RR Crypto : ce fonds d’investissement français a disparu avec 60 millions d’euros en cryptomonnaies

 

RR Crypto, un fonds d'investissement français spécialisé dans les cryptomonnaies, s'est évaporé dans la nature avec les avoirs de ses 4 500 membres. L'intégralité des fonds investis par les épargnants a en effet disparu après une prétendue “réinitialisation” du portefeuille sur Binance. Près de 60 millions d'euros en cryptomonnaies se sont volatilisés sans la moindre explication. Une plainte collective rassemblant les victimes pourrait voir le jour. 

rr crypto

Basé à Dijon, RR Crypto se décrit comme “une association qui propose pédagogie et accompagnement personnalisé pour vos projets concernant les crypto-actifs auprès de particuliers afin de participer à une alternative économique fiable et pérenne face aux enjeux actuels”.

Concrètement, ce fonds d'investissement propose de gérer les avoirs de particuliers en les investissant à leur place. RR Crypto offrait aussi des conseils en investissement en échange de 17% des plus-values réalisées par ses clients. Via le fonds, il était possible d'investir dans le Bitcoin, l'Ethereum, le Litecoin ou n'importe quelle autre cryptomonnaie. Pour appâter des clients, le fonds n'hésitait pas à promettre une rentabilité mensuelle de 10%, rapporte Cryptoast, un média spécialisé dans les cryptomonnaies. Depuis 2013, RR Crypto est administré par son fondateur, Vincent Ropiot.

RR Crypto blâme l'exchange Binance : “des allégations sans fondement”

Ce 20 juin 2021, Vincent Ropiot a finalement annoncé une funeste nouvelle aux investisseurs ayant confié leur argent à RR Crypto. “Je soussigné, Vincent ROPIOT, président fondateur et dirigeant de l’association RR Crypto, ai pris connaissance durant le mois de mars 2021 que le portefeuille de cryptoactifs ouvert sur la plateforme Binance, sur lequel l’ensemble des fonds confiés en gestion par nos clients sont conservés, a été réinitialisé. J’ai le regret de vous informer qu’à ce jour, les fonds ne sont plus présents sur le portefeuille, sans accès à l’historique de ce dernier” déclare Vincent Ropiot dans un courriel adressé aux 4 500 clients de l’association. On imagine que le compte de trading de RR Crypto pourrait avoir été liquidé à la suite d'un investissement trop risqué.

Tout laisse penser que Vincent Ropiot cherche à reporter la faute sur Binance, l'une des principales plateformes d'échange de devises numériques. Interrogé par BFM TV, Binance affirme pourtant que RR Crypto ne dispose pas de compte entreprise. “Binance n'a pas de processus pour ‘réinitialiser’ les fonds enregistrés” explique l'entreprise basée à Hong-Kong, soulignant que “les utilisateurs qui ferment leur compte Binance peuvent accéder à l'historique”.

Dans un communiqué, Binance assure se réserver le droit d'engager des poursuites à l'encontre de RR Crypto. “Binance a récemment été mis au courant des déclarations faites par les représentants de RR Crypto. Bien que les enquêtes soient toujours en cours, sur la base des informations découvertes jusqu'à présent, il est clair que les allégations sont sans fondement et Binance se réserve le droit d'engager des poursuites judiciaires contre les parties concernées” accuse Binance.

Lire également : Pourquoi le cours du Bitcoin, de l’Ether et du Dogecoin s’effondre

Les clients lésés pourraient lancer une plainte collective contre RR Crypto

Les 4500 victimes de RR Crypto pourraient se rassembler dans le cadre d'une plainte collective, avance BFM. Le parquet de Paris a d'ailleurs ouvert une enquête sur la firme dijonnaise pour “vol en bande organisée, atteintes à un système de traitement automatisé de données et blanchiment en bande organisée”.

Notez que RR Crypto ne s'est jamais conformé à la législation française en vigueur. Pour offrir les services du fonds d'investissement en toute légalité, Vincent Ropiot aurait dû demander le statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Contrairement à ses précédentes déclarations, l'homme n'a jamais déposé de demande. Avant de confier vos économies à une entité, on vous conseille de vérifier scrupuleusement si elle dispose de ce statut indispensable.

Contacté par nos confrères de Capital, William O’Rorke, associé au cabinet d'avocats ORWL, assure que Vincent Ropiot risque deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende pour avoir exercé illégalement son activité. Ce n'est pas tout. Il risque aussi deux ans d'emprisonnement et une amende de 750.000 euros pour l’exercice illégal d'une activité de placement collectif. Enfin, William O’Rorke estime que Ropiot risque “cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende, voire dix ans de prison et un million d’euros d'amende en cas de commission en bande organisée” si des faits d'escroquerie sont retenus contre RR Crypto.

Source : BFM TV, Cryptoast, Capital



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !