spotify a même créé un outil de surveillance pour identifier automatiquement les contenus haineux : Spotify AudioWatch.

Attention, il sera encore possible d’accéder aux titres de R. Kelly ou XXXTentacion en tapant leur nom dans la barre de recherche. Leurs productions n’apparaîtront simplement plus dans les playlists développées par les algorithmes de Spotify. De même, leurs oeuvres ne seront plus proposées aux utilisateurs. « Ce n’est pas exagéré de dire que cela va avoir un effet significatif sur l’audience de l’artiste » estime Larry S. Miller, expert du monde de la musique.

« Nous voulons que nos décisions éditoriales reflètent nos valeurs » explique Spotify, qui avait déjà exclu en 2017 plusieurs groupes musicaux liés au mouvement suprémaciste blanc ou aux néonazis. Que pensez-vous de la décision de Spotify ? Faut-il aller encore plus loin ? La plateforme doit-elle plutôt exclure les artistes de son catalogue ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix envisage de lancer un abonnement moins cher

Netflix étudie la possibilité de proposer un abonnement encore moins cher partout dans le monde. D’abord testé sur le marché indien, ce nouvel abonnement low cost devrait permettre au service de VOD de séduire 10 millions d’abonnés en plus d’ici la…